Thérapie basée sur la mentalisation, en quoi consiste-t-elle ?

La thérapie basée sur la mentalisation nous aide à interpréter nos comportements par rapport à nos propres états mentaux. Nous sommes face à un type d'approche clinique très utile pour réguler les comportements et renforcer nos liens sociaux.
Thérapie basée sur la mentalisation, en quoi consiste-t-elle ?

Dernière mise à jour : 21 septembre, 2021

La thérapie basée sur la mentalisation est une approche thérapeutique relativement nouvelle. Son objectif est tout de même le même que celui de nombreux autres types de stratégies cliniques : nous aider à mieux comprendre les émotions et les pensées pour les relier à nos comportements. Il s’agit essentiellement de concentrer son attention sur les processus mentaux pour les utiliser à notre avantage et ainsi obtenir un plus grand sentiment de contrôle sur tout ce que nous faisons.

En psychologie clinique, ces courants intégratifs sont toujours aussi intéressants qu’utiles. Cette thérapie particulière, apparue au début du deuxième millénaire, en est un exemple. Dans ce cas, elle s’intègre de l’école cognitivo-comportementale à la psychodynamique, en passant par le systémique et l’écologique. Tout cela constitue une ressource aussi valable qu’intéressante, conçue en leur temps par les psychologues Peter Fonagy et Anthony Bateman.

Au début, cette thérapie a été créée pour donner une réponse plus efficace aux patients présentant un trouble de la personnalité borderline. Aujourd’hui, elle constitue un outil tout aussi valable pour traiter divers troubles tels que la dépression, l’anxiété, les troubles de l’alimentation et les traumatismes. De même, elle est également fréquemment utilisée chez les patients toxicomanes.

Il faut plus que des « pensées positives » pour garder le contrôle de son corps et de sa vie. Il est important pour votre santé et votre bien-être que vous changiez votre façon de penser et que vous vous concentriez sur les pensées vitales et positives, en plus d’éliminer les pensées négatives omniprésentes et épuisantes.
-Bruce Lipton-

Connaissances sur la thérapie de mentalisation.

Caractéristiques de la thérapie basée sur la mentalisation

Avant de se plonger dans ce type de thérapie, il convient de s’arrêter d’abord à un terme : la mentalisation. De quoi parlons-nous lorsque nous parlons de cette dimension spécifique ? Fondamentalement, cela fait référence à notre capacité à nous comprendre en profondeur, en nous débarrassant de ces processus internes qui nous conduisent parfois à agir de manière impulsive.

Anthony Bateman, créateur de cette thérapie, a défini la mentalisation comme ce processus par lequel nous pouvons comprendre les autres, mais surtout nous-mêmes en prenant pleinement conscience de ce qui se passe dans notre esprit. Pour mieux le comprendre, prenons un exemple simple.

Aujourd’hui, en rentrant du travail, j’ai donné une mauvaise réponse à mon partenaire et cela a provoqué une dispute. Dans la thérapie basée sur la mentalisation, ils m’aideraient à comprendre pourquoi cela s’est produit. Mon humeur, mes inquiétudes et mon stress m’ont poussé à choisir les mauvais mots pour communiquer. De plus, j’ai projeté ma colère au travail sur mon partenaire.

Comme on peut le voir, ce type de ressource peut être très approprié pour réguler les émotions et nous aider à améliorer nos relations. Découvrons plus d’aspects de la thérapie basée sur la mentalisation.

Théorie de la mentalisation et de l’attachement de Bowlby

La thérapie basée sur la mentalisation s’inspire largement de cette ligne psychodynamique qui émerge de la théorie de l’attachement de John Bowlby. Selon cette approche, les personnes sont capables de développer une bonne mentalisation, c’est-à-dire un bon contrôle et une bonne compréhension de nos pensées, émotions et représentations mentales grâce à un attachement sécurisé.

  • Si nos parents nous offrent un environnement aimant où nous pouvons valider les émotions, répondre aux besoins et nous aider à construire notre identité, étiqueter les sentiments, les désirs et les pensées, tout avancera de manière saine. Nous développerons, petit à petit, cette cohérence et cette maîtrise de soi entre actes et pensées, entre comportements et émotions.
  • Ainsi, les créateurs de la thérapie basée sur la mentalisation nous font remarquer que dans le trouble de la personnalité limite, il existe un sens de soi désintégré.
  • Ces personnes se définissent par un comportement impulsif, par la difficulté évidente à réguler les émotions et par de nombreuses difficultés à gérer leurs relations interpersonnelles. Chez eux, la mentalisation échoue, ils ne comprennent pas ce qui leur passe par la tête, car dans de nombreux cas ils ont été élevés dans un environnement basé sur un attachement désorganisé et insécurisé (Bateman et Fonagy, 2006).
Bienfaits de la thérapie de mentalisation.

Quels sont les objectifs de la thérapie basée sur la mentalisation ?

La thérapie basée sur la mentalisation repose sur l’idée suivante. Ne pas avoir suffisamment développé le processus de mentalisation conduit l’être humain à une série de réalités très concrètes.

  • Problèmes interpersonnels et sociaux.
  • Problèmes d’instabilité émotionnelle.
  • Impulsivité.
  • Troubles du stress, de l’anxiété, de la dépression, etc.
  • Comportements autodestructeurs et violents.

Par conséquent, les objectifs de la thérapie basée sur la mentalisation nécessitent, avant tout, d’avoir un professionnel bien formé dans les dimensions suivantes :

  • Amener le patient à mieux comprendre ses états mentaux.
  • Promouvoir la régulation émotionnelle et comportementale.
  • Contrôle des impulsions.
  • Améliorer les compétences sociales pour rendre les relations plus enrichissantes.
  • Clarifier et établir les objectifs vitaux.
  • Privilégier une réalité intérieure riche, sécurisante et motivée où la personne ressent non seulement qu’elle est en contrôle, mais aussi l’illusion de se construire une vie équilibrée et heureuse.
  • Construire une continuité dans votre autobiographie. Souvent, le fait de traverser certains traumatismes, problèmes ou comportements de dépendance crée une sorte de mur dans la personne. Le but de cette thérapie est d’abattre ces barrières et de créer de nouvelles perspectives pour l’avenir.

 

La thérapie basée sur la mentalisation est-elle efficace ?

Comme nous l’avons vu et pressenti, cette approche est sans aucun doute très intéressante. Maintenant, que disent les preuves de son efficacité ?

Des études telles que celle menée au Département de psychologie de l’Université d’Aarhus, au Danemark, par exemple, nous montrent que la thérapie basée sur la mentalisation est celle qui a le taux de réussite le plus élevé chez les patients présentant un trouble de la personnalité borderline. Par conséquent, elle est la plus recommandé dans les services de santé mentale.

En conclusion, nous sommes donc face à une ressource de plus qui mérite d’être prise en compte pour un certain type de besoins cliniques.

Cela pourrait vous intéresser ...
Avoir quelqu’un qui vous écoute réduit le déclin cognitif
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Avoir quelqu’un qui vous écoute réduit le déclin cognitif

Avoir quelqu'un qui vous écoute réduit le déclin cognitif et vous permet d'atteindre la vieillesse avec de meilleures facultés mentales.



  • Bateman, A.W., Fonagy, P. (2006). “Mechanism of change in mentalization based treatment of borderline personality disorder”. Journal of Clinical Psychology. 62 (4): 411–430. doi:10.1002/jclp.20241
  • Bateman A. (2016) Tratamiento basado en la mentalización. Biblioteca de psicología
  • Bateman A, Fonagy P. Randomized controlled trial of outpatient mentalization-based treatment versus structured clinical management for borderline personality disorder. Am J Psychiatry. 2009 Dec;166(12):1355-64. Epub 2009 Oct 15.
  • Bateman A, Fonagy P. 8-year follow-up of patients treated for borderline personality disorder: mentalization-based treatment versus treatment as usual. Am J Psychiatry. 2008 May;165(5):631-8. Epub 2008 Mar 17.