Tombez d’abord amoureux de vous-même et de la vie, et ensuite de qui vous voudrez

Tombez d’abord amoureux de vous-même et de la vie, et ensuite de qui vous voudrez

«On nous fait croire qu’on ne connait «le grand amour» qu’une seule fois dans sa vie, et généralement avant d’avoir 30 ans. On nous raconte que l’amour arrive toujours quand on s’y attend le moins.

On nous fait croire que chacun de nous est la moitié d’un tout, et que la vie n’a de sens que si on trouve l’autre moitié de notre tout. On ne nous dit pas que l’on naît tous entiers, et que personne ne mérite de porter sur ses épaules la responsabilité de combler nos manques.

On nous persuade que le «deux en un», cette expression que l’on emploie pour parler de deux personnes qui ont la même façon de penser et d’agir, est celle qui fonctionne le mieux.

On ne nous dit pas que ce même concept pourrait aussi être appelé «annulation», et qu’on ne peut espérer entretenir une relation saine avec l’autre que si l’on se sent comme un individu qui a sa propre personnalité.

On nous fait croire que les gens beaux et minces ont plus de chances d’être aimés. On nous fait croire qu’il n’y a qu’un seul moyen d’être heureux, et que tous ceux qui sortent du moule sont condamnés à la marginalité.

On ne nous dit pas que ces façons de voir la vie sont fausses, qu’elles frustrent les gens, qu’elles sont aliénantes et qu’il y a bien d’autres alternatives pouvant mener au bonheur.

Personne ne vous dira tout ça ; vous aurez tous à le découvrir par vous-même. Il n’y a que si vous vous aimez vous-même que vous pourrez être heureux et aimer l’autre.

On vit dans un monde où on se cache pour faire l’amour…alors que la violence se pratique en plein jour, aux yeux de tous.
John Lennon

amber_by_shadesofeleven-d4ds8zr-420x219

On ne parvient pas à trouver notre place dans le monde. On a peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas trouver l’amour de notre vie, de ne pas connaître le succès et la réussite, de ne pas atteindre nos bus, de ne pas naître, grandir, et nous reproduire..

En fin de compte, on est soumis à ce que les autres attendent de nous. On en est arrivé à un point où on ne sait plus se respecter, ni travailler sur nous-même. On ne sait pas comment faire pour que ressorte tout ce qu’il y a de merveilleux en nous.

Vous ne pouvez pas vivre sans vous-même

«Apprenez à dire «je m’aime» avant de dire «je t’aime». Ainsi, vous renforcerez votre amour.

Rappelez-vous d’une chose : sans vous, vous ne pouvez rien faire. Vous ne pouvez pas vivre, vous ne pouvez pas respirer, vous ne pouvez pas sourire, vous ne pouvez pas tomber amoureux…

Derrière ce raisonnement si évident et si simple se cache une prémisse qui devrait guider votre vie : prenez soin de vous et, si besoin est, aidez les autres à prendre soin d’eux.

Autrement dit, vous ne réussirez que peu, voire pas du tout, si vous consacrez votre vie, votre courage et votre quotidien à faire en sorte que les autres soient heureux.

Pour autant, cela ne veut pas dire que l’on ne doit pas s’inquiéter pour les autres, mais que l’on doit atteindre un certain équilibre et ne pas oublier à quel point il est important de fomenter notre propre croissance personnelle.

919152e5f248b57910d1e48b11eb47e6-420x204

Les racines de notre arbre

Si l’amour était un arbre, ses racines seraient votre amour propre. Plus vous vous aimeriez, plus votre amour donnerait des fruits aux autres, et plus il serait durable dans le temps.

Walter Riso

Montrer aux autres le fait que l’on prend soin de soi, ce n’est pas facile, mais ça en vaut la peine.

Autrement dit, en amour, tout le monde doit être gagnant. Pour ce faire, on doit prendre soin de nos racines en arrosant notre arbre, car c’est la seule chose à faire si l’on veut qu’il soit grand et fort.

Quand votre Moi intérieur tombe, alors tout tombe autour de vous. Vous ne pouvez pas vous permettre de tout donner aux autres au point d’être vide à l’intérieur, car cela entraînerait alors un sentiment de désolation insupportable.

Tombez donc amoureux de vous avant tout, prenez soin de vous, et cultivez-vous. Aimez la vie pour réussir à aimer pleinement, sans dépendre excessivement de l’autre.

En d’autres termes, l’objectif, c’est que vous cultiviez votre bonheur pour pouvoir être capable de le donner.

Si vous gâtez votre arbre et que vous vous occupez de lui au quotidien, ses fruits pousseront de façon saine, et ils regorgeront d’énergie positive.