Paul Watzlawick et la théorie de la communication humaine

Paul Watzlawick et la théorie de la communication humaine

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2017

Selon le psychologue autrichien Paul Watzlawick, la communication joue un rôle fondamental dans nos vies et dans l’ordre social, même si nous en sommes à peine conscient-e-s. En effet, depuis le début de notre existence nous participons au processus d’acquisition des règles de communication immergées dans nos relations, même si nous ne le réalisons pas.

Petit à petit, nous apprenons ce qu’il faut dire et comment le dire, ainsi que les multiples formes de communication existant dans notre vie quotidienne. Cela semble être un mensonge qu’un processus aussi complexe passe autant inaperçu et que nous l’automatisons presque sans effort conscient. La vérité est que, sans communication, l’être humain n’aurait pas pu progresser ou évoluer autant qu’il ne l’a fait jusqu’à présent. Maintenant, quelles sont les subtilités de la communication qui nous permettent d’établir des relations et qui, malgré leur importance, nous ne prenons pas en compte ? Approfondissons.

Paul Watzlawick

Paul Watzlawick et sa vision de la communication

Paul Watzlawick (1921-2007) était un psychologue autrichien, référence dans le domaine de la thérapie familiale et systémique, internationalement reconnu pour son travail intitulé Faites vous-même votre malheur publié en 1983. Il a obtenu un doctorat en philosophie, il a suivi une formation en psychothérapie à l’Institut Carl Jung de Zurich, et était un professeur à l’Université de Stanford.

Watzlawick, en collaboration avec Janet Beavin Bavelas et Don D. Jackson au Mental Research Institute de Palo Alto, a développé la théorie de la communication humaine, pierre angulaire de la thérapie familiale. Dans cette théorie, la communication n’est pas expliquée comme un processus interne qui provient du sujet, mais comme le résultat d’un échange d’informations qui trouve son origine dans une relation.

Donc, de ce point de vue, l’important n’est pas tellement le mode de communication ou si ce dernier est conscient ou non, mais comment nous communiquons ici et maintenant et de quelle manière nous nous influençons les un-e-s les autres. Voyons quels sont les principes fondamentaux sur lesquels repose la théorie de la communication humaine et quels enseignements nous pouvons en tirer.

Les 5 axiomes de la théorie de la communication humaine

Il est impossible de ne pas communiquer

La communication est inhérente à la vie. Avec ce principe, Paul Waztlawick et ses collègues se référaient au fait que tout comportement est une forme de communication en soi, à la fois implicite et explicite. Même garder le silence implique une information ou un message, il est donc impossible de ne pas communiquer. La non-communication n’existe pas.

Même lorsque nous ne faisons rien, que ce soit au niveau verbal ou non verbal, nous transmettons quelque chose. Il se peut que nous ne soyons pas intéressé-e par ce qui nous est raconté ou que nous préférons simplement ne pas donner notre point de vue. Le fait est qu’il existe plus d’informations dans ce “message” que celles que reprennent strictement les mots.

La communication dispose d’un niveau de contenu et d’un niveau de relation (métacommunication)

Cet axiome renvoie au fait que dans toute communication, non seulement la signification du message lui-même (niveau de contenu) est importante, mais aussi comment le/la locuteur-trice veut être compris-e et comment iel prétend que les autres le comprenne (niveau relationnel).

communication

Ainsi, l’aspect du contenu correspond à ce que nous transmettons verbalement tandis que l’aspect relationnel renvoie à la façon dont nous communiquons ce message, en d’autres termes au ton de la voix, l’expression faciale, le contexte, etc. C’est précisément ce dernier aspect qui détermine et influence le premier dans la mesure où  selon notre ton ou notre expression, le message sera perçu sous une forme ou une autre.


Cela pourrait vous intéresser ...
Que nous disent les politicien-ne-s par leur communication non-verbale ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Que nous disent les politicien-ne-s par leur communication non-verbale ?

Lorsqu’il s’agit de communication de masse, les gestes ont souvent plus d’impact que les propres mots (le contenu du discours).