Personnalité résiliente : les 4 composantes qui la définissent

· 18 octobre 2017

Il se trouve autre chose que de la force derrière une personnalité résiliente. En effet, la véritable force ne résulte pas uniquement de la capacité physique, mais d’une volonté indomptable. Ainsi, la personne résiliente est le reflet le plus parfait de cette attitude qui ne connaît pas les capitulations, qui peut tomber huit fois et se relever dix, qui peut se permettre d’échouer et continuer à regarder en avant avec espoir.

Bien que nous ayons tou-te-s entendu parler de ce type de profil de personnalité à un moment donné, il est intéressant de savoir que sa conceptualisation a émergé dans les années 1980 dans le domaine de la psychologie sociale. Suzanne C. Kobasa, psychologue à l’Université de Chicago, était intéressée par le fait de comprendre ce qu’avaient de « spécial » les personnes capables non seulement de mieux tolérer le stress, mais aussi d’apprendre des circonstances les plus défavorables, des situations les plus exigeantes.

« L’homme qui se lève est plus fort que celui qui n’est jamais tombé. »
-Viktor Frankl-

La personnalité résiliente a été définie à cette époque comme une combinaison subtile entre certaines composantes biologiques et l’apprentissage que certains profils font de leurs expériences dans la société. Toutefois, l’approche a quelque peu varié depuis lors. Nous pourrions dire qu’elle a prospéré au point de voir cette série de capacités comme un potentiel indiscutable que nous devrions tou-te-s développer.

En effet, s’il y a quelque chose que les grandes entreprises ont commencé à valoriser au-delà d’un bon Curriculum Vitae est le « Mental Toughness« , ou ce que nous pourrions traduire par la force mentale associée à la personnalité résiliente. Parce que dans une société aussi complexe et compétitive que celle que nous connaissons aujourd’hui, il ne suffit plus d’être brillant-e et talentueux-se. Nous devons mettre en œuvre toutes nos ressources afin d’aller toujours de l’avant dans n’importe quel domaine, dans n’importe quelle situation et dans n’importe quelle circonstance.

arbre fourni de maison dans la main de quelqu'unLes quatre composantes de la personnalité résistante

Peter Clough, professeur de psychologie appliquée à l’Université métropolitaine de Manchester, est l’une des principales références dans l’étude de la personnalité résiliente et la ténacité mentale. Dans des livres tels que « Developing Mental Toughness », il nous offre différents outils et tests psychométriques afin d’évaluer les quatre dimensions qui composent ce type de capacité.

En outre, un aspect dont nous devons tenir compte sur le sujet est que personne ne naît avec une personnalité résiliente. Aucune de ces approches mentales et de ces forces internes ne sont innées, elles sont le résultat exceptionnel d’une série de pensées, d’attributions et d’attitudes que nous devons assumer à partir de nos expériences, de nos succès et, bien sûr, de nos échecs.

1. La confiance, la capacité de croire en soi

Admettons-le, il n’existe pas pire ennemi que celui qui vit au fond de nous. Notre représentation interne est ce qui finalement détermine notre comportement. Ainsi, si nous nous percevons comme trop petit-e, fragile, blessé-e et piégé-e dans les toiles de l’indécision, nous n’obtiendrons que rarement quelque chose de positif, quelque chose qui nous satisfera. Il nous sera en outre difficile de relever un défi, un challenge, une difficulté.

Comme l’a dit Ralph Waldo Emerson, la confiance en soi et en rien d’autre, est le premier pas vers le succès et le bien-être. Quelque chose que nous pourrions certainement traduire d’une autre façon : notre vie est notre estime de nous-même.

Pour avoir confiance en nous-même et dans notre estime de soi, il n’existe pas d’autre choix que d’avoir le courage de faire face à nos peurs, de nourrir notre propre estime de soi et de laisser de côté nombre de ces attributions héritées qui limitent notre authentique potentiel.

femme soufflant sur un pissenlit

2. Capacité à contrôler, entre calme et positivité

La personnalité résiliente n’est pas du tout caractérisée par une grande capacité de maîtrise de soi. Cette facette est plutôt située à un niveau intermédiaire, où nous sommes pleinement conscient-e que nous ne pouvons pas contrôler tout ce qui lui arrive, tout ce qui se passe autour de nous, voir même tout ce que le destin peut nous réserver dans le futur.

Le profil résilient sait qu’une partie de la vie est gouvernée par l’incertitude. Cependant, il privilégie la non réddition face au manque de certitude, la bonne connexion avec ses propres émotions pour affronter avec courage ce qui peut arriver. En outre, au milieu de toutes les difficultés, il sera toujours possible d’obtenir de nouveaux succès, de nouveaux enseignements et de précieux objectifs.

3. Affronter les défis sans crainte

Mihaly Csikszentmihalyi a dit un jour : « les changements font partie de la vie, les assumer correctement peut être une incitation à notre croissance personnelle. Cependant, s’il y a une chose que nous savons tou-te-s, c’est que les défis, les challenges et toutes les variations dans notre vie quotidienne, s’accompagnent de peur, de stress et d’inquiétude.

La personnalité résiliente se caractérise avant tout par une importante souplesse cognitive et une bonne tolérance à l’ambiguïté. Sa vision intérieure, calme et mature, lui permet de voir chaque défi non pas comme une menace, mais comme un moment pour mettre en oeuvre ses ressources internes afin de se lancer dans un affrontement positif et efficace.

aigle sur la tête d'une femme

4. Engagement envers soi-même et celleux qui nous entourent

L’engagement dans la personnalité résiliente va au-delà de soi ou de son propre bénéfice. Une caractéristique déterminante est son engagement social authentique, son sens de la communauté ou de la société. Un tel désir profond d’altruisme et de soutien social est souvent une source d’inspiration pour les autres. De plus, souvent, sa simple présence et son attitude concentrée et détendue, permet de réduire considérablement l’impact du stress dans certaines situations.

Pour les psychologues existentialistes, la personnalité résiliente est le reflet de quelqu’un d’authentique, de quelqu’un qui regarde l’avenir avec sécurité, vide d’égoïsme et animé d’un désir exprès pour le bien social.

En conclusion, comme nous avons pu le constater, ce profil de personnalité rassemble une série d’approches, de traits et de processus internes où ne manquent ni la résilience ni les pratiques efficaces qui favorisent l’équilibre social et l’harmonie, tant externe que personnelle. Par conséquent, n’hésitons pas à travailler au quotidien sur les dimensions reflétées ici.

Si nous ne pouvons pas choisir nos circonstances vitales, essayons au moins de travailler sur nos pensées et nos attitudes pour améliorer un peu plus la réalité qui nous entoure.