Mon partenaire n'accepte pas mes enfants : que faire

Lorsque votre nouveau partenaire n'accepte pas vos enfants, il est nécessaire d'intervenir et de prendre des décisions. Voici quelques stratégies qui pourront vous aider.
Mon partenaire n'accepte pas mes enfants : que faire

Dernière mise à jour : 01 novembre, 2021

Trouver un partenaire après une rupture dans laquelle vous avez formé un noyau familial, avec des enfants, peut être une bouffée d’espoir. Cependant, cela peut vite disparaître si votre nouveau partenaire n’accepte pas vos enfants. Que faire à ce moment-là ?

Avoir des enfants, surtout lorsqu’ils sont petits, avec un ancien conjoint, n’est généralement pas une variable qui augmente nos chances de trouver quelqu’un. C’est plutôt un facteur qui rend les choses plus difficiles. La nouvelle personne qui arrive doit non seulement vous connaître mais aussi connaître vos enfants et les accepter.

Si vous vous trouvez dans cette situation, vous êtes probablement en conflit, car, en raison de cette circonstance, vous n’arrivez pas à voir de continuité avec une personne que vous aimeriez continuer à connaître. Le but de cet article est de vous aider à organiser vos idées et à gérer la situation, alors ne passez pas à côté.

Comment agir lorsque votre partenaire n’accepte pas vos enfants

Vous avez sûrement remarqué les signes : votre partenaire ignore vos enfants, hésite à venir chez vous, leur interaction est tendue, il s’énerve lorsque vous leur donnez la priorité, etc. Bien que ces signaux puissent être très subtils, vous finirez par les remarquer à un moment donné.

Si vous laissez cette situation continuer sans la résoudre, cela compromettra sûrement les projets futurs que vous avez avec cette personne. Sans parler des conséquences pour vos enfants : devoir partager votre attention avec une autre personne qui les rejette, et même vivre avec elle à un moment donné.

C’est pourquoi il est important que cette partie de l’horizon soit claire : d’abord pour vos enfants, et ensuite pour ajuster votre relation à ce que vous désirez vraiment tous les deux. Voici quelques stratégies pour y parvenir.

mon conjoint n'accepte pas mes enfants

1. Parlez à votre partenaire

Si votre partenaire n’a pas directement commenté son malaise vis-à-vis de vos enfants, prenez l’initiative et entamez la conversation. Il se peut que le malaise soit dû au fait de ne pas les connaître à fond, d’avoir vécu un moment désagréable avec eux ou, tout simplement, qu’ils ne soient pas dans ses priorités de vie.

Bien qu’il soit respectable que quelqu’un n’aime pas les enfants – ou vos enfants en particulier  – votre partenaire doit comprendre que les abandonner n’est pas une option. L’accepter ou non est sa décision, mais il doit mettre de l’ordre dans ses priorités et vous en faire part.

2. Parlez à vos enfants

Pour vos enfants, c’est aussi une situation difficile, surtout s’ils sont petits. Après avoir traversé le processus de divorce, rester avec un seul de ses parents et voir apparaître une troisième personne peut ne pas vraiment favoriser leur relation avec vous.

Vos enfants doivent aussi pouvoir s’exprimer. Écoutez ce qu’ils ressentent et prenez des mesures pour qu’ils puissent s’adapter facilement à la nouvelle situation.

Parfois, ce sont les enfants qui rejettent votre nouveau partenaire parce qu’ils peuvent sentir qu’en l’acceptant, ils renoncent à cet avenir imaginaire de réconciliation entre leurs parents ou, du moins, qu’ils trahissent l’autre parent. Vous devrez peut-être faire un travail avec les petits avant de le faire avec votre partenaire.

S’ils sont plus âgés, vous pouvez travailler à un niveau cognitif plus complexe. Expliquez-leur ce que signifie pour vous le fait d’avoir trouvé quelqu’un de spécial et dites-leur que vous ne les négligerez jamais ni ne cesserez de les aimer pour cela. Votre bonheur amoureux n’est pas incompatible avec vos enfants.

Femme parlant à son fils

3. Avant de mettre fin à la relation, vous pouvez toujours essayer de l’améliorer

Il est possible que le rejet soit le résultat de la peur et de l’ignorance, ou simplement que vos enfants et votre partenaire ne soient pas partis du bon pied. Si vous remarquez que le problème réside dans la simple interaction et non dans quelque chose de plus profond, vous pouvez essayer de créer des situations dans lesquelles les deux parties peuvent établir une relation positive.

Des sorties dans la nature, aller dans un parc d’attractions, organiser des repas… Il existe de nombreuses façons de créer une bonne ambiance. Profitez du fait que vous connaissez les deux parties pour créer des circonstances dans lesquelles elles peuvent se rencontrer.

4. Prenez une décision

Si les conversations ou mesures que vous avez prises ne fonctionnent pas, il est temps de prendre une décision. Il n’est pas strictement nécessaire de rompre avec votre partenaire, mais vous devez repenser les projets futurs que vous avez avec cette personne.

En ces temps où les relations sont flexibles, vous pouvez trouver un moment où vous pouvez profiter du temps passé avec votre partenaire sans nuire à l’une ou l’autre des parties. Néanmoins, qu’il s’agisse de vos enfants, de vous-même ou de votre partenaire, vous aurez tous besoin de beaucoup de capacité d’organisation et d’une ouverture d’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les enfants ne divorcent pas
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les enfants ne divorcent pas

Le divorce fournit un cadre légal régulant les relations, mais cela peut consister en l'une des expériences les plus problématiques de la vie de fa...



  • Tomé, M. G. (2008). La mediación familiar en los conflictos de pareja. Documentación social148, 43-60.
  • Yárnoz-Yaben, S. (2010). Hacia la coparentalidad post-divorcio: percepción del apoyo de la ex pareja en progenitores divorciados españoles. International journal of clinical and health psychology10(2), 295-307.
  • Torres Gómez, M. F. (2015). La custodia de los hijos en las parejas separadas. Conflictos privados y obligaciones públicas. Tendencias y Retos20(2), 177-179.