Que se passerait-il si aujourd’hui je ne me levais pas ?

1 février 2017 dans Psychologie 176 Partagés

Malgré ce que disait le génial inventeur James Watts, qui affirmait « je n’ai connu que deux plaisirs : la paresse et le sommeil », ce mathématicien a joué un rôle essentiel dans la Première Révolution Industrielle. Imaginez si chaque matin, il avait également affirmé « aujourd’hui, je ne me lève pas » et s’il avait suivi cette phrase. Vous ne pourriez peut-être pas voyager en bateau actuellement car cet homme a inventé la machine à vapeur.

Cependant, derrière l’affirmation « aujourd’hui, je ne me lève pas » peuvent se cacher différentes causes. On ne peut pas toujours l’attribuer à la paresse, au manque d’envie ou d’énergie. Parfois, ce peut être une grave maladie qui se cache : elle peut cacher d’autres problèmes psychologiques ou même physiologiques. L’apathie, la dépression, un travail qui vous rend malheureux-se, etc.

De nombreux motifs peuvent nous faire dire la phrase « aujourd’hui, je ne me lève pas ». Cependant, il n’y a aucune raison pour ce que cela se passe tous les jours. Nous devons découvrir ce qu’il se passe et trouver des solutions. Et c’est précisément ce que nous allons faire dans cet article.


« La paresse, ce n’est pas du repos, et c’est pour cela qu’il lui manque la satisfaction. »

-Nicolae Iorga-


Pourquoi je ne me lève pas aujourd’hui ?

Le manque d’énergie pour se lever chaque jour peut cacher des altérations de conduite graves. Comme nous l’avons dit, ce pourrait être l’insatisfaction à propos de quelque chose de particulier dans votre vie, mais il est aussi possible que ce soit une lésion cérébrale.

mujer-con-depresion

La lésion cérébrale peut déboucher sur une situation d’apathie. Ainsi, la motivation pour tout type de comportement sera très faible. C’est ce qu’affirme Ignacio Quemada, directeur de la Red Menni de Daño cerebral.

De cette façon, un-e patient-e qui a subi un traumatisme crânien peut se retrouver sans énergie. L’indifférence et le manque de spontanéité sont ses principales caractéristiques. L’individu se sent incapable d’effectuer le moindre travail ou même les tâches les plus simples et routinières.


« J’ai la ferme conviction que le contraire de l’amour n’est pas la haine, mais l’apathie. »

-Leo Buscaglia-


La dépression cachée

Cependant, il n’y a pas que la lésion cérébrale qui soit capable de provoquer l’apathie. La dépression en est capable aussi, une terrible maladie qui surgit n’importe quand ; elle pourrait être derrière cette incapacité à se lever et à affronter un jour banal.

La dépression semble surgir de nulle part mais en réalité, ce n’est pas le cas. S’il est certain qu’un-e patient-e peut se retrouver atteint-e sans prévenir, le psychologue ou le psychiatre qui la traitent essayeront d’approfondir ses causes et ses ressorts comportementaux qui la font rester bien en place.

La tristesse constante dans le quotidien, le manque de temps libre de qualité, les vicissitudes permanentes de la vie… Il y a une infinité de motifs qui, bien que passant inaperçus, peuvent déboucher sur cette terrible maladie qui détruit le-a patient-e et celleux qui l’entourent.

L’insatisfaction professionnelle

Selon la thérapeute Melody Wildingl’un des principaux motifs qui fait que nous ne pouvons pas nous lever est un travail qui nous étouffe. Une situation professionnelle insatisfaisante qui dure dans le temps peut finir par provoquer une grande dépression qui pourra durer des mois ou des années avant de partir, et cela au prix d’une thérapie complexe.

En réalité, c’est très logique. Chaque matin où vous vous levez pour aller exercer un travail anodin qui ne vous satisfait pas est une véritable pente. Jour après jour, cette pente est de plus en plus forte. Jusqu’à ce qu’elle soit si forte que nous serons incapables d’avancer ; entre autres parce que nous ne voyons pas d’issue.

la-angustia-provoca-malestar

Comment surmonter des situations défavorables

Il existe des thérapies et des activités pour surmonter ces situations complexes qui peuvent se présenter à vous. Aussi bien au niveau professionnel que psychologique ou physique, il existe des routines et habitudes qui nous aideront à faciliter les choses :

  • Le premier pas consiste à être pleinement conscient-e du problème. Sinon, il est impossible de lutter pour l’éliminer.
  • Il est important de créer un programme de routines quotidiennes qui ne peuvent être manquées sous aucun prétexte.
  • Il est également nécessaire d’établir un programme d’activités qui développent la motivation et la responsabilité.
  • On doit mettre en pratique des stratégies qui développent l’initiative personnelle.
  • Une fois que les premiers signes de récupération apparaissent, il est important de renforcer les progrès de manière positive.

Que se passe-t-il si je ne me lève pas aujourd’hui ? Si ce n’est qu’un jour, peut-être rien ; si c’est quelque chose de quotidien, ce peut être un problème. Le plus important est de l’identifier le plus tôt possible et de le solutionner. Comme vous pouvez le voir, c’est parfaitement possible. En réalité, votre bonheur dépend de vous-même. C’est vous qui décidez de la façon dont affronter le quotidien.

A découvrir aussi