Pourquoi sommes-nous si dépendants de l'amour

L'amour nourrit, apporte et enrichit. L'amour est synonyme de liberté. Si vous paniquez à l'idée d'une rupture, soyez prudent. Vous pouvez être émotionnellement dépendant.
Pourquoi sommes-nous si dépendants de l'amour

Dernière mise à jour : 29 juillet, 2022

Lorsque nous commençons une relation, tout semble avoir un sens. La vie acquiert une couleur plus vive et la plénitude nous inonde. Se savoir aimé, désiré et soutenu par une autre personne nous transporte dans une extase indescriptible. Et c’est précisément pourquoi nous devenons souvent dépendants de l’amour.

Quand nous ne disposons pas de bases solides quant à qui nous sommes et à ce que nous méritons, il est facile de devenir accro au sens que l’autre nous donne en nous aimant. “Sans toi, je ne suis rien”, une phrase si souvent écoutée dans les chansons et les films romantiques, et si tristement réelle. Beaucoup de personnes pensent vraiment que la simple présence d’un conjoint les rend valides et importants. Pouvez-vous imaginer les graves répercussions que cela a sur le plan psychologique ?

L’origine de la dépendance

Il existe une croyance vraiment enraciné de “l’autre moitié“. Autrement dit, que nous avons besoin d’une autre personne pour venir nous compléter. Par conséquent, lorsque nous sommes sans partenaire, nous nous sentons vides, insatisfaits et sans valeur. Dans ces circonstances, rencontrer quelqu’un et établir un lien affectif peut sembler être la solution à tous nos problèmes.

Soudain, nous sommes importants, nous nous sentons appréciés, désirés et nécessaires. Une cascade de neurotransmetteurs se déclenche dans notre corps qui nous inonde de sensations agréables. Le bonheur est tel qu’il nous aveugle, nous lie. Il se peut qu’au fur et à mesure que la relation progresse, nous observions des aspects moins positifs de notre partenaire.

Nous pouvons découvrir des traits de caractère et des comportements qui avaient été cachés et que nous n’aimons pas. Cependant, qui renoncerait à cet état d’euphorie et de satisfaction pour retourner à la solitude ? Alors on avance, en tolérant des comportements qui nous nuisent ou qui ne rentrent pas dans notre échelle de valeurs.

Nous permettons à la relation de nous éloigner de nos loisirs, de nos amitiés, de notre environnement familial… Nous lui accordons une priorité tellement absolue que nous finissons par nous éloigner même de nous-mêmes. Et puis, quand on veut sortir de ce lien, ou quand l’autre y met fin, il ne nous reste plus rien.

Comment éviter d’être dépendant de l’amour ?

Comme nous le disions, pour ne pas être dépendant de l’amour, il est nécessaire de disposer de bases bien établies. Celles-ci seront notre assurance, l’ancre qui nous empêchera de nous laisser dériver par des sentiments amoureux et de pouvoir rentrer au port.

  • Cultivez une saine estime de soi. Cela signifie avoir la certitude absolue que vous êtes important et précieux, peu importe qui est à vos côtés. Cela implique également d’avoir la capacité de se fixer des limites, d’exprimer ses besoins avec assurance et de quitter une relation lorsqu’elle ne vous favorise plus.
  • Occupez-vous des autres domaines de votre vie. Parfois, nous commettons l’erreur de prioriser notre relation de manière claire et absolue au-dessus de tous les autres aspects. Nous négligeons notre carrière, nos relations humaines et la relation avec nous-mêmes, afin de consacrer tout notre temps et toute notre attention au partenaire. C’est une erreur : un amour sain est équilibré et nous permet de nous développer pleinement en tant qu’individus.
  • Réfléchir. Il est important de ne pas tomber dans le conformisme, le confort ou l’inertie. Une relation doit nous nourrir, ajouter et enrichir. C’est pourquoi il est important de pouvoir réfléchir de temps en temps à ce que nous ressentons. Nous devons être honnêtes avec nous-mêmes pour savoir si nous sommes heureux, si nous devons changer quelque chose dans notre relation ou si cela ne nous apporte tout simplement plus rien de positif.
  • Écouter. À de nombreuses reprises, ce sont nos proches qui nous alertent sur notre dépendance affective. Lorsque les personnes les plus importantes de votre entourage essaient de vous faire voir certains aspects négatifs de votre relation, écoutez. Cela ne signifie pas que vous devez y prêter attention, évidemment vos propres critères doivent prévaloir. Cependant, cela donne une place à ce qu’ils disent. Enfin ce sont ceux qui ont toujours été à vos côtés.

L’amour est synonyme de liberté

La chose la plus importante est de se rappeler que l’amour n’est pas restrictif, qu’il n’est pas angoissant ou douloureux. Un amour sain nous permet d’être, de nous développer dans chaque partie de notre vie. Il nous apporte soutien, bonheur et stabilité émotionnelle.

Lorsque la relation ressemble à une prison, lorsque vous paniquez à l’idée d’une rupture, quelque chose ne va pas. Lorsque vous savez que vous êtes malheureux et que vous vous sentez toujours incapable de quitter l’endroit où vous vous trouvez, soyez prudent et demandez de l’aide.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
En quoi consiste l’amour véritable ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
En quoi consiste l’amour véritable ?

L'amour véritable n’apparaît pas par magie. C'est le fruit d'un investissement personnel, d'un engagement et d'un réel respect pour l'autre.



  • Blasco, C., & DEL CONCEPTO, J. A. (2005). Dependencia emocional. In I Congreso Virtual de Psiquiatría 1 de Febrero-15 de Marzo 2000 [citado:*]; Conferencia 6-CI-A:[52 pantallas]. Disponible en: http://www. psiquiatria. com/congreso/mesas/mesa6/conferencias/6_ci_a. htm.
  • Aiquipa Tello, J. J. (2015). Dependencia emocional en mujeres víctimas de violencia de pareja. Revista de Psicología (PUCP)33(2), 411-437.