Le Tucibi (2C-B) : la drogue de la haute société

1 octobre 2017 dans Curiosités 175 Partagés
tucibi 2C-B

Le Tucibi est appelé « la drogue de la haute société » en référence à ses prix élevés. Il est également connu sous d’autres noms tels que « Venus », « Erox », « Nexus », « MFT », « cocaïne rose » et bien d’autres. Son nom d’origine est en réalité le 2C-B, nom utilisé dans les classifications de stupéfiants. En revanche, ce terme fut donné par des anglophones et en espagnolisant la nomination, le nom Tu-ci-bi est né.

On mentionne cette drogue comme étant nouvelle, mais en réalité ses origines remontent à 1974, lorsque la formule fut créée par Alexandre Shulgin dans un laboratoire de Californie. Beaucoup assurent qu’elle fut inventée en Allemagne mais le doute demeure aujourd’hui.

Le 2C-B est une drogue de synthèse. Cela signifie qu’elle peut être préparée ou synthétisée dans un laboratoire, à l’aide de substances chimiques, c’est-à-dire, non-naturelles. C’est ce qui la différencie des autres drogues dont la base se compose de plantes naturelles, comme c’est le cas de la marijuana ou de la cocaïne.

« Si la littérature était interdite de la même manière que la cocaïne, les gens chercheraient sans doute, par pur intérêt malsain, à se lancer dans quelques lignes. »

-Alejandro Jodorowsky-

L’histoire du Tucibi

Le 2C-B s’est popularisé dans les années 80, une époque au cours de laquelle plusieurs drogues synthétiques ont commencé à être à la mode. En 1985 « l’ecstasy » a été déclarée comme étant une drogue illégale. Cela donna un élan au Tucibi qui a finalement été lui aussi interdit en 1994 aux Etats-Unis. Petit à petit son utilisation est devenue illégale dans le reste du monde. A cette époque, il était davantage connu comme le « Nexus ».

2C-B illégal

A partir de 2004, cette drogue illégale a entamé une nouvelle étape d’essor, cette fois-ci en Amérique Latine. Elle était très consommée au Mexique et a été importée en Colombie deux ans plus tard. Le 2C-B est entré au pays du café par le département nommé Medellín. Un homme appartenant aux classes défavorisées commença à fabriquer cette drogue pour son compte personnel, avec une formule créole. Il était connu de tous sous le nom de « Alejo Tusibi ».

Les narcotrafiquants de Medellin ont réussi à expulser « Alejo » de cette ville. De là-bas, il s’arrêta à Cali, où il fut également exilé par les mafias traditionnelles. Finalement, il installa son commerce à Bogota. C’est là-bas qu’il fut séquestré et contraint de révéler sa formule.

L’affaire resta dans les mains d’un grand mafieux nommé Urdinola, qui fut ensuite extradé. Actuellement la Colombie est le principal producteur de Tucibi. Elle l’exporte principalement en Europe, où  le pays regroupant le plus grand nombre de consommateurs est l’Allemagne.

Une amphétamine aux effets psychédéliques

Le 2C-B (2,5-dimetoxi-4-bromo-feniletilamina) appartient à la famille des amphétamines. Celles-ci sont des stimulants puissants du système nerveux central. Il est commercialisé sur le marché noir principalement sous la forme de cachets et de capsules. Il peut cependant se trouver sous la forme de poudre qu’il faut inhaler. Ses présentations sont différentes mais généralement, il circule sous la forme de cachets roses. C’est de là que vient son nom de « cocaïne rose ».

2C-B drogue rose

Habituellement, cette drogue illégale se consomme par voie orale. Tout paraît indiquer que lorsqu’elle arrive au cerveau, elle se fixe sur les récepteurs adrénaline, noradrénaline et dopamine. Le Tucibi est aussi une drogue psychédélique. Cela signifie qu’il altère les processus perceptifs et cognitifs, donnant lieu à la production d’illusions et/ou d’hallucinations.

Les effets du 2C-B mettent plus de temps à apparaître que ceux d’autres drogues telles que l’ecstasy. Après son ingestion, la drogue peut mettre une à deux heures à atteindre le cerveau. Son effet dure entre 4 et 8 heures. Tout dépend de la corpulence, de la physiologie et des conditions de chaque personne. On considère qu’une dose faible est de 10 milligrammes. Une dose modérée va de 10 à 24 milligrammes. Une dose élevée se situe entre 25 et 40 milligrammes. Toute dose supérieure correspond à une overdose.

Effets de la drogue

Le Tucibi a des effets physiques, psychologiques et secondaires. Les doses mineures génèrent un effet d’amplificateur sensoriel. Cela signifie que la drogue exalte et accroît tout ce qui est capté par les sens. Les doses plus élevées provoquent l’apparition d’autres effets présentés ci-dessous :

effets de la drogue

  • Hallucinations visuelles et auditives
  • Perception de lueurs et d’ondulations sur les objets
  • Envie de rire, parfois accompagnée de sensations d’inquiétude et d’angoisse
  • Sensation de perspicacité
  • Augmentation de la conscience sur son propre corps
  • Changements soudains dans l’état moral
  • Lorsque les doses sont très hautes, il est fréquent que des sensations de peurs, voire des crises de panique apparaissent

Concernant les effets du Tucibi, les plus communs sont : augmentation de la pression sanguine, dilatation des pupilles, vision trouble, vertiges et insomnie. Il n’y a cependant pas suffisamment de recherches concernant les effets à long terme. En revanche, on sait que la consommation prolongée provoque généralement des cas sévères d’anxiété, de dépression et de grande difficulté à dormir. On ne sait pas exactement à quel point cette drogue est addictive.

Du fait de la faible connaissance de cette drogue, tout changement soudain dans l’organisme après son ingestion doit être considéré comme une urgence médicale. Il a été rapporté que certain-e-s consommateur-trice-s ayant recours à des doses élevées souffrent de maux de têtes, d’arythmie cardiaque, de tremblements voire même de convulsions.

Autres informations sur le Tucibi

L’effet de chaque dose dépend des caractéristiques de la personne qui le consomme. Pour certain-e-s, 15 milligrammes peuvent causer des réactions à peine remarquables. Pour d’autres, cette dose sera haute et iels souffriront d’hallucinations. Entre 14 et 24 milligrammes, une différence d’à peine 2 milligrammes peut représenter une augmentation importante de l’effet.

danger des doses de tucibi

En Colombie, le Tucibi est appelé « la drogue des reines et des mannequins ». Cette appellation étrange vient du fait qu’il ait été découvert que l’association du 2C-B et de l’ecstasy ait un pouvoir aphrodisiaque. Ce résultat est spécialement visible chez les femmes. En fait, avant d’être interdit, le Tucibi a été utilisé par des psychiatres dans des thérapies de couple. On peut affirmer que si un jour, on parvient à inventer un aphrodisiaque totalement efficace, le 2C-B sera son principale composant.

Bien qu’il ait été dit que c’est une drogue d’élites pour son coût, ce n’est peut-être pas le cas. Son prix est élevé sur le marché noir, mais il n’est pas si différent de celui de la cocaïne. Cette dernière provoque des effets moins durables, ce qui exige une dose plus importante. De ce point de vue, ces deux stupéfiants ont donc un prix similaire.

A découvrir aussi