Les nomades du XXIème siècle

· 19 avril 2019
Qui sont les nomades du XXIème siècle ?

Vous imaginez-vous aller d’un endroit à un autre sans vous établir de façon permanente ? C’est ce que les communautés nomades faisaient. Certaines ont encore ce style de vie mais il leur est de plus en plus difficile de le suivre à cause de processus comme l’industrialisation. Cependant, un nouveau groupe de personnes qui ont choisi ce style de vie est apparu : les nomades du XXIème siècle.

Mais quelle est la différence avec les nomades que nous connaissions ? Les « nouveaux nomades » ou nomades du XXIème siècle ne suivent pas ce style de vie en tant que communauté. Il s’agit plutôt d’une situation personnelle ou familiale qui dérive de plusieurs facteurs.

Comment sont-ils ? Que font-ils ? Qu’est-ce qui les pousse à adopter ce style de vie ? Nous allons essayer d’apporter des réponses à ces questions tout au long de l’article, en vous montrant quelques données curieuses.

Les types de nomades du XXIème siècle

Il existe différents types de nomades du XXIème siècle, en fonction du contexte dans lequel ils se trouvent et, surtout, de la raison pour laquelle ils ont choisi ce style de vie.

nomades du XXIème siècle

Les nomades qui cherchent à maintenir leur culture ou les nomades traditionnels

Il s’agit des communautés qui sont nomades par leurs codes, leurs traditions, leurs pratiques, leurs comportements et leur système de croyancesOn peut dire que ce sont les « nomades classiques ». Dans ce groupe, nous pourrions inclure les nomades saisonniers, qui changent d’endroit en fonction des saisons.

Le nombre de communautés de « nomades classiques » a nettement diminué à cause des changements provoqués par l’industrie. Etant donné que l’exploitation des ressources naturelles répond à des intérêts particuliers, à des lois et à des politiques, les nomades sont en quelque sorte obligés de rester à un endroit précis. Ces groupes sont menacés avec les nouveaux changements.

Il faut savoir qu’il existe encore approximativement 40 millions de nomades de ce type. Nous les retrouvons dans des pays comme le Chili, la Colombie, le Venezuela, le Mexique, l’Espagne, les Philippines, le Kenya, entre autres.

Les nomades par intérêt personnel

Il s’agit de ces personnes qui ont envie de connaître le mondeCe désir les pousse à beaucoup voyager. Ils changent constamment d’endroits pour découvrir et connaître de nouveaux horizons et n’ont pas de lieu fixe où habiter.

Ce peut être des personnes qui adorent voyager, qui ont soif de connaissance, qui veulent apprendre… Il y a des milliers de raisons ! Dans tous les cas, elles veulent se libérer des attaches d’un lieu fixe et partent à l’aventure en changeant constamment d’endroit.

Leur façon de se déplacer n’est peut-être pas celle des nomades classiques mais les nomades ont malgré tout choisi ce déplacement constant comme style de vie.

Il peut aussi s’agir de Knowmads ou de nomades de la connaissance. Ce sont des personnes qui ont la faculté de développer de nouveaux concepts à partir des grandes connaissances qu’ils possèdent et peuvent travailler n’importe où, avec n’importe qui.

Nomades par la force

Ce sont les nomades qui ont acquis cette condition par besoin. Un exemple clair est celui du déplacement forcé. Selon la Banque Mondiale, le terme déplacement forcé fait référence au déplacement des personnes qui abandonnent leur foyer ou fuient à cause des facteurs suivants :

  • Violation des droits de l’Homme
  • Conflits
  • Persécutions
  • Violence

On les différencie des migrants car ceux-ci peuvent décider de changer de pays pour partir en quête de meilleures conditions, qu’elles soient économiques, sécuritaires ou climatiques, entre autres.

Plusieurs études ont été publiées sur ce thème. On y parle parfois du déplacement forcé comme des nouveaux nomades, qui sont nés de situations de violence. Dans son article Les déplacés : de nouveaux nomades, Henao Delgado, directeur de l’Institut d’Etudes Régionales INER en Espagne nous livre des réflexions condensées sur cette situation. Il nous parle du phénomène, des victimes et de la déstabilisation produite par la pression externe. Il enrichit également son texte avec quelques témoignages.

Les nomades du XXIème siècle : les caractéristiques

Bien évidemment, les caractéristiques des nomades du XXIème siècle vont dépendre du type de nomades dont nous parlons. En voici quelques-unes :

Nomades traditionnels

Les nomades traditionnels sont généralement des chasseurs, des cueilleurs, des bergers ou des voyageurs qui se déplacent pour vivre (ou survivre) :

  • Ce sont des groupes mobiles. Par exemple, les chasseurs
  • Ils bénéficient d’une organisation. Celle-ci peut être politique, administrative et économique, même si elle est parfois moins élaborée que celle des communautés sédentaires
  • Ils possèdent des valeurs culturelles. Ils ont un art propre à leur culture, un type de musique, des traditions, des comportements particuliers… Par ailleurs, ils ont une relation spéciale avec la nature. Ils cherchent à la protéger car ils savent qu’ils pourront en avoir besoin dans le futur
  • Ils se déplacent car ils sont en quête de ressources. Il peut s’agir d’aliments pour se nourrir, pour nourrir leurs animaux, ou bien de récoltes de ce qu’ils ont cultivé dans d’autres terres, etc

Nomades par intérêt personnel

Les nomades par intérêt personnel sont généralement des personnes qui considèrent chaque moment comme une opportunité d’apprentissage. Ils se caractérisent par :

  • Leur dynamisme. Ce sont des personnes actives, qui agissent à travers l’innovation et la transformation
  • Leur adaptation. Les nouveaux nomades par intérêt personnel sont capables de se débrouiller dans n’importe quel environnement. Ils sont flexibles, ce qui leur permet d’agir de façon assertive à n’importe quel endroit
  • Leur créativité. Ce sont des personnes qui ont constamment des idées, que ce soit des idées de voyages ou de projets
  • Leur empathie. Ils se mettent dans la peau de l’autre, ce qui leur permet d’avoir de meilleures relations

Dans le cas des Knowmads, il faut savoir qu’il s’agit de professionnels qui possèdent de nombreuses connaissances dans leur domaine. Ils sont disponibles et capables de travailler n’importe où, avec n’importe qui. Ces personnes se dévouent à un travail qui les passionne; elles dominent les nouvelles technologies, et ceci inclut la gestion des réseaux sociaux.

nomades du XXIème siècle

Nomades par la force

Le déplacement forcé dont nous parlions se caractérise, selon Henao Delgado, par :

  • Une spontanéité. Etant donné que ce problème ne se planifie pas, la pression oblige les personnes à abandonner leur foyer et à changer d’endroit en fonction de la situation
  • Une dispersion. Chaque personne choisit le chemin qui, selon elle, lui permettra de survivre
  • Une semi-clandestinité. Etant donné que les déplacés sont victimes d’une situation de terreur et de menace, ils ont tendance à cacher leur condition
  • Une invisibilité. Au-delà du fait que les victimes essayent de cacher leur situation, il s’agit aussi d’un problème dont on ne parle pas

À quoi est due cette tendance ?

Cette tendance est née de la mondialisation et de l’industrialisation. Grâce aux changements apportés par ces phénomènes, ce style de vie est apparu, s’est maintenu ou s’est modifié. D’un côté, certains nomades traditionnels ont dû changer quelques-unes de leurs dynamiques pour s’adapter à leurs nouvelles conditions. De l’autre, ils ont réussi à maintenir leurs coutumes. Cependant, ils sont de plus en plus menacés.

Les nomades par déplacement forcé sont apparus à cause des conflits, et parfois des guerres civiles, qui existent dans certains pays.

Par ailleurs, les nomades par intérêt personnel peuvent se déplacer plus facilement grâce à ce monde extrêmement ouvert. Avec les nouvelles technologies, ils peuvent développer de nouvelles formes d’emploi, s’adapter à différents endroits et y travailler. Ils peuvent aussi en profiter pour parcourir le monde sans dépendre d’un lieu spécifique.

Les nomades du XXIème siècle ont tous un point commun : qu’ils le veuillent ou non, ils se sont adaptés aux nouvelles conditions du monde actuel. Vont-ils continuer à exister ? De nouveaux groupes se formeront-ils ? Chaque contexte apporte avec lui des changements, et ceux-ci influent sur les styles de vie que nous connaissons et suivons.

 

 

  • Henao Delgado, H. (1999). Los desplazados: nuevos nómadas. Nómadas (10), 62-76.
  • Roca, R. (2018). Knowmads: Los trabajadores del futuro. Madrid: Editorial Lid.
  • Banco Mundial. (2015) Preguntas frecuentes: Desplazamiento forzado, una ciris mundial cada vez mayor. Recuperado de: http://www.bancomundial.org/es/topic/fragilityconflictviolence/brief/forced-displacement-a-growing-global-crisis-faqs