Programmer sa journée : une habitude simple qui nous rapproche du bonheur

Si vous consacrez quelques minutes à programmer votre journée, lors d'un moment calme et serein, vous augmentez les probabilités que cette journée se passe bien.
Programmer sa journée : une habitude simple qui nous rapproche du bonheur

Dernière mise à jour : 11 octobre, 2021

Que faites-vous juste avant de vous endormir ? Et pendant les premières minutes au réveil ? La plupart des gens consacrent ces moments cruciaux à des activités non bénéfiques comme consulter les réseaux sociaux ou s’inquiéter de choses inachevées. Or, si vous apprenez à programmer votre journée, vous verrez que vous pourrez utiliser ces instants pour vous rapprocher de vos objectifs.

Nous aimerions tous que nos journées se passent facilement et en douceur, sans stress, sans revers et avec une humeur positive. Mais nous faisons rarement quelque chose pour que cela se produise. Nous laissons simplement les choses « nous arriver » et y réagissons quand elles se sont déjà produites.

Aujourd’hui, nous vous proposons de prendre les rênes et de vous aider à concevoir votre quotidien à travers quelques exercices simples.

femme souriante en train de programmer sa journée

Programmer sa journée en utilisant les états d’esprit

Planifier sa journée consiste à programmer notre esprit pour qu’il nous aide à atteindre certains objectifs. Nous pouvons influencer ce que nous pensons, ressentons et faisons tout au long de la journée si nous apprenons à configurer ces instructions dans notre cerveau. Et, pour cela, il est important de connaître le fonctionnement des ondes cérébrales.

Il existe plusieurs états à travers lesquels l’esprit humain opère, à différents moments :

  • Bêta : les ondes bêta se produisent au niveau du cerveau pendant la veille. Au quotidien, quand nous restons alertes, concentrés et avec une activité mentale intense, nous sommes dans cet état. Souvent, cela est lié au stress.
  • Alpha : lorsque nous sommes détendus et que nous commençons à nous sentir somnolents, nous entrons dans un état alpha. Cela peut être considéré comme un pont entre le conscient et l’inconscient, ce qui le rend idéal pour l’apprentissage et la reprogrammation mentale.
  • Thêta : ces ondes cérébrales sont typiques des états de sommeil profond mais peuvent également être atteintes par des pratiques telles que la méditation. C’est à ce moment que l’accès à l’esprit non conscient est le plus grand et, par conséquent, toutes les instructions peuvent pénétrer beaucoup plus facilement.
  • Delta : ce dernier état apparaît lors du sommeil profond et se caractérise par le fait que le cerveau émet des ondes de plus grande amplitude et à plus faible fréquence.

Bref, pour programmer sa journée, il convient d’utiliser les potentialités offertes par les états alpha et thêta. Lorsque nous sommes dans ces états, nous sommes encore conscients mais détachés des processus cognitifs habituels. Nous pouvons donc y placer des intentions, celles que nous aimerions que notre esprit nous aide à mettre en marche.

Programmer sa journée, à quoi ça sert ?

Planifier la journée, c’est lui donner une intention, décider à l’avance ce que vous voulez ressentir et vivre et faciliter sa réalisation. De cette façon, vous pouvez poursuivre différents objectifs. Par exemple :

  • Profiter d’un état d’esprit positif, agréable et détendu pendant votre journée. Se sentir énergique, optimiste et sans stress.
  • Se fixer des objectifs concrets. Par exemple, projeter que la réunion de travail se déroule de manière agréable et fluide, que le rendez-vous avec votre partenaire sera amusant et positif ou que la communication avec vos enfants au cours de cette journée sera ouverte, en faisant un effort pour accepter les différences d’opinion.
  • Être productif et atteindre plusieurs de vos objectifs en suspens au cours de cette journée. Cela peut être particulièrement utile pour les personnes qui ont tendance à procrastiner.

Comment pouvez-vous y parvenir ?

Pour programmer votre journée, vous pouvez utiliser les moments de transition entre le sommeil et l’éveil ; principalement le moment du réveil, mais vous pouvez aussi commencer avant de vous coucher. Ainsi, vous pouvez utiliser un certain nombre de stratégies simples.

Reconnaissance

Lorsque vous vous réveillez le matin, avant de faire toute autre activité et sans vous lever du lit, pensez à trois aspects de votre vie pour lesquels vous vous sentez reconnaissant. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’événements spectaculaires : ce peut être des détails simples et quotidiens.

Par ailleurs, identifiez trois points de la journée qui commence et qui vous génèrent de l’enthousiasme. Vous pouvez faire ces deux sélections dans votre tête ou les noter dans un journal de reconnaissance spécialement conçu à cet effet, que vous placerez sur votre table de chevet. La reconnaissance aide à améliorer l’humeur et le bien-être subjectif.

Visualisation

Si vous avez un objectif spécifique que vous souhaitez atteindre, visualisez-vous en train de l’atteindre. Par exemple, imaginez-vous en train de recevoir les félicitations de votre patron pour l’excellente présentation que vous avez faite. Essayez de rendre l’image aussi réelle que possible et restez dans cette scène créée pendant quelques minutes, pendant que vous êtes encore en train de vous réveiller.

En revanche, si votre objectif est plus général, vous pouvez vous visualiser chez vous, en fin de journée, calme, comblé et satisfait de ce qui s’est passé. Essayez de bien entrer dans le rôle : que ressentirez-vous à la fin de la journée lorsque tout se sera bien passé ? Ressentez-le maintenant comme si c’était déjà arrivé.

Femme aux yeux

Décrets et affirmations

Les décrets et les affirmations sont parmi les techniques les plus simples, mais aussi les plus puissantes. Pour les utiliser, concevez simplement quelques phrases courtes qui reflètent ce que vous voulez vivre ce jour-là.

Écrivez-les au présent et sur un ton positif. Par exemple : « Je suis calme et j’affronte les défis avec calme et confiance », « Je me sens énergique et motivé pour réaliser les activités que je veux faire » ou « Je passe un moment très agréable avec mes enfants ». Répétez ces affirmations le matin, au réveil, en les ressentant comme si elles étaient réelles.

La planification de la journée vous met en phase avec vos objectifs

Les étapes citées ci-dessus ne sont pas des actions magiques qui vous mèneront au bonheur ou au succès simplement en les mettant en pratique. Néanmoins, elles vous aideront à concentrer votre énergie vers vos objectifs et à établir un état mental propice à leur réalisation.

En affirmant et en prévoyant que vous allez vous sentir calme, vous affrontez la journée avec cette disposition et vous serez plus susceptible de la maintenir que si vous vous laissez simplement porter par les circonstances.

Lorsque vous vous visualisez en train de recevoir des félicitations pour votre présentation, vous supposez à l’avance que vous avez fait du bon travail ; ainsi, vous gagnerez en confiance pour y faire face et votre performance en sera probablement meilleure.

En programmant votre journée, vous générez des prophéties auto-réalisatrices qui ont tendance à se matérialiser. Il s’agit d’une façon de diriger vos pensées et vos comportements à l’aide de votre inconscient. N’oubliez pas que ce avec quoi vous nourrissez votre esprit, ce sur quoi vous dirigez votre attention, c’est ce que vous finissez par voir dans votre réalité : concentrez-vous sur la création et la projection des meilleurs scénarios possibles pour vous-même.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que faire l’une de ces journées où vous n’avez pas envie de vous lever…
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Que faire l’une de ces journées où vous n’avez pas envie de vous lever…

Il y a des jours où nous nous réveillons et n'avons envie de rien. Que faire pour lutter face à cet état et réussir à avancer ?



  • Sciotto, E. A., & Niripil, E. (2018). Ondas cerebrales, conciencia y cognición. Organización para la Prevención y Promoción de la Salud en la Educación.
  • Stinson, B., & Arthur, D. (2013). A novel EEG for alpha brain state training, neurobiofeedback and behavior change. Complementary therapies in clinical practice19(3), 114-118.
  • Moyano, N. C. (2011). Gratitud en la Psicoterapia Cognitiva: elementos para su inclusión. Psicodebate11, 9-26.