Vos enfants ont besoin de vos câlins pour se sentir exister

7 janvier 2016 dans Psychologie 80 Partagés

Quand un enfant vient au monde, l’une des premières choses qu’il va sentir, c’est la peau et le coeur de sa mère qui lui donne chaleur, vie, affection, émotions et valeur de se sentir aimé.

On peut offrir à un bébé beaucoup de choses : de la nourriture tous les jours, un bon berceau, les plus beaux vêtements et une chambre magnifique.

Cependant, ce qui est essentiel et qui va prodigieusement favoriser son développement neuronal, physique et émotionnel, ce sont les câlins, les caresses, les voix l’appelant par son nom…


Les câlins sont les racines qui unissent les parents à leurs enfants, c’est une façon merveilleuse de les reconnaître, de leur donner de la force, de la tendresse et de l’assurance. En les prenant dans nos bras, on en fait des parties de nous-même, mais aussi du monde.


Malheureusement, dans certains orphelinats, les bébés n’ont pas cette chance. Ils ne reçoivent pas de câlins ni de caresses, et par conséquent, ils pleurent de moins en moins, car ils comprennent que personne ne s’occupera jamais d’eux.

Généralement, leur développement est plus lent, et ils ne sont pas gagnés par la curiosité de découvrir le monde qui les entoure, car ils ne disposent pas de cette assurance qui leur est pourtant nécessaire s’ils veulent partir à l’aventure et exploser les environs.

Il leur manque ce lien avec un adulte affectueux, ce dernier leur servant de médiateur dans la recherche de stimulants, de sensations…

Il est vital pour nos enfants que l’on prenne quotidiennement soin de ce contact physique entre eux et nous.

Les câlins créent des connexions neuronales, forgent des sensations, des pensées et de l’affection, font disparaître les peurs, les doutes et les incertitudes…

Qu’ils aient deux jours ou 12 ans, peu importe. Rapprochez-les de votre coeur à chaque fois que vous le pouvez (même s’ils sont déjà en âge d’être réticents).

Les câlins feront que nos enfants se développeront sainement

los-niños-necesitan-tus-abrazos

Cette proximité intime de peau à peau entre la mère et les enfants pendant les premiers mois de leur vie favorise une stimulation sensorielle.

Cela permet leur bon développement, renforce leur système immunitaire, et régule leur température ainsi que leur respiration.


Les câlins et les caresses, c’est le premier langage que reçoivent les enfants lorsqu’ils viennent au monde. Enseignez-leur le langage du coeur, de votre coeur, et faites en sorte que cette universalité s’imprègne dans leur esprit pour toujours.


Même si généralement, une grande intimité se tisse entre la mère et l’enfant lors des premiers mois de l’enfance, les pères ont également leur rôle à jouer. C’est un excellent moyen de renforcer encore plus le développement ainsi que l’assurance de l’enfant.

Les câlins édifient la personnalité

Si l’enfant ne reçoit pas suffisamment de câlins ou de caresses de la part de ses parents, cela finira par avoir des répercussions sur sa personnalité.

  • Les câlins sont le moyen le plus significatif de tisser le lien entre parents et enfants.
  • Du fait de ce geste de tendresse, l’enfant se sent aimé. Et un enfant aimé, c’est un enfant sûr de lui, tranquille, qui ne craint pas l’incertitude, et qui se sent reconnu.
  • Les parents sont le premier contact social de l’enfant avec le monde. Si ce premier contact est froid, inégal ou agressif, ils se méfieront du reste des contextes sociaux à mesure qu’ils grandiront.
  • Les enfants ont besoin d’une affection sûre et stable pendant leur enfance. L’affection renforce le lien et leur permet de se sentir reconnus.
  • Un enfant qui se sent reconnu se sent appartenir à sa famille, mais aussi au monde. Par conséquent, ils croira davantage en lui-même, et aura une bonne perception de sa personne ainsi que de ses capacités-

mujer-abrazando-mundo

Les câlins les relaxent et les invitent à voir le monde

Un bébé passe la majeure partie de la journée allongé dans son berceau dans une position horizontale.

Lorsqu’un adulte le prend dans ses bras, le câline et le berce, il a l’opportunité de voir le monde face à lui, dans le calme, et en se sentant aimé. Y aviez-vous déjà pensé ?


Il n’y a pas d’instant plus plaisant que ces jours où on commence à découvrir le monde entourés par les bras de notre père et de notre mère. La vie se dévoile alors sous mille formes et mille couleurs, aussi atterrante qu’émouvante.


Il n’y a rien de plus tranquillisant et de satisfaisant qu’un câlin. Si les adultes en ont besoin pour renforcer le lien, calmer le stress ou apaiser les doutes, ce besoin est encore plus important chez les enfants.

Les pleurs des bébés, par exemple, ne sont jamais injustifiés, et parfois, leurs larmes ne sont pas dues à la faim, au froid ou à une gêne ponctuelle.

Eux aussi réclament de l’affection, eux aussi ont besoin de vos bras pour oublier cette peur universelle : celle de la solitude et de l’abandon.

N’économisez pas les câlins que vous donnez au quotidien. Ils ne coûtent rien, et ont la force et l’intensité d’un univers tout entier.

padre-abrazando-hijo

A découvrir aussi