On efface tout et on sourit

31 juillet 2015 dans Curiosités 8 Partagés

Bonjour,

Je t’écris pour te dire que je te quitte. Je suppose que tu sais déjà que j’ai rencontré quelqu’un. C’est moi. Je vais me donner une chance. Je le mérite.

Je suis resté près de toi plus de temps que je ne pouvais et tu dois le reconnaître. Ta bouche était pleine de promesses qui se sont révélées vides. J’ai attendu pendant de nombreuses années ces câlins et ces caresses qui ne sont jamais arrivés…

Pourquoi m’avoir traité ainsi? Toi et moi, nous avions un avenir merveilleux et prometteur devant nous. Peux-tu me dire de quoi as-tu eu peur? C’est moi. Ton désir, ton illusion, tes envies de vivre.

J’aurais juré que ton âme souriait en pensant à moi.

Les levers de soleil, les voyages et les opportunités nous ont échappés. Notre temps ensemble s’est terminé et … Et rien. Il ne reste que le vide. J’ai donc décidé moi-même de partir, d’être responsable et de prendre en main ma vie.

Il fut un temps où les après-midi pluvieuses te faisaient penser à moi, sourire et faire mille projets. Le lundi, quand tu te levais pour étudier ou pour aller travailler, tu me disais : « Avec toi jusqu’au bout du monde ». Et moi, idiote, je te croyais.

Bien sûr, si je dois me souvenir d’un moment à tes côtés, je n’ai aucun doute: l’été. Sur ton visage, je sentais l’envie! La première semaine d’été, tu brulais de passion, tu ne me laissais pas une seconde et nous avons vécu une intense romance ensemble.

ca vaut la paine de lutter 2
Mais ensuite…tu m’as laissé en pleurs. Tu m’oubliais de nouveau et la vie continuait. Jour après jour. Quel ennui!

Le début d’une nouvelle année me paraissait aussi merveilleux. Tu remplissais notre foyer de nouveaux projets de vie commune.

Vivre dans un paradis n’est pas éternel, mais j’ai toujours pensé au fond de mon coeur, que tu reviendrais avec toujours plus de désir et en m’enlevant mes vêtements avec passion.

Je m’en vais, car j’ai déjà vécu trop de temps, enchainée à “ la prison du lendemain”.

Pour cette raison et pour tant d’autres…On efface tout et on sourit! Je me suis levée un jour et je ne savais pas quoi me mettre, alors je me suis mise à être heureuse. C’est mon habit de chance.

Toi et moi avons vécu ensemble. Je te demandais seulement un peu de temps pour partager l’envie et le désir de faire de grandes choses. Mais le temps passe et nous n’avons pas su transformer notre relation.

Je ne suis pas un jouet que l’on peut collectionner. La vie est faite pour être vécue. Je ne suis pas dans ce monde pour me plaindre et laisser passer tous les trains sous mes yeux.

Ta force, tes rêves et moi, nous avons toujours été présents ensemble, à tes côtés. Nous ne t’avons jamais abandonné. Mais nous sommes incompatibles. Nous vivons de l’action et tu vis de paroles.

jonas 3
Nous avons crié chaque jour, chaque mois et chaque année. L’illusion qui me faisait rester à tes côtés a commencé à disparaître …

Je ne me suis pas rendue, même si je suppose que j’ai eu tort de penser que tu me prendrais par la main jusqu’au bout du monde. Je suis tombée de haut, j’ai souffert et j’ai pleuré. Tout ça pour être à tes côtés.

Ma patience est terminée. A partir d’aujourd’hui, je commence à vivre, à sourire comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Cette situation m’a rabaissé et cela signifie qu’il est temps de grandir. Promets-moi que tu vas voler … je te donne la meilleure des raisons pour que tu voles de tes propres ailes.

Signé : Ton illusion pour la vie.

A découvrir aussi