Comment les fake news nous affectent-elles ?

· 28 mars 2018

Les fake news, ou fausses informations, est un phénomène qui existe depuis de nombreuses années. Ce phénomène est cependant devenu très commun avec l’émergence des réseaux sociaux. Nous supposions qu’Internet allait démocratiser l’information. Et il l’a fait. Il a néanmoins amené dans son sillage des phénomènes tels que la tromperie de masse.

Les fake news sont presque toujours accompagnées d’une image. Il s’agit de ce qui apparemment leur donne de la crédibilité. Cependant, l’image s’avère également fausse ou simplement sortie de son contexte. Se crée dès lors l’illusion que quelque chose est vrai sans l’être.

Par ailleurs, une information fausse ou inexacte est parfois répandue. Une communauté possédant certains intérêts est responsable de la circulation massive de cette information. Sa répétition dans les réseaux sociaux lui confère une véracité, sans l’être. Il existe des cas extrêmes, comme celui d’un supposé tremblement de terre au Pérou annoncé par anticipation. L’information a généré une véritable panique.

« Un mensonge n’aurait aucun sens si la vérité n’était pas perçue comme dangereuse. »

-Alfred Adler-

Pourquoi les fake news sont-elles apparues ?

La première question qui nous vient à l’esprit est pourquoi les fake news apparaissent-elles ? Que peut obtenir une personne en diffusant de fausses informations ? La réponse est liée à deux objectifs que ces menteurs professionnels ont : obtenir de l’argent et discréditer pour favoriser leurs propres intérêts.

 

fake news

Les fake news s’avèrent être une affaire très lucrative. Il existe des sites qui diffusent des nouvelles sortant de l’ordinaire. Ces dernières attirent beaucoup d’attention des lecteurs. Elles ont des titres et des images impressionnants. L’accent est immédiatement mis sur le morbide, le reste n’est qu’histoire. De l’argent entre sur le compte de ceux qui produisent ces fausses nouvelles pour chaque clic réalisé par les lecteurs.

Les fake news servent par ailleurs à appliquer le vieux principe machiavélique : « Calomnie, calomnie… De la calomnie il reste quelque chose ». Nous en voyons beaucoup en période de campagnes politiques. L’information provient de sources inconnues, accusant certains des candidats de vices, de crimes ou d’erreurs qui ne sont pas vraies. Lesdites informations sont ensuite clarifiées, mais il reste toujours un doute. Il arrive même parfois que ces informations ne soient pas démenties. Ou lorsqu’elles le sont, les personnes ne croient que la vérité soit la vérité.

Les risques de fake news

La question ne serait qu’anecdotique si les fake news n’impliquaient pas divers risques et dangers. Une information précise et vérifiée est la source principale pour prendre les bonnes décisions. C’est également à partir des informations que nous configurons une vision de ce qui se passe dans le monde.

fake news

Lorsque des groupes d’intérêt se trouvent derrière les fake news,  ces dernières deviennent un élément de manipulation. Elles aident à renforcer les préjugés et à se faire une idée fausse de certains groupes humains, pays, personnes, etc. Il en reste généralement une pointe de suspicion.

Les fake news présentent également le danger de déclencher des situations d’anxiété ou même de panique. Ce fut les cas au Pérou avec le supposé tremblement de terre. Il s’agit de quelque chose qui a également été répété en Colombie, où des centaines de personnes ont dormi à l’air libre à cause de fausses informations sur supposé imminent un tremblement de terre. Ou au Mexique, lorsque des « prédictions » inhérentes à un tsunami ont commencé à circuler peu de temps après le grand tremblement de terre de 2017.

Comment identifier les fake news

Il est très important que nous apprenions à identifier les fake news de l’information réelle. Nous sommes tous appelés à devenir des consommateurs responsables des informations circulant sur les réseaux sociaux. Nous ne pouvons pas être les instruments d’intérêts obscurs et de mauvaises intentions.

fake news

Lorsque nous recevons des informations, la première chose que nous devons vérifier est la source. Est-ce un média connu ? Ou s’agit-il d’un site dont nous n’avons jamais entendu parler ? Visitons le site web d’où provient l’information. Explorons son contenu. Si tout est criblé de publicité et que la plupart des titres parlent de situations bizarres ou improbables, ne lui accordons aucun crédit. Les notes signées sont toujours plus fiables.

Une autre tactique consiste à copier une partie de l’information et à la placer dans un moteur de recherche. Apparaîtront ainsi les sites qui contestent cette information et ceux qui la nient. Les fake news sont souvent très émotionnelles et sensationnelles. Lisons ce qu’elles disent et assurons-nous que les données sont bien fondées et bien écrites. Ne nous laissons pas manipuler.