La belle légende de l’oiseau Toh

· 13 janvier 2019
La légende de l'oiseau Toh est une histoire maya que les anciens ont racontée de génération en génération, afin d'apprendre aux jeunes l'importance de l'humilité et de la solidarité.

La légende de l’oiseau Toh est une vieille histoire d’origine maya, plus exactement de la péninsule du Yucatán. Selon cette légende, les explorateurs qui s’aventurent dans les jungles de ces régions sont guidés par l’oiseau Toh afin de trouver des cénotes, ou autrement dit des étangs naturels qui se trouvent dans des cavernes.

L’oiseau Toh est un oiseau solitaire, qui vit toujours près des grottes et des lieux obscurs. Il se caractérise tout particulièrement par son chant plaintif et sa queue singulière au plumage brillant sur lequel les rayons du soleil se reflètent. Cette queue bouge comme une pendule et ne ressemble à la queue d’aucun des autres oiseaux de la région.

« L’orgeuil n’est pas grandeur mais vanité ; et ce qui est vaniteux semble grand, mais n’est pas sain. »

-Saint Augustin-

La légende de l’oiseau Toh raconte qu’il y a fort longtemps, cet oiseau faisait partie de la royauté naturelle. Sa queue était donc grande et présentait des couleurs spectaculaires. Elle était si belle qu’on considérait alors cet oiseau comme supérieur. Tous les animaux admiraient son beau plumage et le traitaient avec un déférence particulière.

Début de la légende de l’oiseau Toh

Selon la légende de l’oiseau Toh, cet oiseau était si beau et si admiré qu’il devint très présomptueux et banal. Il disait qu’il ne pouvait pas travailler, car il craignait que cela n’abîme ses belles couleurs. Ainsi, les autres oiseaux devaient lui trouver de la nourriture et de l’eau. Mais aussi construire son nid et préparer sa couche.

L’oiseau Toh ne faisait presque rien. Il se levait tard, puis il allait dans le jardin royal, où se trouvaient les plus beaux oiseaux de la jungle. Là, tous conversaient de banalités et gloussaient. Et c’est ainsi qu’ils passaient leur vie.

Pour les autres, l’oiseau Toh était un oiseau extrêmement capricieux. Il n’était satisfait par aucun aliment, et voulait toujours le meilleur. Même si les autres oiseaux s’efforçaient de lui plaire et de répondre au mieux à ses demandes, il ne semblait jamais content.

légende de l'oiseau toh

Une tempête étrange

Une nuit, le hibou, qui était l’oiseau le plus sage de tous, annonça qu’une effroyable tempête s’approchait. Il savait de source sûre que les tempêtes n’avaient lieu que tous les 50 ans. C’était donc quelque chose d’inimaginable. Coups de tonnerre, foudre et éclairs s’abattirent sur la jungle. Pour survivre, il était alors nécessaire de construire un refuge.

Immédiatement, tous les oiseaux se mirent au travail. L’oiseau charpentier, les aras, les perruches et le toucan commencèrent à couper des branches pour bâtir les fondations du refuge. Les oiseaux les plus grands, tels que le dindon et d’autres, portaient les branches les plus lourdes. Les petits oiseaux, comme les corbeaux et les cailles, faisaient des tas d’herbes et de petites plantes pour collaborer à la construction.

Les nuages devenaient de plus en plus noirs. Cependant, l’oiseau Toh continuait à vivre comme si de rien n’était. Il attendait seulement que les autres finissent de construire le refuge afin de pouvoir s’y mettre à l’abri. Or, les oiseaux qui s’attelaient aux travaux ne s’en sortaient pas. Si bien que cette fois, ils lui reprochèrent son attitude. Fâchés, ils lui demandèrent de leur venir en aide.

La fin de l’histoire et le début de la légende

L’oiseau Toh n’apprécia pas l’exigence de ses compagnons. Cependant, craignant qu’ils ne lui fassent aucune place dans le refuge, il rejoignit les constructeurs. Après quelques minutes seulement, il se sentit fatigué. Il ressentait une grande paresse à l’idée de travailler comme un ouvrier. Il n’était pas fait pour ça. Il profita donc de la négligence des autres pour s’éclipser et se cacher dans une grotte.

Une fois à l’intérieur, il s’allongea et s’endormit. Il se remarqua même pas le début de la tempête. Foudre et éclairs grondaient, mais cela ne le réveilla pas. Les quelques minutes durant lesquelles il avait travaillé l’avaient épuisé. Or, malheureusement pour lui, la grotte était très petite, et sa magnifique queue resta coincée à l’extérieur. La tempête dura toute une journée et toute nuit, mais le lendemain, le soleil réapparut. Les autres oiseaux sortirent de leur refuge, et l’oiseau Toh de sa grotte.

légende de l'oiseau toh

Ce dernier pensait que les choses reprendraient leur cours normal. Dès qu’il vit que la pluie avait cessé de tomber, il se rendit de nouveau dans le jardin royal pour s’adonner à sa routine quotidienne. Cependant, lorsqu’il arriva, tous les oiseaux présents se mirent à se moquer de lui. Il ne restait presque rien de sa queue majestueuse, que la tempête avait complètement détruite. Honteux, l’oiseau Toh retourna dans la grotte et n’en sortit plus. C’était là son châtiment pour avoir été si orgueilleux et si égoïste : vivre seul, dans un lieu isolé, et travailler pour toujours en tant que guide des explorateurs.