La bisexualité et les femmes

· 14 juin 2015

La bisexualité est une ORIENTATION SEXUELLE définie par le fait qu’une personne est attirée autant par les personnes du même sexe que par les personnes du sexe opposé. Cependant, la communauté gay ainsi que les hétérosexuels ont tendance à discriminer et rejeter les personnes bisexuelles.

Le rejet des personnes bisexuelles

Pour se justifier, de nombreuses personnes mentionnent différents mythes ou croyances populaires, comme le fait d’affirmer fermement que les bisexuels « sont perdus », qu’ils ne « savent pas ce qu’ils veulent » ou que « c’est seulement temporaire ».

D’autres sont plus durs et affirment que les bisexuels sont des « infidèles par excellence » et qu’ils ne sont « pas capables de faire durer une relation dans le temps ». Enfin, un dernier groupe n’est tout simplement pas disposé à faire confiance en quelqu’un qui ne se décide pas dans ses choix.

Ce qui est ironique, c’est que ce rejet est bien plus fort chez les femmes que chez les hommes. Une des explications possibles serait qu’une lesbienne ne puisse accepter qu’une femme qui a été avec une femme veuille également être avec un homme.

De plus, les statistiques révèlent qu’il y a plus de femmes bisexuelles que d’hommes bisexuels, et il est plus fréquent que les femmes hétérosexuelles « essayent » par curiosité avec d’autres femmes, plutôt que les hommes avec d’autres hommes.

Étude sur la bisexualité et les clichés qu’on leur attribue

Un groupe d’experts de l’Université d’État de Boise, a réalisé une étude révélant des chiffres qui font polémique. En effet, selon cette étude, environ 60% des femmes hétérosexuelles se sentiraient attirées par une personne du même sexe, tandis qu’un nombre aussi élevé de lesbiennes se sont révélées être de grandes adeptes de pornographie hétérosexuelle, et gay masculin.

Une autre étude a révélé que toutes les femmes seraient excitées par tout type de porno (gay, hétéro ou lesbien), indépendamment de leur orientation sexuelle.

Par ailleurs, selon les chiffres révélés dans le rapport sur la bisexualité de l’Open University, les hommes attirés ou intrigués par les femmes et les hommes, sont à peine 6%.

Cependant, de nombreuses études affirment que cette différence entre les chiffres est due à la sexualisation de la femme dans notre société actuelle.

En d’autres mots, avec l’industrie des divertissements pour adultes, il est plus courant de voir des rapports entre femmes, tout comme il est courant de voir des femmes affectueuses et tactiles envers leurs amies. À l’inverse, ces choses ne sont pas observables chez les hommes, qui eux, restent plus réservés.

Ce rapport affirme également que la bisexualité est un phénomène réel, et que la biphobie (peur ou haine envers les personnes bisexuelles) l’est encore plus, et qu’elle pèse sur toute cette communauté.

Ainsi, nous devrions être capables de respecter l’idée que chacun est libre de décider avec qui il partage son lit et sa vie.

Photographie publiée avec l’aimable autorisation de annonymus.