10 curieuses anecdotes sur l’orgasme

· 20 août 2015

Les orgasmes font partie de notre quotidien. Pourtant, curieusement, c’est un sujet tabou au sein de la société.

Tout le monde sait ce qu’est un orgasme : la sensation intense de plaisir que l’on atteint lors d’une relation sexuelle, la sensation de plénitude que l’on ressent lorsqu’on se perd dans l’autre. Physiologiquement, l’orgasme a un effet libérateur de la tension de plaisir accumulée.

Pour autant, même si on sait ce qu’est un orgasme, on n’a finalement pas beaucoup plus d’informations sur le sujet. Tous les orgasmes ne sont pas vécus de la même manière.

Dans cet article, nous allons vous parler d’une des conférences à propos de l’orgasme les plus visionnées sur Internet, avec 12 millions de vues.

Mary Roach, écrivaine et divulgatrice, évoque certaines des anecdotes les plus intrigantes liées au domaine de la sexualité qui ont pu être étudiées jusqu’alors, et plus particulièrement celles concernant l’atteinte du paroxysme sexuel.

Mary figure sur la liste des 10 auteurs les plus vendus et recommandés en 2008 aux Etats-Unis avec son livre Bonk, the curious coupling of Science and Sex (en français « La baise, ou la curieuse copulation entre la science et le sexe« ).

Le premier mot de son livre, « bonk », est un terme familier signifiant « baiser », ce qui ne passe donc pas inaperçu. Peut-être est-ce entre autres pour cette raison que des milliers de lecteurs se sont arrachés son livre.

Mary Roach fait preuve d’un certain sens de l’humour, ce qui est idéal pour aborder ce type de questions et désacraliser le sujet tabou qu’est la sexualité.

Ci-dessous, nous vous présentons certaines des idées les plus intéressantes qu’elle a pu évoquer au cours de sa conférence.

10 anecdotes sur l’orgasme

Dans la vidéo dont le lien figure en fin d’article, on nous signale entre autres ces 10 anecdotes sur l’orgasme :

1. Les bébés se masturbent dans l’utérus.

2. Il n’y a pas que la stimulation des organes sexuels qui puisse mener à l’orgasme.

3. Après la mort, on peut encore avoir des orgasmes.

4. L’orgasme peut provoquer une mauvaise haleine.

5. L’orgasme peut soigner le hoquet.

6. Au début du 20ème siècle, les médecins recommandaient l’orgasme pour augmenter la fertilité.

7. Au Danemark, c’est d’ailleurs ce que font les éleveurs avec leurs cochons. Il ont aussi des posters et des DVD sur le sujet.

8. Chez les animaux, les femelles profitent plus que ce que l’on croit des orgasmes.

9. Il n’est pas facile d’étudier l’orgasme dans un laboratoire…

10. …mais ça reste amusant.

Mary Roach tient un discours aussi curieux que sympathique, rempli de touches d’humour qui vous tiennent en haleine tout au long de la vidéo.

Sans vouloir tout vous dévoiler — au contraire, nous préférons que vous voyiez la vidéo et que vous vous en fassiez votre propre opinion — l’auteure raconte des choses très curieuses.

Elle a par exemple interviewé une femme qui affirme pouvoir avoir un orgasme rien qu’en y pensant. Mary Roach lui demanda alors de le lui démonter, ce à quoi la femme a répondu « Attendez que l’on ait terminé de déjeuner ! ».

Plus tard, sur un banc dans un parc, la femme en a fait une démonstration à Mary Roach. Il s’agit d’un orgasme cérébral, ou ASMR (réponse autonome sensorielle méridienne).

Mary Roach nous parle aussi d’une femme qui a un orgasme à chaque fois qu’elle se lave les dents, ou encore d’une autre qui peut avoir un orgasme si on lui caresse les sourcils.

Tout cela prouve qu’il n’y a pas que la pénétration qui puisse permettre de ressentir du plaisir, mais qu’on peut atteindre l’orgasme de multiples façons.

Le fait de savoir cela pourra sûrement en aider plus d’un d’entre vous. Pour y arriver, nous n’avons peut-être qu’à être disposé à vivre et à ressentir davantage de choses.

D’autre part, l’auteure nous donne quelques recettes de sperme artificiel élaborées au fil de la littérature.

Elle nous présente même un extrait d’une vidéo où un éleveur danois stimule un cochon afin qu’il atteigne l’orgasme, et qu’il soit soit plus fertile. Curieux, n’est-ce pas ?

Mary Roach évoque aussi l’expérience de Kinsey, un des pionniers de l’étude de la sexualité, ou encore la machine inventée par Masters and Johnson, le couple qui s’est intéressé à la réponse sexuelle humaine.

Mais comme une image vaut plus que mille mots, nous vous laissons en fin d’article le lien de la vidéo, afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion et découvrir plein de choses. Fous rires garantis !

Mais avant, nous tenons tout de même à vous donner quelques conseils pouvant vous permettre de profiter davantage de votre sexualité :

1. Ne faites pas du sexe quelque chose de monotone, soyez créatif et inventez de nouvelles choses qui vous plaisent, à vous comme à votre partenaire.

2. Parlez avec votre compagnon/compagne de ce qui vous plait et de ce qui ne vous plait pas. Il est aussi important de parler de sexe que de faire l’amour.

3. Avant toute chose, vous devez vous connaître vous-même. Si vous vous connaissez sexuellement, vous saurez alors ce qui vous plait et ce qui ne vous plait pas. Oubliez donc les vieux mythes et autres tabous.

4. Souvenez-bien d’une chose : le sexe n’est soumis à aucune règle fixe. L’important, c’est que vous et votre partenaire vous sentiez à l’aise et complémentaires.

5. Lisez des choses sur le sexe. Cela vous permettra d’ouvrir votre « intelligence sexuelle » et de l’apprécier naturellement.

6. N’oubliez pas les préliminaires. Elles sont essentielles pour avoir une relation sexuelle aussi bonne que satisfaisante.

7. Ne faites rien qui ne vous plaise pas ou qui vous mette mal à l’aise. Parlez-en avec votre compagnon/compagne.

8. Choisissez votre moment pour faire l’amour : tous deux devez être relaxés et en avoir vraiment envie.

9. Oubliez vos complexes ; personne n’a un corps parfait. La sensualité et l’érotisme résident en plein de choses, comme par exemple la façon complice de se regarder, de s’embrasser et de se caresser. Sentez-vous à l’aise avec votre corps et laissez-vous porter.

Nous finirons cet article sur une des phrases favorites de Mary Roach, signée Kinsey : « Des miettes de fromage éparpillées face à un couple de rats qui copulent distraient la femelle, pas le mâle ».

Profitez !