Les bonnes choses peuvent arriver n’importe quand

· 13 mai 2016

Le temps nous démontre que les bonnes choses peuvent arriver n’importe quand et que notre existence est jalonnée de jolis coups du hasard qui viennent donner à notre monde une autre couleur.

Les choses arrivent parfois quand nous les attendons le moins, et occasionnellement, quand nous en avons le plus besoin. Quoi qu’il en soit, tout est temporaire. Mais en ce moment donné (ici et maintenant), tout est plein de vie et de possibilités.

Alors, si les choses vont bien, profitez-en parce que ça ne durera pas éternellement. Et si les choses vont mal, ne vous inquiétez pas, parce ça ne durera pas non plus éternellement.

N’essayez pas de tout calculer parce que la vie ne se cantonne pas à nos projets. Des centaines de circonstances la font la changer de direction.

image 2

Les meilleures choses ne se programment pas, elles arrivent

De temps en temps, de belles opportunités se présentent à nous. Nous le réalisons dès que nous relâchons la pression de nos attentes et dès que nous comprenons que nos efforts n’ont pas forcément besoin de nous procurer de la satisfaction et des résultats immédiats.

Les “coups du sort” sont inévitables. Mais nous devons nous autoriser à profiter de la chance inespérée de trouver l’amour, d’obtenir une opportunité de travail ou que soudainement, tout s’améliore autour de nous.

Ce que nous construisons en nous appuyant sur les hasards de la vie n’en est pas moins réel. En fait, de nombreux événements qu’on ose appeler “chance” ou “destin” sont en quelque sorte des conséquences de nos efforts et de nos actions.

Ce n’est pas parce que nous parlons de hasards que nous devons nous en méfier. Nous avons tendance à les critiquer ou à les rejeter.

Nous l’avons dit, il est bien plus bénéfique d’accepter la vie comme elle vient sans se poser de questions et tout analyser. Simplement vivre.

image 3

Il faut respecter notre rythme et celui des autres pour réaliser les choses les plus simples. Les pieds sur terre, vous ne pouvez pas forcer les battements de votre cœur à s’arrêter car, si vous faites cela, vous vous suiciderez psychologiquement.

Il est important de souffler en suivant notre propre rythme et sans vouloir se presser. Tout le monde sait que quand on se précipite et quand on respire trop rapidement, on a la tête qui tourne et on peut même ressentir comme une sensation d’oppression, d’étouffement.

Que l’on respire trop vite ou trop lentement, quand on ne le fait pas comme il faut, ça nous épuise et notre qualité de vie en est altérée. Vous n’avez pas besoin de preuves pour croire en la véracité des chances.

Nous devons donc nous poser une question : “Pourquoi est-ce que je respire si vite ?”. Une fois que nous aurons réfléchi là-dessus, nous saurons alors ce que nous pouvons faire pour diminuer ce rythme.

image 4

La plus grande réussite est de savoir saisir les occasions

Vous devez en permanence vous efforcer à vous renseigner sur les occasions, sur ce qui arrive autour de vous et sur ce que cela vous apporte. Il n’y a pas d’urgence à vivre. Ne laissez pas mourir tout ce que vous savez et tout ce que vous souhaitez.

Prendre son temps et être patient ne veut pas dire que l’on ne profite pas de la vie ou qu’on cesse de faire des efforts. Souvenez-vous bien de chaque moment, car si quelque chose ne vous donne pas satisfaction, il vous enseigne ce dont vous avez besoin.

Vous faites partie de chaque instant. Et si vous n’appréciez pas chaque instant, vous ne pourrez pas faire machine arrière.

Alors retenez bien une chose : dans la vie, il faut accepter et de reconnaître que quand on s’y attend le moins, les bonnes choses peuvent arriver.

Et comme l’a dit le grand García Márquez, ne cessez jamais de chercher un grand “peut-être” fait de hasard.