Sommes-nous accros au monde connu ?

14 février 2019
Nous sommes nombreux à ne jamais trop vouloir nous aventurer hors de notre zone de confort.

Nous pouvons tous ressentir une attirance pour l’inconnu, vouloir apprendre et découvrir de nouvelles choses. Mais, en réalité, combien de fois quittons-nous nos routines ou notre zone de confort pour adopter de nouvelles façons de faire ? Sommes-nous si farouchement attachés à ce qui nous est familier ou sommes-nous capable d’oser nous jeter dans l’adversité ?

A l’Université de Saint-Andrews, Victoria Horner a mené une expérience au cours de laquelle elle a enseigné à un groupe d’enfants comment ils pouvaient obtenir une récompense à travers une boîte en faisant trois choses différentes : ouvrir le verrou de la boîte avec un bâton, introduire le bâton par le trou qui existait dans la boîte et frapper plusieurs fois ou enfin, accéder à la trappe qui existait dans la boîte et obtenir le prix.

Comme la boîte était opaque, aucun des enfants n’a pu voir quelle action serait la bonne pour obtenir le prix. Ils étaient donc contraints d’essayer et d’échouer, avant de trouver la bonne solution. Que s’est-il passé ensuite ? Les chercheurs ont changé la boîte et, dans ce cas, les participants ont pu voir à travers elle. Dès lors, il savait s’il valait mieux s’attaquer au verrou ou à la trappe. Ou encore s’il valait mieux donner un grand coup sur la boîte.

Ce travail a d’abord été fait avec des enfants, puis avec des chimpanzés. Dans la deuxième partie du test, les enfants ont continué à effectuer les mêmes actions même s’ils savaient qu’elles étaient illogiques, mais ils avaient appris les trois auparavant et ne faisaient que répéter. Dans le cas des chimpanzés, lorsqu’ils ont eu l’occasion d’observer à quoi ressemblait la boîte, ils ont réussi à obtenir la première récompense.

monde connu et zone de confort

Rester dans le monde connu, ou compter sur la sécurité de continuer à faire la même chose

Nos modèles de comportement sont guidés par ce qui est déjà connu, dans de nouvelles situations notre cerveau est prédéterminé pour générer des options de solution à partir de ce que nous savons déjà faire ou de ce que nous avons déjà fait dans le passé, surtout si les conséquences ont tourné en notre faveur.

Lorsque nous rencontrons de nouvelles informations, le cerveau se demande : où ai-je déjà vu cela auparavant ? Et il s’appuie sur les expériences passées pour stocker de nouvelles données. Ces exécutions de notre système nous rendent plus rapides, tant dans la prise de décisions que dans le stockage du contenu dans notre mémoire. Mais que se passe-t-il si nous dépendons totalement du monde connu ? Comment sortir de ce cercle ?

Nous trouvons la sécurité dans tout ce que nous répétons et dans ce que nous sommes à l’aise de faire. Et ce parce que nous savons déjà comment cela fonctionne. Or, derrière ce phénomène, bien des choses se cachent. Tout un monde de possibilités est tapi dans l’ombre de notre connaissance et c’est à nous de nous débarrasser des modèles que nous connaissons déjà et d’expérimenter de nouvelles façons de procéder.

monde connu

Quelque chose de simple qui peut nous mener très loin

Comment faire le premier pas pour sortir de ce cercle ? Pour nous libérer des cordes invisibles qui nous attachent au monde connu ? Essayer de faire de nouvelles choses est très facile, voici quelques stratégies pour y parvenir :

  • Essayez de nouveaux itinéraires pour vous rendre au travail ou à la maison.
  • Parlez à des gens que vous ne connaissez pas ou peu. Par exemple le boulanger, le chauffeur d’autobus, quelqu’un qui fait la queue ou un voisin que vous rencontrez dans l’ascenseur.
  • Essayez de faire les choses différemment, par exemple, utilisez votre main non dominante pour faire des activités simples comme vous brosser les dents.
  • Essayez des activités qui vous sortent de votre zone de confort comme la danse, le chant, les sports alternatifs, les recettes d’autres pays.

Tout cela peut nous aider à nous réconcilier avec la nouveauté. Cela nous donne l’occasion de connaître différents points de vue. Et de nous découvrir nous-mêmes sans être liés au monde connu. Nous devenons ainsi libres et nous acquérons le pouvoir de nous délivrer de notre insécurité. Il y a un monde de possibilités derrière notre zone de confort et son expansion apporte avec elle des défis et des possibilités de croissance.

Nous sommes plus que ce que nous savons de nous-mêmes. Nous pouvons faire plus que répéter ce que nous savons déjà faire. Et nous sommes des êtres avec le désir de grandir et de nous améliorer et nous pouvons y arriver chaque jour. Mettez-vous au défi de faire certaines des activités dont nous vous avons parlées et, une fois la peur surmontée, vous découvrirez un monde nouveau.