Je ne te pardonnerai jamais de ne pas voler

· 16 janvier 2016

Peu importe que tu aies les yeux bleus ou noirs, que tes cheveux soient blonds ou blancs, que tu en aies beaucoup ou que tu sois chauve, que ta peau soit brune ou blanche, je ne te pardonnerai pas de rester tout le temps les pieds sur terre, de ne pas laisser aller ton imagination, de ne pas suivre tes rêves. De ne pas voler, en somme.

Une personne qui ne sait pas voler vous enchaîne au sol, vous attaque, vous coud les ailes, ne vous fait pas rêver, ne vous permet pas de penser aux nuages, au sol, au sable, ou aux vagues. Une personne qui ne sait pas voler vous empêche d’être vous-même.

“Pieds, pourquoi je vous aime si j’ai des ailes pour voler ?”
-Frida Kahlo-

Que fait une personne qui sait voler ?

Une personne qui sait voler vous inspire, vous fascine l’âme et le coeur, vous fait rêver, vous emmène en voyage dans tous les sens du terme, danse avec vous, vous susurre à l’oreille, caresse votre peau et votre esprit et vous fait voler. Une personne qui sait voler…

S’habille tout en sensibilité

La sensibilité recouvrira chaque jour la personne qui sait voler. Une personne qui sait voler mettre du sens à chaque détail de son existence.

Elle réussira à sentir les nuages, à caresser l’odeur de la terre mouillée, à savourer les mots tombés des lèvres. Ce sont des personnes qui observent la nature, qui sont curieuses de la vie e des autres.

Leur sensibilité est extrême, elles rient, elles pleurent, elles sont émues d’une fleur ou d’une rafale de vent. 

Femme-avec-un-oiseau-sur-ses-cheveux

Rêve toute éveillée

Si vous voyez une personne qui semble absorbée chaque jour, qui se laisse porter par ses rêves, c’est une personne qui sait voler.

Beaucoup des idées géniales viennent de cet état. Le fait de rêver éveillé demande une grande concentration, des valeurs et l’envie d’apprendre.

Les personnes qui volent visualisent le présent, le passé et le futur et les lient pour créer le tissu de leurs rêves. 

Profite de la solitude

La solitude est une opportunité pour chercher dans chaque coin de notre âme, pour savoir qui nous sommes vraiment.

La solitude est une bonne compagne de voyage quand nous nous sentons mal, car elle exerce son pouvoir curatif sur nous, elle nous permet de réfléchir, d’ordonner nos idées. Si vous volez, vous le saurez.

Tombe et se relève

Une personne qui vole trébuche et tombe, mais elle se relève. Si elle trébuche avec le même obstacle et qu’elle retombe, elle sait que ce n’est pas une chute mais un choix.

Elle commet mille erreurs mais elle apprend de ses erreurs. Une personne qui sait voler voit chaque erreur comme une nouvelle opportunité.

“Aucun oiseau ne s’élève trop haut s’il vole de ses propres ailes »
-William Blake-

Prend des risques

Une personne qui vole prend des risques. Elle sait que cela peut peut bien se passer et que le résultat sera excellent.

Elle courra le risque de vous aimer si vous la laissez entrer dans votre vie en pointillés.

Elle vous offrira des sourires, des baisers et des câlins, elle caressera vos risques et vous apprendra à les vivre.

Suit sa passion

Si quelqu’un sait voler, il suivra sa passion, luttera pour découvrir ce qui lui fait du bien au coeur, et n’arrêtera jamais de poursuivre son rêve.

Si une personne qui sait voler se passionne pour quelqu’un, elle laissera voler ses sentiments, elle souffrira, elle pleurera, elle rira et elle revivra.

Elle se laissera porter par son coeur. Si elle sent qu’il bat fort, elle prendra la décision de continuer dans ce sens. Si elle sent de la douleur, elle la laissera partir, avec tristesse mais avec force.

Femme-qui-a-confiance-en-elle

Elle perd la notion du temps

Si vous volez, vous vous rendrez compte que pendant que vous rêvez, les jours, les minutes et les secondes n’ont plus aucun sens. Une heure sera une seconde, et une semaine un siècle.

Mais à chaque moment, vous saurez ce que vous avez fait, et vous saurez que ce moment a valu la peine d’être vécu.

Le temps est relatif si vous volez, vous devez seulement déployer vos ailes et vous laisser porter. 

“Je me fiche éperdument que les femmes
aient des seins comme des magnolias ou comme des figues sèches,
une peau de pêche ou de papier de verre.
Je n’attache aucune importance
au fait qu’elles se réveillent avec une haleine aphrodisiaque
ou avec une haleine insecticide.
Je suis parfaitement capable de supporter
qu’elles aient un nez digne de remporter le premier prix
d’une exposition de carottes;
-mais il y a une chose- et sur ce point je suis intraitable- que je ne leur pardonne
sous aucun prétexte, c’est de ne pas savoir voler.
Si elles ne savent pas voler, celles qui prétendent me séduire perdent leur temps !”

-Oliveiro Girondo-