Quel est l’ingrédient le plus important pour mener une vie heureuse ?

15 octobre 2015 dans Psychologie 0 Partagés

La science a permis de mettre au jour toute une série de réponses à cette question, et plus précisément au cours de ces cinquante dernières années.

Pour certains, le plus important dans la vie, c’est la richesse, pour d’autres, la religion, et pour d’autres encore, la famille.

Pour autant, l’influence de notre enfance dans notre développement en tant qu’adulte, est un élément qui revient très souvent, et qui suscite la polémique.

En effet, dès notre plus jeune âge, on acquiert une façon de voir les choses qu’il sera par la suite très difficile d’abandonner ou de remplacer.

D’autre part, cette façon de voir les choses est également influencée par un facteur essentiel. Il s’agit du lien affectif, de la chaleur et de l’attention, c’est à dire de l’amour.

Récemment, des chercheurs d’Harvard (Vaillant, 2012), ont menée un étude sur ce sujet, leur objectif étant de comparer les effets de la richesse et de la chaleur humaine sur l’enfance.

Plus de 200 hommes ont participé à cette étude pendant plus 70 ans, et les conclusions qui ont été tirées de cette expérience sont très intéressantes.

En effet, les chercheurs ont pu observer que la richesse que peut connaître un enfant dès son plus jeune âge ne conditionne pas forcément la réussite à l’âge adulte, ni même la satisfaction.

En revanche, la chaleur des parents et l’attention qu’ils portent à leurs enfants, sont des armes positives et bien plus puissantes.

Certains pourront alors se demander « Comment est-ce possible que l’amour soit absent? Tous les parents ne sont-ils pas censés aimer leurs enfants de façon innée? »

Au delà de se sentir aimé, ce dont un enfant a besoin, c’est de sentir que ses parents le connaissent.

En effet, un enfant doit sentir que ses parents le connaissent et l’aiment tel qu’il est, autrement dit avec ses points forts et ses points faibles, ses traits de caractère, ses préférences, ses fragilités et ses caprices.

L’amour des parents pour leurs enfants est l’amour le plus authentique qui soit, le seul qui puisse permettre à un enfant de jouir d’une estime de lui-même aussi saine que solide, ainsi que d’un fort sentiment d’identité.

On peut savoir que quelqu’un nous aime sans pour autant le ressentir vraiment.

Par exemple, si en plus de vous permettre un accès à l’éducation et de vous fournir des vêtements, de la nourriture et un toit, vos parents parlaient avec vous, s’inquiétaient pour vous et vous demandaient ce que vous ressentiez ou ce qui vous motivait, alors ils vous aimaient et vous connaissaient vraiment.

Si vous reconnaissez votre enfance dans cette description, vous pouvez probablement accéder plus facilement à la réussite dans votre vie adulte, vous vous connaissez vous-même, vous avez vos propres préférences, vos fragilités, vos points faibles et vos points forts.

En revanche, si vous n’avez pas eu cette chance étant enfant, peut-être n’arrivez-vous toujours pas à garder un bon souvenir de votre enfance, ni à en tirer profit.

Souvent, on regarde derrière nous, et on ne sait pas vraiment comment connecter notre passé à notre présent, ni à ce que l’on attend du futur.

Le fait de mener à bien ce travail d’introspection peut nous aider à intégrer ces notions, mais aussi à identifier des éléments cachés dont on n’avait encore jamais remarqué l’existence.

L’amour est si important dans les premières années de notre vie, pour plusieurs raisons.

La première de ces raisons et la plus importante d’entre elles, consiste à penser que le fait de recevoir de l’amour dès son plus jeune âge permet d’avoir confiance en soi, mais également en les autres.

Il s’agit de la confiance aveugle, celle que l’on peut placer en certaines personnes sans avoir à surveiller nos arrières ou à se méfier.

Une autre raison, et pas des moindres, est celle qui est liée à l’apprentissage. Quiconque a reçu un amour sain a pu apprendre à donner et à exprimer un amour sain, et a donc également pu constater par lui-même les effets de la générosité, du dévouement et du soutien inconditionnel.

Quiconque a reçu de l’amour peut alors considérer avoir eu une enfance heureuse. Quel que soit le nombre de jouets qu’un enfant ait pu avoir ou l’école qu’il a pu fréquenter, ce qui est certain, c’est qu’il a été heureux, et qu’il a pu se rendre compte qu’il ne manquait de rien, même si ses parents cédaient très peu à ses caprices.

Pour autant, une enfance heureuse ne garantit pas nécessairement la réussite à l’âge adulte, de même qu’un enfant qui a été maltraité et triste n’est pas voué à se confronter à l’échec une fois adulte.

En revanche, ce qui est sûr, c’est que ceux qui ont reçu pendant leur enfance de l’amour de la part de leurs parents, partent avec avantage non négligeable au moment d’entrer dans le monde des adultes.

En tant qu’adultes, nous sommes donc responsables de nos enfants, mais également de tous les enfants qui jouent ou pleurent.

En tant que membre d’une société et être humain, on doit avoir conscience du fait que ce que l’on sème en eux aujourd’hui, guidera probablement leurs vies de demain.

A découvrir aussi