Louisa May Alcott, biographie d'une écrivaine anticonformiste

22 juin, 2020
Louisa May Alcott n'est pas seulement l'auteure des Quatre Filles du docteur March, une des œuvres les plus célèbres de la littérature de jeunesse. Elle s'est également distinguée en tant que femme indépendante, fille d'un homme avant-gardiste, qui lui a transmis l'amour de l'art et du savoir.

Louisa May Alcott est l’auteure du célèbre roman Les Quatre Filles du Docteur March , une œuvre littéraire qui a marqué toute une époque et qui suscite encore aujourd’hui un intérêt certain. L’œuvre est traduite dans plus de 50 langues et les innombrables films qui ont adapté le roman au cours du temps témoignent de son succès.

Les Quatre Filles du Docteur March est devenu un point de repère. Non seulement parce qu’il est superbement écrit, mais aussi en raison du réalisme qui se dégage de chacune de ses lignes.

Lorsque cette œuvre a été publiée en 1868, la présence féminine dans la littérature était assez marginale ou parfois même occultée par l’écrasante majorité d’auteurs masculins. De plus, Les Quatre Filles du Docteur March s’éloignait alors du romantisme et se plongeait dès lors dans le réalisme. C’est à dire dans la réalité quotidienne des femmes. C’est pourquoi le roman de Louisa May Alcott a connu un succès immédiat. Il ne ressemblait en effet à aucun autre roman de son époque.

De plus, l’œuvre reflète des idées et des valeurs bien solides. En effet, les femmes y apparaissent comme des personnes dotées de raison et capables de bâtir leur propre destin. Cela était complètement révolutionnaire pour l’époque. Les idées abolitionnistes et profondément démocratiques de l’auteure se manifestent également en arrière-plan.

Les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott

La famille particulière de Louisa May Alcott

Louisa May Alcott est née le 29 novembre 1832 à Germantown, en Pennsylvanie, aux États-Unis. Elle était la deuxième d’une fratrie de 4 enfants, toutes des sœurs ! Le seul fils de la famille est en effet mort très jeune.

Ce n’est pas étonnant que Louisa May Alcott soit devenue une femme libre et émancipée puisque son père était un célèbre pédagogue déjà bien en avance sur son temps.

Son père s’appelait Amos Bronson Alcott. Il était enseignant, écrivain et philosophe transcendantaliste. Sa mère, Abigail, était une femme déterminée et impatiente. Pour cette raison, Louisa May Alcott a grandi dans un environnement très stimulant d’un point de vue intellectuel et artistique.

C’est ainsi son propre père qui se consacre entièrement à l’éducation de ses filles. Elles étudient alors à la maison. C’était un homme qui considérait l’éducation comme un démarche libératrice. Pour lui, l’éducation consistait avant tout à apprendre à penser. Cette perspective était tout à fait révolutionnaire pour l’époque. En effet, les convenances voulaient que l’instruction repose essentiellement sur la mémoire et la discipline.

La philosophie transcendantaliste

Le père de Louisa appartenait au mouvement transcendantaliste. Cette philosophie fortement imprégnée de religion considérait la réflexion comme fondamentale dans les aspects les plus profonds de l’homme. Il s’est surtout distingué comme pédagogue. Notamment à travers une école qu’il a fondée lui-même qui était largement inspirée par une pédagogie progressiste.

Dans cette école, il y avait des microscopes, des règles et d’autres instruments, destinés à offrir une éducation basée sur une démarche scientifique plutôt que sur la mémoire. Malheureusement, son école a fermé car elle recevait des étudiants afro-américains.

Amos Alcott croyait aussi profondément à l’égalité des sexes. Il était ainsi convaincu que les femmes devaient obtenir le droit de vote. C’est pourquoi il a encouragé Louisa May Alcott à se consacrer dès son enfance à ce qui allait devenir sa grande passion, à savoir l’écriture.

Il a aussi certainement influencé l’imagination de la future écrivaine lorsqu’il a créé à Harvard une expérience utopique alors appelée Fruitland. Cette communauté vivait dans une région reculée et elle se nourrissait exclusivement de produits vegan par respect pour les animaux.

Malheureusement, l’expérience n’a pas duré longtemps car la communauté n’a pas réussi à être auto-suffisante sur le plan alimentaire.

Un livre de Louisa May Alcott

Une écrivaine à succès

Louisa May Alcott a occupé différents postes. Elle a ainsi été tour à tour gouvernante, couturière et infirmière pendant la guerre civile. Dans sa jeunesse, elle a également commencé à écrire et à publier dans des magazines féminins.

Elle aidait ainsi aux finances de la famille bien que son père ait toujours insisté pour qu’elle fasse ce qu’elle aimait. Et ce, malgré les considérations financières.

Elle a écrit Les Quatre Filles du Docteur March presque à contrecœur. En effet, à cette époque, elle avait déjà écrit plusieurs romans dont la plupart étaient des romans à suspense. C’était le genre qui la passionnait vraiment. Cependant, l’éditeur Thomas Nile lui a fait part de son intérêt pour un ouvrage qui s’adressait aux jeunes filles de cette époque. Louisa s’est donc mise à écrire sur ce thème, à son grand regret.

Rédigé en deux mois seulement, le roman a été un succès dès sa publication. En effet, dans les deux premières semaines, il s’en était déjà vendu plus de 2 000 exemplaires. Dès lors, les ventes ont continué à croître jusqu’à aujourd’hui. Louisa May Alcott est devenue une femme célèbre et riche. Elle a ainsi réussi à sortir sa famille de la pauvreté.

L’écrivaine ne s’est jamais mariée. À la mort de sa mère, elle a continué à s’occuper de sa famille. Et ce, jusqu’à son décès, le 6 mars 1888. On dit souvent que Les Quatre Filles du Docteur March est avant tout une œuvre autobiographique. En tous cas, ce roman est entré dans l’histoire comme une oeuvre qui a su saisir l’essentiel et qui, pour cette même raison, ne se démodera jamais.

 

Alcott, L. M. (2018). Louisa May Alcott. Hombrecitos.