Vous ne trouvez pas de sens à votre existence ? Il est temps de vous intéresser à l’oeuvre de Sartre !

· 24 juin 2015

Quiconque est authentique, assume la responsabilité d’être ce qu’il est et se considère comme étant libre d’être ce qu’il est


Jean-Paul Sartre

Jean-Paul Sartre (1908-1950) était un philosophe français célèbre et reconnu, grand lecteur des grands classiques et fortement influencé par la philosophie de Husserl et de Heidegger. Il avait de fortes convictions athées et s’est intéressé au marxisme dans la dernière partie de sa vie.

Mais, si on connait aussi bien Sartre, c’est plus précisément grâce à son étude approfondie du sens de l’existence de l’être humain, cette dernière s’avérant fascinante même si elle peut aussi parfois se révéler angoissante. C’est par sa perfection que l’homme se caractérise.

Et cette perfection humaine, elle réside dans la liberté individuelle de l’homme, dans l’élaboration de buts personnels transcendants, dans la liberté d’être et de choisir.

C’est la subjectivité de l’homme qui régit l’univers, cette subjectivité n’étant pas froide ou égoïste, mais impliquant bien que l’homme choisit ce qu’il devient, et contrôle sa vie.

C’est sa vie, unique et intransmissible, qui pèsera directement sur l’univers et le divin (et pas l’inverse).

L’oeuvre de Sartre est fascinante, et si vous vous plongez dans la lecture de ses livres, cela pourrait bien prendre un peu de temps avant qu’une part aussi minime soit-elle de ces derniers fasse écho en vous. Mais, peut-être qu’en vous intéressant à certaines de ses citations les plus connues, vous pourrez mieux cerner cet écrivain si inspirant.

Voici donc quelques une de ces citations, qui sont toujours d’actualité des années plus tard :

« Aimons notre époque. Une autre aurait peut-être été préférable, mais on ne peut pas en changer, alors aimons la nôtre »

Combien de fois avez-vous déploré le fait de ne pas être né à la bonne époque ? Il est clair que de nos jours, ce n’est pas l’idéal au niveau professionnel, social ou créatif.

Il semble que notre époque n’inspire pas beaucoup les jeunes, qui à l’avenir se voient dans des domaines et des lieux où ils n’auraient jamais imaginé être (et/ou qu’ils n’auraient jamais désiré connaître).

Mais, en lisant cette citation, on se rend compte que ce sentiment de frustration empreint de pessimisme et de déception qu’on peut ressentir n’est pas nouveau.

Il y a des siècles, les gens le ressentaient déjà. Peut-être est-ce le temps qui passe qui dote ce sentiment d’une nuance aussi décisive que sombre ? Ou peut-être une période vide de transcendance est-elle nécessaire pour les générations à venir ?

Chaque époque remplit sa fonction. Alors, vivez avec votre temps, et faites en sorte que la vôtre remplisse la sienne !

 

R9-420x269

 

 

« Comme tout penseur, j’ai confondu la déception et la vérité »

On renferme tous en nous une certaine part de nostalgie, et on porte un regard pessimiste sur les événements.

Mais n’oubliez pas que toute science est fondée sur un doute, et peut-être votre pessimisme peut-il vous permettre de vous poser les bonnes questions, celles que les autres ne se posent pas, et qui pourront donc déboucher sur des réponses que les autres ne connaissent pas.

Notre époque est celle du « Keep calm » et du « Be happy« . Ce sont de bonnes recommandations, si l’on comprend que pour vivre « calm » et « happy », il faut d’abord passer par bien d’autres étapes et connaître bien d’autres émotions aussi humaines que nécessaires telles que l’angoisse, le désarroi, la désillusion, la tristesse ou la fatigue.

Arrêtez aussi de déplorer votre pessimisme, tirez-en plutôt un profit créatif.

« L’homme est condamné à être libre, car une fois venu au monde, il est responsable de tout ce qu’il fait »

Arrêtez de vous excuser, que ce soit pour les raisons qui ont mené à vos ruptures amoureuses, ou pour ce que vos parents n’ont pas su faire. Arrêtez de croire que vous n’avez pas été libre d’être ce que vous vouliez vraiment être.

La liberté, c’est une conscience de l’être humain qui n’est pas déterminée par des faits extérieurs, mais bien par la façon dont l’esprit de l’homme, libre par défaut, comprend ces faits et les transforme selon l’image qu’il a de lui-même.

C’est la plus claire des définitions de la liberté et de la responsabilité que l’on puisse donner. Cette conception de la liberté se retrouve dans un autre citation de Sartre, cet écrivain si intelligent : « Ce qui compte, ce n’est pas ce que les choses ont fait de nous, mais ce qu’on a fait de ce que les choses ont fait de nous ».

« On sait tout, excepté comment réussir à vivre »

Oui, cette vie est un casse-tête, elle est terriblement compliquée. Mais ne vous obstinez pas à savoir quelles sont les solutions pour la vivre au mieux ; contentez-vous de vous faire confiance et de suivre votre instinct, qui est anéanti par ce que les autres nous imposent, et plus largement, la société.

Trouvez un moyen de mieux vivre une situation concrète, car il y a autant de moyens que de solutions, et l’efficacité de ces solutions dépend de chacun.

Pour reprendre une réplique du film Casino : « Il y a trois manières de faire les choses : la bonne, la mauvaise, et la mienne ».

« Le bonheur, ce n’est pas de faire ce que l’on aime, mais d’aimer ce que l’on fait »

Cette citation renferme probablement une des vérités les plus difficiles à accepter, et que beaucoup ont déjà vécu.

Comment peut-on être heureux en faisant la plonge si on a deux diplômes universitaires ? Cette question est tout à fait légitime, mais si on en croit la philosophie de Sartre, il ne s’agit pas de répondre bêtement à cette question, mais de mesurer l’importance que cette activité revêt dans le cadre de votre projet de vie.

Vous êtes peut-être un écrivain en manque d’inspiration, un amoureux des langues étrangères, un marxiste qui cherche à définir la théorie en se basant sur une travail quotidien, un enfant prêt à tout pour prendre soin de sa mère malade.

Ne pensez pas à l’activité en elle-même, mais à l’importance qu’elle revêt dans le cadre de votre projet de vie et dans vos valeurs : soit elle essentielle, soit vous pouvez vous en passer.

Dans tous les cas, trouvez une activité qui vous plaise et qui soit compatible avec la vie que vous voulez mener et celle de vos proches.

Peut-être menez-vous déjà la vie dont vous avez toujours rêvé, ou la concevez-vous déjà. Mais quelle que soit votre vie, trouvez-y un sens, car peut-être que ce que vous recherchez, c’est tout simplement ce que vous arrêtez de fuir.

« L’engagement est un acte, pas un mot »

Ne soyez pas comme ces hommes politiques qui ne savent que réciter leurs programmes, comme ces séducteurs d’un soir qui font des promesses qu’ils ne tiennent jamais, comme ces révolutionnaires qui n’ont jamais lu un seul livre ni pris part à un seul conflit.

Vos actes doivent correspondre à vos dires, car comme l’a dit Woody Allen : « Les choses ne se disent pas, mais se font, car c’est quand on les fait qu’elles parlent d’elles-mêmes ».

« En théorie, rêver, c’est vivre un peu ; mais vivre en rêvant, c’est ne pas exister »

Vous êtes trop souvent perdu dans vos pensées ? Certains cours universitaires ne laissent pas de place à l’évasion, mais en tant qu’adulte, vous devez essayer de développer des relations, de tisser des liens avec des gens et de vivre des situations qui vous font du bien et qui vous font sourire quand vous y pensez.

Déterminez-les, et reproduisez-les de mille manières différentes, car la vie, c’est un rêve réalisable, un paradis terrestre.

 

sartre-and-beauvoir-in-cuba-featured-672x372-420x233

 

« L’existentialisme, ce n’est pas une forme d’athéisme, mais une philosophie qui mène à penser que même si Dieu existait, rien ne serait différent »

Nombreux sont ceux qui, dans les situations difficiles, cherchent à se rattacher à quelque chose de spirituel afin de mieux gérer cette adversité qui a épuisé toutes leurs ressources physiques et mentales.

Mais en cherchant à expliquer vos problèmes par des raisons mystiques, vous vous écartez davantage du chemin à suivre et des ressources dont vous disposez naturellement et que vous n’avez jamais su utiliser à bon escient (amis, sport, lecture, amour de la nature…)

On ne peut pas toujours tout expliquer, mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si grave, car même si vous pensiez le contraire, vous n’arriveriez pas à résoudre vos problèmes plus efficacement.

On a tous notre propre histoire, alors ne perdez pas de temps en vous obstinant à essayer de tout expliquer. Vivez comme vous savez si bien le faire !

Nous espérons que ces citations vous auront permis de reconsidérer votre vie si vous êtes passé par un moment de confusion.

N’oubliez pas que l’être humain se perd parfois, mais finit toujours par retrouver son chemin. Les philosophes comme Sartre ont tout fait pour laisser une trace magistrale derrière eux, nous offrant ainsi la lumière, grâce à leur héritage, dont on a besoin dans les moments où l’obscurité paraît plus dense.