Connaissez-vous le sens des termes « Sawabona » et « Shikoba » ?

· 13 décembre 2015

Il existe une tribu dans le sud de l’Afrique qui a une coutume vraiment magnifique. Lorsque quelqu’un se comporte mal, on l’emmène jusqu’au centre du village, où tout le monde va se mettre à l’encercler. Pendant deux jours, on lui rappelle alors toutes les belles choses qu’il a faites.

Cette tribu pense que chacun d’entre nous est venu au monde en étant bon, et en aspirant à la sécurité, l’amour, la paix et le bonheur. Il arrive alors parfois que dans notre chemin de vie, nous commettions des erreurs. Ces faux pas représentent pour ce peuple un appel au secours.

Ces personnes pensent que cette volonté de se sentir spécial et bon peut parfois altérer le comportement d’une personne. Alors, ils se réunissent pour la redresser, la remettre dans le droit chemin et la reconnecter avec sa véritable nature, en lui rappelant qui elle est.

Ainsi, lorsque cela se produit, toute la tribu répète en coeur “Sawabona”ce qui signifie : « je te respecte, je te considère et tu es important pour moi ». Cette personne répond alors “Shikoba” , ce qui veut dire : « je suis bon et j’existe pour toi ». Cet acte de reconnaissance reconstruit l’être blessé de l’intérieur qui se sent alors aimé et valorisé.

De cette façon, en utilisant le langage de l’amour, cette tribu se rappelle chaque jour que chacun est spécial et bon, même si l’un d’entre eux agit parfois de façon incorrecte.

Ce qui est sûr, c’est que grâce à ce bel acte simple, les membres de la tribu transmettent un message : il n’est jamais trop tard ou trop tôt pour devenir la personne que vous voulez être. Le temps n’est pas compté, vous pouvez commencer quand vous voulez, mais rappelez-vous que la patience apporte plus que la violence.

Parfois, lorsque nous nous comportons mal, nous réclamons à cor et à cri que quelqu’un nous fasse nous sentir important, comme un appel à l’amour, à l’estime et à la tendresse.

Si nous arrivions à imaginer que chacun de nous porte un écriteau disant « fais-moi me sentir important et spécial », nos contacts seraient plus purs et bienveillants, et nous révélerions un véritable intérêt pour les personnes qui sont autour de nous.

Dans notre société, la communication émotionnelle est impossible. Nous ne parvenons pas à nous valoriser ou à valoriser les autres.

Le comportement exemplaire de cette tribu nous montre l’importance de transmettre les valeurs de respect et d’affection à nos enfants.

Ainsi, il sera toujours possible d’être influancé et sauvé, car nous vivons dans un environnement dangereux dans lequel le moral, la motivation et l’estime de soi manquent pour aller de l’avant et affronter le monde.

Si nous comprenons cet enseignement, nous irons bien plus loin que le fait d’être bien élevé et aimable et nous nous montrerons au monde avec notre plus beau sourire, comme une carte de présentation, un drapeau blanc ou un signe de paix qui inonderait notre quotidien de gratitude et de confiance.

De plus, avant de se motiver soi-même, il est également possible de motiver les autres, grâce à la connaissance mutuelle et aux émotions personnelles et étrangères.

De cette façon, au moment d’entrer dans une relation, vous apporterez une grande quantité d’information émotionnelle extrêmement intéressante. Vous percevrez la même sensibilité et considération que vous avez fournies et vous augmenterez alors la qualité et l’influence de vos relations.

Pourvu qu’un jour nous comprenions l’importance du Sawabona-Shikoba dans notre société. Nous avons tous besoin de temps en temps que notre entourage nous rappelle que nous prenons un bon ou un mauvais chemin et que nous sommes des êtres merveilleux qui possèdent avant tout la capacité de corriger, de surprendre, de sentir et de connaître.

Si vous vous rendez compte que vous vous comportez mal, ayez le pouvoir et la force pour recommencer à nouveau afin de réparer vos erreurs.

Photo publiée avec l’aimable autorisation de Dietmar Temps.