Les blessures de notre passé émotionnel

Les blessures de notre passé émotionnel

Quand une étape de la vie touche à sa fin, il faut le savoir. Si on ne passe pas à la suivante à temps, alors on perdra la joie, et pour nous, plus rien n’aura de sens. Il faut boucler les boucles, fermer les portes, ou clore les chapitres ; appelez ça comme vous voulez.

L’important, c’est de pouvoir tourner la page, et laisser filer les moments de la vie qui sont maintenant derrière nous.

Si on est nostalgique du passé, on ne peut pas vivre le moment présent. Le passé, c’est le passé ; il faut lâcher prise, et s’en détacher.

On ne peut pas être éternellement un enfant, ni même un adolescent tardif, un employé d’une entreprise qui n’existe pas, ou encore tisser des liens avec des gens qui n’en ont pas envie.

Ce qui est fait est fait, et il faut l’accepter !

Paul Coelho

Un jour, vous vous sentez soudain envahi par une sensation qui vous ramène à tout ce temps que vous avez pu perdre, à toutes ces minutes dont vous n’avez pas profité et que vous ne récupérerez jamais…

C’est toujours après coup que l’on se rend compte à quel point le temps est précieux, car le temps, c’est la vie.

Certes, il est normal de repenser au passé. Mais, vivre avec ses blessures émotionnelles ouvertes ne peut être que douloureux.

En effet, ce sont ces blessures qui nous empêchent d’avancer et de profiter du moment présent.

Le vertige émotionnel

Si on s’obstine à se dire que c’était mieux avant, c’est la preuve que les blessures émotionnelles sont toujours bien là, ancrées dans le présent.

Ces blessures nous empêchent de lâcher prise. Elles nous plongent dans la panique, et nous poussent dans un abîme que nos yeux voient plus profond que la réalité.

C’est ainsi que surgit le vertige, mais pas n’importe quel vertige: Le vertige émotionnel.

Il nous empêche de regarder vers le passé pour tourner la page, pour cicatriser nos blessures et arrêter de se faire du mal.

paaaaaaas-420x242

La propreté de notre passé

Certains pensent que regarder vers le passé est une perte de temps, et ils estiment qu’ils n’ont pas besoin de se purifier. Pour eux, l’important, c’est de vivre le moment présent.

Par conséquent, les poubelles du passé s’accumulent, et créent une montagne de douleur toujours plus grande.

Pour se faire une idée, c’est comme si une personne allergique mettait toute la poussière de sa maison sous un tapis, pensant qu’ainsi, elle ne l’affectera pas.

Il est donc important de briser les chaînes qui nous blessent, afin qu’elles n’approfondissent pas davantage nos blessures.

Ainsi, ce que vous êtes et ce que vous avez aujourd’hui, vous le devez à votre passé (le bien, comme le mal).

Comprenez que ce n’est pas en oubliant votre passé que vous réussirez à vous en échapper, bien au contraire.

En agissant ainsi, vous permettrez aux aspects négatifs de votre passé émotionnel, de vous affecter dans le présent, ce qui laissera moins de place au positif, et qui vous fera mal.

Cicatriser les blessures de notre passé émotionnel

Ce n’est qu’en surmontant la peur de se défaire du passé que l’on pourra fermer la porte, et ainsi empêcher le monstre de revenir chez nous.

Essayez de soigner les blessures de votre passé et de vous décharger de votre fardeau. Ainsi, vous serez conscient de ce qui vous étouffe.

Imaginez que ces chaînes qui vous maintiennent attaché sont comme un ballon de baudruche.

Laissez-le s’envoler, regardez-le monter dans le ciel, jusqu’à le perdre de vue. Souriez, et vous sentirez une grande paix intérieure en vous.

Lâchez prise !

Si votre vie ne vous rend pas heureux… LÂCHEZ PRISE

Si vous n’êtes pas épanoui et que vous ne construisez rien… LÂCHEZ PRISE

Si vous n’évoluez pas… LÂCHEZ PRISE

Si vous restez dans votre zone de confort et que vous ne cherchez pas à en sortir…LÂCHEZ PRISE

Si vous ne reconnaissez pas vos talents… LÂCHEZ PRISE

Si vous ne prenez pas soin de vous… LÂCHEZ PRISE

Si vous ne faites rien pour prendre un nouveau départ… LÂCHEZ PRISE

Si vous dîtes, mais ne faîtes pas… LÂCHEZ PRISE

Si vous ne vous accordez pas de temps pour vous… LÂCHEZ PRISE

Si vous essayez de changer votre façon d’être … LÂCHEZ PRISE

Si le «je» s’impose… LÂCHEZ PRISE

S’il y a plus de désaccords que d’accords… LÂCHEZ PRISE

Si tout simplement votre vie ne vous convient pas… LÂCHEZ PRISE

LAISSEZ-VOUS ALLER… La chute sera bien moins douloureuse.
Arrêtez de penser à ce que vous avez été, mais que vous n’êtes plus.