3 vérités bouddhistes pour vous sentir mieux

3 vérités bouddhistes pour vous sentir mieux

Il peut très souvent vous arriver de penser que la vie n’est injuste qu’envers vous, et que vos tentatives pour inverser la tendance ne semblent donner que des résultats négatifs.

Aujourd’hui, j’aimerais beaucoup partager avec vous un moment de réflexion, vous inviter à respirer, à regarder en vous et à découvrir les 3 vérités bouddhistes qui vous aideront à vous sentir mieux.

Leur intégration à l’intérieur de vous peuvent permettre de changer cette tendance ou toute autre chose que vous désirez voir changer.

Dukkha : mécontentement, désillusion, souffrance

En lisant le dogme bouddhiste «La vie est souffrance», nous avons interprété cette doctrine de façon négative ou pessimiste.

Mais, expliquée dans le contexte adéquat, elle signifie selon le bouddhisme, que «la vie n’est pas toujours douce et agréable, et tant pis.»

D’après les bouddhistes, si  beaucoup d’entre nous font toujours face à des situations difficile et à beaucoup de souffrance, cela s’explique par le fait que nous essayons de ne pas pénétrer dans le niveau spirituel des choses et/ou d’affronter la partie émotionnelle de notre vie.

niños-budistas

Dans le monde occidental, nous avons l’habitude de partager la vie avec le sentiment constant de perte, de tristesse, de fatigue, d’ennui et d’anxiété.

Pour surmonter chacun de ces états, on nous apprend à consommer des médicaments et à prendre des habitudes peu saines au lieu de trouver une solution à la source de chaque problème.

Nous préférons camoufler la douleur en l’aggravant et en créant encore plus d’insatisfaction.

Comment appliquer cette philosophie au quotidien ?

Évitez de penser qu’il vous faut toujours quelque chose de plus pour vivre plus heureux. Les maladies, la souffrance et la mort font partie de la vie. Il faut apprendre à les accepter et à vivre dans le présent.

N’essayez pas d’atteindre la vie parfaite. N’oubliez pas, les difficultés et leur surpassement nous apprennent énormément.

Plus vous accepterez les imperfections de la vie, moins vous serez déçus. De cette manière, vous pourrez laisser libre cours à votre intuition innée et laisser derrière vous le stress quotidien ou les mauvaises expériences.

Anitya : la vie est en mouvement constant

Anitya ou l’impermanence signifie que la vie est en mouvement constant. Le bouddhisme explique donc que nous ne pouvons pas retourner dans le passé. Nous ne connaissons pas non plus le futur qui n’est qu’une illusion.

Chaque matin, quand vous vous réveillez, vous pouvez constater que vous avez un peu changé par rapport au jour précédent.

Biologiquement parlant, nous grandissons et ne cessons de changer jour après jour, tout comme nos pensées et notre conscience.

Si dans votre vie, vous intégrez le fait que tout change, le mal-être quotidien que vous ressentez commencera peut-être à diminuer.
Partager

Si nous prenons conscience que dans le monde, rien ne dure pour toujours, nous pourrons aussi découvrir que toutes les mauvaises choses ont une fin.

Mais, que se passe-t-il quand vous êtes heureux ? Vous ne voulez pas que la journée se termine. Le fait de penser que cela va prendre fin nous rend triste…

Je vous invite à percevoir tout cela de la manière suivante : si le bonheur se termine bientôt, alors il vaut la peine qu’on le vive à cent pour cent.

Aussi, si vous êtes capable de comprendre l’impermanence de la vie et son côté positif, cela pourra vous libérer.

Comment intégrer cette façon de penser dans votre vie ?

Appréciez et célébrez les changements. N’ayez pas peur que ce à quoi vous êtes habitué disparaisse soudainement.

On dit que tout le négatif de notre vie s’en ira et que toutes les bonnes choses resteront dans notre cœur si l’on sait les ressentir et les apprécier.

Votre personne et votre essence sont le meilleur cadeau que vous puissiez vous offrir. Appréciez-les et apprenez à être vous-même chaque jour de votre vie.

Anatma : Vous changez tous les jours

Dans notre culture occidentale, nous apprenons à ressentir notre «véritable moi», mais nous ne savons pas où et nous faisons constamment des suppositions.

La doctrine du bouddhisme est basée sur le fait qu’il n’existe pas un «moi» constant. Si aujourd’hui, vous comprenez que tout change, la deuxième étape est d’accepter que vous aussi, vous changez tous les jours.

Vous n’êtes pas la même personne à moins que votre intention soit de l’être. Notre vie ne changera pas en mieux si nous nous efforçons de rester les mêmes.

Comment appliquer ces connaissances ?

Concentrez votre énergie pour vous réinventer chaque jour au lieu de vous focaliser sur le fait de trouver votre «véritable moi.»

Il n’existe pas de «moi» constant, mais il existe un «moi» ici et maintenant, un «moi» qui peut changer au moment où vous vous y attendez le moins. C’est alors que nos états émotionnels changent.

Appréciez votre vie en étant conscients que demain, tout sera différent. A chaque moment, vous êtes quelqu’un de différent avec le pouvoir d’obtenir ce que vous désirez, la plénitude et la paix intérieure.

Par: Sofie98