Les préceptes de vie des samouraïs

31 juillet, 2020
Les préceptes de vie des samouraïs ont été hérités par de nombreux artistes martiaux. Ils illustrent des principes valables pour affronter des ennemis ou des situations difficiles. Ils valent la peine d'être connus.

Les samouraïs étaient des guerriers qui étaient non seulement formés aux techniques de combat, mais qui accordaient également une grande importance à leur éducation mentale et spirituelle. Ils ont développé un certain nombre de préceptes de vie, dont certains sont dans le Bushido.

En outre, d’autres ont été adoptés par certains arts martiaux, en les adaptant à la philosophie de chacun d’entre eux. Ainsi, aujourd’hui, plusieurs de ces arts martiaux contiennent des guides de vie, dont l’origine remonte aux samouraïs.

Le karaté, en particulier, a adopté un certain nombre de ces préceptes de vie. Il est aujourd’hui contenu dans le Dojo Kun, un texte qui condense ces directives. Bien qu’ils soient conçus pour les arts martiaux, ils sont parfaitement applicables à la vie de chacun. Ces préceptes sont les suivants.

“Apprendre par la pratique, c’est comme pousser un chariot en haut d’une colline : si vous le relâchez, il glissera vers l’arrière.”

-Proverbe japonais-

Le respect et la première attaque

Le premier des préceptes de la vie dans cette philosophie dit que tout commence et se termine dans le respect. C’est la valeur fondamentale et elle doit être offerte aux autres comme à soi-même. Si le respect n’est pas le principe directeur, le chaos s’ensuivra.

Le deuxième précepte dit que “la première attaque n’existe pas”. Cela fait référence au fait que face à une agression, la réaction doit être de donner à l’autre personne le temps de prendre conscience de ses méfaits et de se repentir. Toute confrontation doit être évitée, au point qu’elle est indispensable à la légitime défense.

Un homme devant la mer.

Justice et connaissance

La justice naît d’une réflexion calme dans laquelle chacun doit se demander si ce qu’il fait est juste. Lorsque la réponse est oui, il est conseillé de persister dans la conduite ou de la prendre comme exemple.

Un autre précepte de la vie dit : “Connaissez-vous d’abord vous-même et ensuite les autres. Si vous ne vous connaissez pas, vous êtes toujours en danger. Si vous ne connaissez pas les autres, il vous sera difficile d’agir en harmonie avec eux.

L’esprit, un des préceptes de la vie

L’un des préceptes essentiels de la vie souligne que les valeurs spirituelles sont au-dessus de beaucoup d’autres. Aucune compétence, aucune technique ne compte, si elle n’est pas inspirée par de solides valeurs du cœur.

En complément, il existe un précepte qui dit : “L’esprit doit être libéré“. Cela signifie qu’il faut le laisser couler, apprendre à le connaître et à l’interpréter. Évitez de vouloir le contrôler, car c’est inutile, et cultivez-le de manière à ce qu’il aille librement là où il doit aller.

L’insouciance et la culture

L’examen continu de nos actions et la prudence sont essentiels pour éviter les calamités. D’autre part, il est important de cultiver avec le même soin tous les aspects qui font partie de notre vie : esprit, corps, âme, technique, etc. Les compétences se renforcent mutuellement.

Un autre des préceptes de vie du samouraï dit que les engagements de croissance et de développement personnel sont des pactes conclus avec soi-même pour la vie. C’est pourquoi les habitudes doivent être consolidées peu à peu, avec la ferme intention de les maintenir.

Diligence et désir de ne pas perdre

Il ne suffit pas d’appliquer les préceptes de la vie au hasard et par intermittence. Afin de mener une existence significative et paisible, il est nécessaire d’imprimer une constance et une diligence à cet objectif. Le manque d’engagement ne mène jamais au succès.

Les samouraïs et les artistes martiaux insistent également sur l’idée que plutôt que d’essayer de battre les autres, il faut chercher à ne pas perdre. Dans toute confrontation, cela suffit. Il suffit d’être hors de portée de l’ennemi.

Adaptation et confiance

Un autre des préceptes de la vie des samouraïs dit que face à un ennemi, ou à une difficulté, la qualité la plus importante est l’adaptation. À quoi ? À la manière d’être de cette difficulté ou de cet ennemi. Tous les obstacles ne s’affrontent pas de la même manière.

De même, ce n’est pas parce que l’on a surmonté de grands problèmes dans le passé qu’il y a une garantie qu’ils pourront être surmontés dans le présent ou l’avenir. Si l’expérience est importante, la confiance peut être traître.

Prudence et vigilance chez les samouraïs

Les guerriers samouraïs soulignent, de manière métaphorique, que lorsqu’une personne quitte son domicile, elle est exposée à de nombreux dangers. Ainsi, en particulier lorsque vous vous déplacez sur un terrain inconnu, il est préférable de maintenir une certaine prudence.

Ils parlent aussi de la vigilance. Ils recommandent que cela s’applique à l’esprit, mais pas au corps. L’esprit doit être dans une attitude d’attention constante. Le corps, en revanche, doit être détendu, sinon il créera des idées fausses chez les autres.

Les préceptes samouraïs chez une femme.

Se concentrer, bouger et être conscient

Pour faire face aux difficultés ou aux ennemis, il est nécessaire de maintenir l’équilibre, en mettant constamment à jour son point d’appui. Retournez à ce centre physique et mental pour éviter de rester dans une position de faiblesse.

Il est également important de savoir comment bouger : en avant, en arrière ou rester immobile. Tout cela dépend de chaque situation ; c’est un exercice d’intelligence.

Enfin, le dernier des préceptes de vie des samouraïs parle de l’importance de la conscience. C’est finalement ce qui oriente toutes nos actions et leur donne un sens. Ne pas être conscient, c’est comme ne pas vivre.

Ces préceptes de vie ont été essentiellement conçus pour le combat. Mais, comme vous le voyez, ils s’appliquent à toute situation, surtout si en cas de difficulté ou de problème.

Cantero, J. (2014). Regreso al origen: Camino en la búsqueda de la paz y la felicidad. Vergara.