Curiosités sur les bandes dessinées

La bande dessinée a été le refuge de beaucoup. Même si nous n'en avons lu aucune, nous connaissons tous des personnages qui ont commencé leur vie dans des BD. Passons en revue certaines des curiosités les plus uniques sur ce monde emblématique.
Curiosités sur les bandes dessinées
Sergio De Dios González

Relu et approuvé par le psychologue Sergio De Dios González.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2022

Les bandes dessinées, ou comics, sont beaucoup plus anciennes que ce que nous pourrions croire. Certains experts soulignent que des peintures murales égyptiennes, grecques ou romaines pourraient entrer dans cette catégorie puisqu’elles représentent des séquences illustrées utilisant l’enchaînement de vignettes. Certains codex précolombiens en font de même : on pourrait donc les inclure dans cette classification.

Cependant, il est d’usage de souligner qu’en matière de bandes dessinées à proprement parler, la première a été la Bible de Velislav. Celle-ci date du XIVe siècle et contient 747 illustrations représentant tout l’Ancien Testament. Ce travail a été fait pour le rendre plus accessible aux gens. En effet, très peu de personnes savaient lire et écrire à l’époque.

La vérité est que la bande dessinée semble être présente dans presque toutes les cultures. L’idée de raconter une histoire à l’aide d’images séquentielles semble être présente dans des sociétés très différentes, et depuis longtemps. Voyons d’autres curiosités sur ce monde particulier.

« Le travail que nous faisons est aussi exigeant que celui de n’importe quel grand peintre. Rien de ce qui apparaît sur une page de bande dessinée n’est accidentel, cela a d’abord traversé notre esprit et notre imagination. »

-Will Eisner-

personne lisant une bande dessinée
Crédit éditorial : nikkimeel / Shutterstock.com

Quelques curiosités sur les bandes dessinées

À la fin du XIXe siècle, les bandes dessinées ont d’abord été imprimées dans la presse américaine. Le premier journal qui a osé le faire était le New Yorker World, dirigé par Joseph Pulitzer lui-même. La BD s’intitulait The Yellow Kids et racontait les aventures d’un enfant de la rue, toujours vêtu de jaune, qui menait son petit combat contre l’individualisme et le matérialisme de la société.

La BD a été assez controversée dans la société new-yorkaise. Beaucoup se sont sentis injustement attaqués et ont pensé que le journal exagérait, que la réalité n’était pas si cruelle. À partir de ce moment, l’expression « presse jaune » a commencé à être utilisée pour désigner les médias qui cherchent une audience en suscitant la polémique.

Le mot « comic » a aussi son origine aux États-Unis. Ce genre est connu dans le monde entier, parfois sous d’autres termes. La « bande dessinée » en est un autre, que l’on utilise davantage en France. On connaît actuellement la BD comme « le neuvième art ». Cela dit, dans certaines sphères, on ne parle même plus de BD ou de comic mais d’« art séquentiel ».

Les super-héros

L’icône des super-héros dans les comics est, sans aucun doute, Superman. Ce personnage a été créé par Jerry Siegel, un écrivain américain, et par Joseph Shuster, un artiste canadien. Tous deux vivaient à Cleveland, Ohio et sont allés au bout de leur idée en 1933. Ils ont offert le personnage à d’innombrables éditeurs, mais personne n’était convaincu qu’un tel héros fonctionnerait.

Finalement, la société Detective Comics, Inc., a pris le risque de lancer le projet. Elle a donc acheté le personnage pour 130 $. La première BD est sorti en 1938, devenant rentable en très peu de temps. Superman est sorti dans la presse, à la radio, à la télévision, au cinéma, sur internet et dans les jeux vidéo. Il est plus vivant que jamais, et il est si important que les médias enregistrent  comme une nouvelle chaque variation identifiée dans son apparence.

Superman est devenu l’inspiration de nombreux autres super-héros. Après la Seconde Guerre mondiale, la BD a cessé d’être un genre aussi populaire, bien que Superman, Batman et Wonder Woman aient continué à attirer un bon nombre de lecteurs.

Poupées Superman et Batman
Crédit éditorial : IKA DEKCHIK / Shutterstock.com

Autres curiosités sur la bande dessinée

En parlant de Seconde Guerre mondiale, le célèbre Captain America est né en 1941, en plein conflit. Le plus curieux est que sur la première couverture, il est apparu en train de frapper le visage d’Adolf Hitler. Ce fut une stratégie très audacieuse, mêlant imagination et réalité autour d’un sujet sur lequel la sensibilité sociale était à son comble.

Les bandes dessinées japonaises sont connues en Occident sous le nom générique de « manga ». Ces derniers ont acquis une grande importance au cours des dernières décennies car les personnages et les histoires ont des caractéristiques uniques.

Bien que cet art existe depuis l’Antiquité au Japon, il a été relancé grâce à Osamu Tezuca, fan du film Bambi, qu’il a vu 80 fois. Il était tellement obsédé par ce personnage qu’il a dessiné de très grands yeux à tous les personnages d’Astroboy, le premier manga à succès. Depuis lors, ce trait a été maintenu dans ce type de bandes dessinées.

En parlant de manga, le best-seller de l’histoire est One Piece, même si presque tout le monde pense que Dragon Ball et Dragon Ball Z sont plus célèbres. La plus longue série de mangas est Sazae-San, diffusée au Japon en continu depuis 1969. Elle compte déjà plus de 1 700 épisodes. Ainsi est le monde de la bande dessinée : fantastique quel que soit l’endroit où vous la regardez.

Crédit éditorial de l’image principale : Felix Lipov / Shutterstock.com
Cela pourrait vous intéresser ...
Les phrases de super-héros les plus motivantes
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les phrases de super-héros les plus motivantes

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les phrases de super-héros les plus marquantes, qui devraient vous inspirer.



  • Gubern Garriga-Nogués, R. (2014). De los cómics a la cinematografía. Espacio, tiempo y forma. Serie V, Historia contemporánea, 26, 377-399.
  • Neville, J. F. (1990). The Yellow Kids: Foreign Correspondents in the Heyday of Yellow Journalism: By Joyce Milton. Harper and Row, 1989, 412pp. $22.95, Cloth.