Pour aller de l’avant, sortez de votre propre prison

· 15 octobre 2017

Il y a des situations qui nous font croire qu’il n’y a aucun moyen de continuer à aller de l’avant ; tout, dans ces cas-là, se complique et semble s’organiser pour nous faire baisser la tête. Cependant, beaucoup de situations sont simplement compliquées parce que nous les voyons de cette manière. Aller de l’avant est tout simple à partir du moment où vous osez sortir de votre propre prison.

Il est habituel de voir des personnes exagérer à propos de tout de ce qui leur arrive ou devenir nerveuses parce qu’elles n’ont pas le contrôle sur chaque décision qu’elles prennent. Savoir comment se dérouleront les choses avant de les entamer ou préparer son futur à la seconde même – ou, du moins, essayer – est, pour beaucoup de gens, une forme de vie et une frustration constante. Mais est-il vraiment nécessaire de compliquer son présent pour avoir une emprise sur ce qui arrivera ?

La vie peut être beaucoup plus simple et, malgré tout, ne pas manquer d’opportunités. Essayer d’avoir le contrôle sur tout est une mission impossible qui nous prive de grands moments et de la possibilité de découvrir, de connaître et d’être surpris-es.

Ecoutez-vous, cessez de résister et ayez confiance en votre voyage

La vie a beaucoup plus à offrir que ce que votre esprit peut croire. Pourquoi s’enfermer dans une prison qui suppose de tout contrôler et planifier ? Il ne s’agit pas d’avancer à l’aveuglette ou inconsciemment mais de laisser la porte ouverte à ce que la vie peut nous réserver, car elle nous le réservera de toute façon. Ainsi, si c’est une mauvaise chose, nous pouvons dans la majorité des cas choisir entre souffrir ou nous battre.

femme qui veut aller de l'avant

Mais comment identifier ce chemin ? Ecoutez-vous et vous trouverez un début de piste. Si vous êtes capable d’être sincère, de faire taire les voix qui vous disent ce que vous devez faire ou qui vous indiquent ce qui est [politiquement] correct, vous pourrez entendre votre voix intérieure. Et quand vous sentirez que vous avez besoin de faire une chose qui ne suit pas de plan précis, une chose différente, ne résistez pas. Explorez ce que votre voix intérieure vous murmure. Déchiffrez ce besoin que vous avez et cherchez une manière de le combler, en tenant compte de vos possibilités.

Mais, surtout, ayez confiance en votre voyage. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez en profiter et en tirer profit. Que vous trouverez le moyen d’expression dont vous avez besoin pour aérer vos émotions et sentiments, pour grandir, être vous-même et aller de l’avant.

Vous avez les clés de votre prison

Très souvent, tout notre potentiel est confiné dans une prison. Et nous sommes les seul-e-s à en avoir les clés. Mais pourquoi faisons-nous cela ? Pourquoi nous créons-nous une vie qui nous coupe les ailes au lieu de nous aider à voler ? Pourquoi nous soumettre à une vie médiocre alors que nous avons un potentiel aussi grand ?

La vérité est que l’idée de vivre en contrôlant et planifiant tout semble très commode. Cependant, ce confort peut être traître. Pour ouvrir les portes de votre cellule, commencez par vous défaire de cette vision étroite qui ne vous permet pas de regarder vers l’horizon, qui ne vous laisse pas contempler toutes les opportunités qui peuvent se présenter à vous.

Il est vrai que cette recherche de confort surgit souvent à partir d’expériences passées. La souffrance et la douleur chargent notre sac émotionnel de peurs, de complexes et de croyances qui nous limitent. Mais, et si vous transformiez ce sac très lourd en caisse à outils ?

Vous avez les clés… et le pouvoir d’ouvrir la porte

Savoir que vous possédez la clé de votre prison est une chose ; avoir le courage de l’utiliser pour ouvrir la porte et s’en échapper en est une autre. La peur se cache derrière chaque décision que nous prenons. La peur de l’échec, de l’inconnu, de ne pas être suffisamment bon-ne-s, de nous tromper de chemin ou d’être jugé-e-s nous freine.

Mais ne rien faire est la meilleure manière d’avoir des regrets, de mourir sans avoir vécu. Bien, vous avez peur de l’échec, mais n’avez-vous pas peur de perdre l’opportunité de triompher ? Vous avez peur de vous tromper, mais pas de perdre une bonne idée ? Vous avez peur d’être jugé mais pas de l’opinion que vous aurez de vous-même dans le futur ?

Ne laissez pas la peur guider vos actions et vous ne regretterez jamais d’avoir pris une décision importante. Même si vous échouez, même si vous vous trompez… Chaque pas est important pour votre croissance personnelle. Chaque pas vous rapproche de vos objectifs – même si ce pas peut être une erreur – et vous donne l’opportunité d’être libre dans votre prise de décisions.

jambes d'une femme qui avance vers un jardin

Sortez de votre zone de confort pour aller de l’avant

Votre prison est votre zone de confort. Rien ne vous retient à cet endroit. Sortez, ouvrez-vous au monde. Votre zone de confort sera toujours au même endroit si vous avez besoin d’y retourner. Souvenez-vous que vous en avez les clés. Vous êtes libre d’en sortir et d’y entrer quand bon vous semble.

Vous devez prendre le risque de mettre un pied dehors, puis un autre. Si vous pensez que vous faites le bon choix, prenez ce risque. Vous n’avez pas à vous lancer d’un coup si vous n’êtes pas prêt-e. Avancez petit à petit. Plus vous le ferez et plus vous prendrez confiance en vous. Et vous vous sentirez beaucoup mieux.

L’incertitude face au risque joue son propre rôle. Plus vous vous habituerez à cette incertitude, plus vous apprendrez à la gérer et plus la peur cédera sa place à la curiosité et à l’envie d’aller encore plus loin.