Que ne faut-il jamais dire à une personne motivée ?

14 novembre 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Connaissez vous cette phrase de Paul G. Thomas, « aide les autres à devenir des personnes motivées en les guidant à la source de leur propre énergie » ?

Lisez la suite de cet article, et vous découvrirez certaines des phrases que les spécialistes en motivation et en leadership entrepreneurial recommandent de ne jamais dire à un.e employé.e, et d’autant plus si cet.te employé.e est productif.ve et qu’il/elle apporte de bonnes valeurs à l’entreprise.

La motivation n’étant pas seulement nécessaire au niveau professionnel, mais également au niveau personnel ainsi que dans tout projet de vie, il est important de savoir quel comportement on ne doit pas adopter face à une personne motivée afin de ne pas tomber dans des lieux communs ou des attitudes blâmables.


« La vie est composée à 10% de ce qui nous arrive, et à 90% de notre façon d’y réagir. »

-Charles Swindoll-


Quelques phrases que vous ne devez jamais dire à une personne motivée

Si vous n’aimez pas que l’on vous traite d’une façon déterminée, adoptez donc ce comportement avec les autres.

Ainsi, s’ils vous adressent ces paroles qui, vous le savez d’avance, vous feront du mal, alors vous devez vous demander pourquoi vous vous permettez d’adresser ces mêmes paroles aux autres. Vous devez respecter tout le monde, que les gens soient motivés ou non :

  • « Tu fais tout de travers » : si vous rêvez de ruiner la vie d’une personne ou d’un.e employé.e, alors dîtes-lui cette phrase.
    Cela ne vous apportera rien, mais au moins, vous atteindrez votre objectif. Alors, n’adressez jamais ces propos à personne, et encore moins à un enfant, car en disant cela, vous attaquez directement la confiance, l’autonomie ainsi que la capacité à se développer correctement de votre interlocteur.trice.

responder-al-critico-interno

  • « Tu devrais me remercier de t’avoir engagé.e » : aucun.e employé.e ne devrait avoir à remercier son/sa patron.ne de lui permettre de gagner son salaire de façon honnête et au prix de ses efforts, de son courage et de son expérience.
    Il s’agit là d’une relation bilatérale tout ce qu’il y a de plus sensé. Il ne faut pas non plus tenir de tels propos auprès des collectifs sociaux, familiaux, ou de tout autre entourage au sein duquel une personne a plus de pouvoir qu’une autre.
  • « C’est ton problème, pas le mien » : voici une autre des phrases interdites pour un bon patron. Dans une équipe, que ce soit au travail, à l’école ou en collaboration, les problèmes communs se règlent en groupe.
    Il ne faut pas tourner le dos aux préoccupations de tout membre formant le tout. L’empathie et la communication sont vitales, l’équipe est plus forte que l’individualité.
  • « C’est pour ça que je te paie » : voilà une autre des grandes phrases qui ne devraient jamais être prononcées.
    A une époque où l’horizontalité est de plus en plus importante et au cours de laquelle on valorise davantage le collaborateur et que les responsabilités sont réparties, renforçant ainsi le développement personnel et professionnel de chaque membre, tenir de tels propos s’avère extrêmement contre-productif.
  • « Il faut procéder ainsi, car c’est ainsi que l’on a toujours procédé » : cette phrase n’est plus d’actualité. En effet, nous vivons dans un monde changeant en constante évolution, et ce qui auparavant était un dogme résulte aujourd’hui improductif.
    La façon que l’on avait de procéder dans le passé n’est plus forcément valide de nos jours. Ainsi, il est préférable de renforcer la créativité et la capacité d’innovation des employé.e.s dans tout projet entrepris.

jefe-criticando-a-sus-empleados

  • « Je ne te paye pas pour que tu penses » : si on ne paye pas un employé pour qu’il pense, alors pourquoi d’autre ?
    Nous devons tous passer outre l’attitude automatique et donner le meilleur de nous dans toutes les situations.
    Le fait de ne pas valoriser et favoriser les capacités d’une personne, cela va a l’encontre du succès de tout projet, soit-il lié à la vie professionnelle ou à la vie privée. Nous avons tous, autant que nous sommes, quelque chose d’intéressant et de valide à apporter.
  • « Quand tu viens travailler, laisse tes problèmes chez toi » : c’est scientifique, aucun être vivant, pas même l’être humain, ne peut se dédoubler. Ainsi, tout.e travailleur.se ou personne qui a des problèmes les porte toujours avec lui/elle.
    Si plutôt que de les rejeter, on fait preuve d’empathie envers les personnes qui se sentent mal et qu’on les aide à surmonter les mauvaises passes qu’elles traversent, probablement réussiront-elles à mieux gérer leurs problèmes sur leur lieu de travail, et à s’en détacher davantage.
  • « Ici, c’est moi qui commande » : voici une autre des grandes phrases que nous avons tous entendu à un moment ou à un autre sur notre lieu de travail, dans le cadre d’un projet en groupe, voire même à la maison.
    Il s’agit d’une erreur majeure, car la répartition cohérente des responsabilités est bien plus productive et valide, permettant ainsi à tout le monde de pouvoir se sentir appartenir à l’équipe, et à toutes les personnes motivées de donner leur maximum.


« Toute chose que l’esprit de l’homme peut concevoir et créer peut être être concrétisée et atteinte. »

-Napoleon Hill-


Selon les spécialistes, toutes ces phrases sont tout particulièrement contre-indiquées, car chez une personne motivée, elles ne feront jamais jaillir un effet positif, bien au contraire.

Faire preuve d’empathie et traiter son prochain avec justice, voilà une politique bien plus productive et adéquate.

A découvrir aussi