7 films sur la schizophrénie

Le cinéma nous donne souvent de grandes occasions d'apprendre des circonstances très différentes des nôtres. Ainsi, en prenant le septième art comme référence, nous voulons aujourd'hui parler de schizophrénie.
7 films sur la schizophrénie

Dernière mise à jour : 09 septembre, 2022

De tous les troubles psychotiques, la schizophrénie est, en moyenne, l’un des plus limitants. En effet, sa gravité fait qu’environ 50% des personnes concernées sont handicapées. Si vous voulez savoir comment elle fonctionne et pourquoi elle peut avoir des effets aussi dévastateurs sur la qualité de vie, nous vous invitons à regarder ces films sur la schizophrénie qui vous feront réfléchir.

La vie de ces personnages est une manifestation claire de force et de courage. Elles nous sert par ailleurs à comprendre la réalité dans laquelle ils se trouvent.

1. Benny & Joon (1993)

Benny & Joon est un film américain de 1993 avec Johnny Depp, réalisé par Jeremiah S. Chechik.

Joon est une jeune femme qui, après la mort de ses parents, commence à avoir des hallucinations et des idées délirantes. Elle vit dans un univers totalement imaginaire. Son frère concentre alors tous ses efforts à prendre soin d’elle, même si l’arrivée de Sam va aggraver à la fois les problèmes et l’amour.

2. Un homme d’exception (2001)

Un film sur la schizophrénie basé sur un cas réel. Il passe en revue la vie de John Forbes Nash, un mathématicien atteint de schizophrénie paranoïaque qui remporta un prix Nobel en 1994.

Comme l’affirme une étude réalisée à l’Université de la Frontera en 2016, le film montre de manière biographique comment le mathématicien américain :

  • Il fit face à des situations extravagantes et déroutantes jusqu’à ce qu’il reconnaisse qu’il souffrait de schizophrénie.
  • De plus, il a également dû affronter des circonstances (tant médicales que familiales) pour gérer sa maladie et passer à autre chose avec sa vie et son foyer, réaliser son rêve d’être professeur à l’université de Princeton et, enfin, se voir décerner le prix Nobel de Économie en 1994.

En bref, Un homme d’exception montre l’évolution de la maladie de Nash et l’importance de la sensibilisation à la maladie dans ces cas.

3. Le cygne noir (2010)

Darren Aronofsky réalise ce film fantastique. Le scénario suit les traces d’une ballerine (jouée par Natalie Portman), qui se lance dans une quête de perfection artistique.

Cependant, tout au long de l’intrigue de Le cygne noir, des événements se produisent qui amènent le spectateur à se demander ce qui se passe réellement.

4. Le journal d’Adèle H. (1975)

C’est un classique. Le film Journal d’Adèle H. est basé sur la vie d’Adèle Hugo (l’une des filles de Victor Hugo).

Les images nous montrent ses problèmes physiques et mentaux, liés avant tout à sa façon obsessionnelle de vivre l’amour non partagé ; un sentiment qui a fini par la consumer.

5. Angel (1993)

Cette pièce, mise en scène par Sergio Corbucci, reflète l’amitié entre un jeune homme atteint de schizophrénie et un vétéran de la guerre du Vietnam. Leur relation commence lorsqu’ils se rencontrent dans un refuge pour sans-abri.

D’une certaine manière, les deux trouvent un reflet dans l’autre avec lequel ils se sentent identifiés.

6. Donnie Darko (2001)

C’est l’un des films cultes les plus remarquables à ce jour. Il est réalisé par Richard Kelly et montre à travers des réalités parallèles et un voyage dans le temps l’histoire d’un adolescent atteint de schizophrénie et de somnambulisme.

Grâce à Frank, un étrange personnage déguisé en lapin, Donnie est sauvé de la mort et un univers tangent se crée, la réalité qui ne devrait pas arriver. Cependant, Frank l’avertit que dans 28 jours la fin du monde se produira et à partir de là, Donnie essaie d’empêcher que cela se produise, alors il essaie de remonter le temps pour se débarrasser de certains événements tragiques. La question est : sont-ils réels ou non ?

7. KPax (2001)

K-Pax raconte la vie de Prot, un homme inconnu qui prétend venir d’une planète lointaine (K-Pax) sur laquelle il veut retourner à un moment donné. Les informations qu’il fournit sur cette planète s’avèrent vraies, bien que connues seulement de quelques astrophysiciens. Cependant, cela ne signifie pas qu’il n’a pas de maladie mentale.

Prot est admis dans un hôpital psychiatrique pour ses croyances délirantes et révolutionne la vie du reste des personnes du centre, ainsi que la vision de la vie de son psychiatre. Le film dévoile progressivement l’histoire de Prot et les raisons pour lesquelles son esprit créa une histoire parallèle pour le protéger de ce qui s’est passé le 27 avril.

Sans aucun doute, K-Pax est un film qui nous fait réfléchir et brise de nombreux mythes sur la maladie mentale.

Pour les personnages, il est très difficile de différencier ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. Ce sont des histoires qui permettent de se faire une idée des difficultés auxquelles doivent faire face les personnes qui souffrent de ce trouble.

Dans toutes les histoires, il y a une part de fiction, mais il y a aussi une relation honnête avec la réalité complexe à laquelle ils doivent faire face chaque jour.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les deux types de schizophrénie définis par Crow
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les deux types de schizophrénie définis par Crow

Découvrez ici les types de schizophrénie de Crow. Un psychiatre a distingué deux variantes de ce trouble à la suite de ses recherches.