Mario Moreno, "Cantinflas" : biographie d'un grand comique

28 juillet, 2020
"Cantinflas" a été une sorte de "Charlot" latino-américain. Mario Moreno et Charles Chaplin ont d'ailleurs eu une vie similaire. Tous deux ont écrit un merveilleux texte sur l'humour blanc et la critique sociale. D'où est né le célèbre personnage ? Comment était réellement Mario Moreno ?
 

Il existe de grandes similitudes, aussi bien dans la vie que dans le style d’humour, entre Charles Chaplin et Mario Moreno, aussi connu sous le nom de Cantinflas. En fait, les deux s’admiraient mutuellement, et cette admiration a été publique et amplement célébrée. On pourrait dire que tous deux incarnent le même concept, l’un dans sa version anglaise et l’autre dans sa version latino-américaine.

Mario Moreno, « Cantinflas », a peut-être été le comique le plus important de toute l’histoire de l’Amérique Latine. Sa façon si particulière d’utiliser le langage, en combinant la rhétorique, la démagogie et le chaos du mot, a donné lieu au verbe « cantinflear », qui a été accepté par l’Académie royale espagnole en 1990.

« Le difficile, je le fais immédiatement ; l’impossible, je mets un peu plus de temps. »

-Mario Moreno-

C’est précisément parce que le mot occupe une place centrale dans son humour que ses grands succès ont eu lieu auprès du public hispanophone. Il n’a pas connu ce même succès quand ses films ont été doublés dans d’autres langues. Même si la traduction pouvait être très juste, on perdait le sens de ce qu’il disait, de ses jeux de mots qui, en espagnol, renvoient au picaresque.

 
Portrait de Cantinflas.

Les premières années de Mario Moreno

Tout comme Charles ChaplinMario Moreno est né au milieu de la pauvreté. Il a eu 13 frères et sœurs, mais seuls sept d’entre eux ont survécu à l’accouchement. Il a passé toute son enfance dans le quartier de Santa María la Redonda, tout près de Tepito, qui est considéré comme l’un des secteurs les plus pauvres et dangereux de la ville de Mexico.

Son nom de baptême était Mario Fortino Alfonso Moreno Reyes et il est né le 12 août 1911. Au cours de son enfance et au début de sa jeunesse, il a effectué plusieurs petits boulots, comme ceux de facteur, cireur et garçon de course.

En 1928, il s’est engagé dans l’armée mais a menti à propos de son âge pour pouvoir y entrer ; il n’avait que 16 ans et a dit en avoir 21. Le mensonge a été découvert et, à la suite de cela, il en a été expulsé.

 

Mario a également essayé d’être boxeur, torero et même danseur. Au début des années 30, il a commencé à travailler dans les carpas, des théâtres ambulants de Mexico. Là, Mario Moreno a commencé à créer et à donner vie à son personnage iconique, Cantinflas. Lors de cette étape, il s’est marié avec Valentina Ivanova, qu’il a accompagnée jusqu’à sa mort.

La naissance de Cantinflas

Même s’il n’y a aucune certitude à ce sujet, tout semble indiquer que le nom de Cantinflas est apparu au cours de l’une de ses représentations dans l’une de ces carpas ambulantes.

On raconte qu’un jour, on lui a donné l’opportunité de dramatiser un monologue ; il était cependant très nerveux et en a oublié une bonne partie de son discours. Le résultat a été une énumération incompréhensible, mais amusante. C’est de là que vient le trait central de son personnage.

On dit aussi que cette confusion de mots a donné lieu à l’expression de « cantina inflas » qui, postérieurement, s’est contractée pour former le nom de Cantinflas. Les héritiers de Mario Moreno assurent cependant que cette version est fausse et que le grand comique a emporté dans sa tombe le secret de l’origine de ce nom.

 

Quoi qu’il en soit, il est certain que Mario Moreno a créé Cantinflas, un personnage qui représentait le jeune pauvre de Mexico. Son apparence en soi étant déjà amusante, le spectacle et le succès était assurés.

Dans un premier temps, il interprétait des personnes de pouvoir. Il s’en sortait toujours grâce aux imbroglios qu’il montait avec ses mots. Le Mexique et l’Amérique latine adorèrent son personnage, son humour blanc, sa douceur et sa critique sociale.

Extrait de Mario Moreno dans un film.

Un côté obscur

Au Mexique, on aimait tellement Mario Moreno « Cantinflas » que l’on votait pour lui lors de nombreuses élections, sans même qu’il se soit porté candidat. Le comique, tout comme Chaplin, s’est transformé en leader d’un syndicat d’acteurs. Il n’a cependant pas atteint de grandes choses dans ce domaine. Des documents découverts après sa mort signalent qu’il était probablement allié à certains groupes obscurs de pouvoir.

 

Au fur et à mesure qu’il gagnait en succès – et en argent -, ses films ont changé et lui aussi. Il a cessé de représenter le pauvre mexicain et a commencé à transmettre, dans ses films, des messages apparemment sociaux mais, dans le fond, institutionnels. Par ailleurs, il a gardé un silence impardonnable au moment du massacre d’étudiants qui s’est produit dans la ville de Mexico en 1968.

On ne sait que peu de choses sur sa vie familiale, et le peu que l’on sait est assez obscur. L’un de ses petits-fils et son propre fils se sont suicidés. Son neveu le fit en 2014 et son fils, en 2017. Un autre de ses petits-fils a vécu dans la rue à plusieurs reprises, à cause de ses addictions. Et la troisième nièce du comique a souffert de violence domestique à un degré extrême : son époux lui a causé 200 fractures au visage.

Mario Moreno, de son côté, est décédé avant de voir ces terribles événements. De son vivant, on ne sut que peu de choses de sa famille. Sa mort a eu lieu en 1993, des suites d’un cancer du poumon. On pourrait dire que les gens continuent d’aimer Cantinflas mais ont beaucoup de doutes au sujet de qui était réellement Mario Moreno, son créateur.

 

 

 

 

  • Galera, J., & Valdebenito, L. N. (2009). Cantinflas: entre risas y sombras. Un análisis semiótico cínico. Anagramas Rumbos y Sentidos de la Comunicación, 8(15), 99-99.