La médiation familiale lors d'une séparation

28 août, 2020
Qu'est-ce que la médiation familiale et quels sont ses avantages ?

La médiation familiale lors d’une séparation est une méthode de résolution de conflit se caractérisant par sa simplicité et sa flexibilité. D’autant plus que les conflits sociaux sont aujourd’hui inévitables.

Même si elle est considérée comme l’un des piliers fondamentaux de la société, la famille n’est pas exempte de situations problématiques qui affectent gravement le bien-être de ses membres. L’importance des conflits familiaux a en outre évolué au cours des dernières décennies, devenant de plus en plus importante.

L’accent ne doit dès lors pas être mis sur leur prévention ou leur élimination, mais sur la manière dont ces situations doivent être affrontées afin d’être résolues.

La médiation dans les procédures familiales

La manière traditionnelle de résoudre les conflits consiste généralement à saisir les tribunaux. Ce système est néanmoins de plus en plus éloigné de la réalité actuelleIl n’offre en effet pas de réponses efficaces aux besoins de la société du 21e siècle.

Les législateurs, conscients de la situation, propose des méthodes alternatives de résolution des conflits. Cela offre en outre une solution à l’engorgement des tribunaux pour ce type de conflit.

Une séance de médiation familiale.

Dans ce contexte, la directive 2008/52 /CE du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne du 21 mai 2008 avait pour objectif principal d’améliorer la qualité de la justice. Il est important de faire la distinction entre les médiations extrajudiciaire et intrajudiciaire. La médiation extrajudiciaire est celle qui s’est développée en dehors du processus judiciaire. L’intrajudiciaire a lieu, quant à elle, une fois que s’initie ce dernier.

La médiation familiale est un processus extrajudiciaire ou intrajudiciaire de résolution des conflits familiaux dans lequel un tiers impartial aide les membres de la famille à trouver une solution à leurs problèmes.

Le «tiers impartial est dénommé médiateur. Il tentera toujours de rapprocher les positions. Il tentera donc, à tout moment, à parvenir à un accord satisfaisant pour tous.

Médiation familiale lors d’une séparation : le concept de médiateur

Le médiateur est un tiers disposant d’une préparation technique qui, en position de neutralité et sans capacité de décision, intervient dans le conflit entre deux parties. Son but est d’amener les personnes en conflit à rationaliser et négocier une solution mettant fin au différend.

Il est essentiel de comprendre que le médiateur ne dispose d’aucun pouvoir décisionnel ou juridique. Son rôle se réduit à faciliter la communication entre les parties. Comme mentionné ci-avant, il tend à faciliter un accord satisfaisant pour les deux parties.

Lamédiation familiale symbolisée par des figurines.

Processus de médiation “versus” processus judiciaire

Il convient de noter que la voie judiciaire tend à générer une confrontation et une imposition. Nous entendons par là qu’il en résulte toujours une partie gagnante et une partie perdante. La voie judiciaire ne cherche en effet jamais à favoriser les deux.

Il s’agit de la raison pour laquelle la médiation familiale, en cas de séparation, peut, dans certains cas, devenir une alternative favorable aux deux parties. Le médiateur recherchera en effet toujours à faire reposer la procédure sur l’égalité.

Il est également important de garder à l’esprit que le processus judiciaire est un processus rigide, avec des solutions limitées et obligatoires. Les solutions offertes par la médiation tendent en revanche à être créatives, satisfaisantes et rapides.

Rappelons qu’il convient, le cas échéant, d’inclure les enfants dans le processus. Il est important que ces derniers soient pris en compte tout au long de la procédure. L’action du médiateur à cet égard doit également être efficace.

Nous devons par ailleurs comprendre que la médiation n’a pas pour objectif de résoudre les problèmes de la Justice. Malgré ses avantages et même s’il est vrai que son potentiel d’expansion est important, son champ d’action reste néanmoins très limité.

Il conviendra donc d’évaluer l’utilisation d’une procédure ou d’une autre en fonction de notre situation personnelle. Sans oublier quelles sont les facilités que la médiation peut offrir.

 

  • Mª del Carmen Cazorla, “La mediación familiar como solución a los conflictos de crisis de pareja”, Aranzadi.
  • Ley estatal 5/2012, de 6 de julio, de mediación de asuntos civiles y mercantiles, https://www.boe.es/buscar/act.php?id=BOE-A-2012-9112