Les personnes conflictuelles : ce n'est pas quelque chose de personnel, elles sont en guerre contre elles-mêmes

Dans notre quotidien, nous devons apprendre à traiter avec des personnes en conflit. Elles ne doivent surtout pas nous entraîner dans leurs tempêtes. Découvrez comment faire.
Les personnes conflictuelles : ce n'est pas quelque chose de personnel, elles sont en guerre contre elles-mêmes

Dernière mise à jour : 22 janvier, 2022

Des personnes conflictuelles, des personnes négatives, des personnes toxiques. Des personnes qui nous blessent et fragilisent notre paix trop facilement – et probablement trop souvent. Généralement, nous n’en voulons pas dans nos vies mais les croiser est inévitable.

Elles ont une capacité particulière pour l’affrontement et semblent rechercher le conflit à travers leurs pensées, leurs opinions, leurs émotions et leurs comportements… Leur conflictualité génère un grand mal-être et nuit également à notre tranquillité d’esprit.

Ce n’est peut-être pas quelque chose de personnel contre nous, mais il est possible qu’elles livrent une grande bataille contre elles-mêmes. Après tout, comme le disait Gandhi, une personne en guerre contre elle-même est une personne en guerre contre le monde entier.

femme avec des papillons sur le dos

Nous avons tous des parts d’ombre et de lumière, nous pouvons tous être des personnes conflictuelles

Nous avons probablement tous déjà traversé des moments de difficultés psychologiques dans notre vie. Tout comme nous nous sommes probablement tous déjà comporté injustement avec quelqu’un, avons fait du mal sans honte et avons éteint les sentiments, les désirs ou les motivations des autres.

En d’autres termes, nous voulons tous éviter quelque chose que, dans une plus ou moins grande mesure, chacun de nous a fait d’une manière ou d’une autre tout au long de sa vie. Cependant, si nous nous arrêtons un instant pour réfléchir, peut-être que nous pouvons mieux le comprendre en en parlant à la première personne.

Quoi qu’il en soit, il est épuisant d’avoir à ses côtés une personne qui critique cet excès, qui raconte des ragots, qui cherche à se battre, qui vit en protestant de manière automatique et qui déforme la réalité quand cela lui convient, générant des disputes entre deux personnes entre qui la paix régnait..

Mais c’est précisément pour cette raison qu’il est essentiel pour nous de prendre de la distance émotionnelle, de ne pas laisser leur négativité nous absorber, de ne pas intérioriser leurs attaques et de ne pas assumer leurs mauvais mots, qui peuvent aller très loin et créer une brèche dans notre concept de soi.

Visage d'une femme dans un trou de serrure

Gérer les problèmes générés par des personnes conflictuelles

Des traits pour détecter les personnes toxiques, leurs caractéristiques, des stratégies pour se défendre… Peut-être que la meilleure façon d’identifier une personne conflictuelle est de comprendre qu’elle est en guerre contre elle-même et qu’elle n’est pas une mauvaise personne.

Pour cela, nous devons bien garder quelques points à l’esprit :

  • Notre manière de cataloguer les personnes sera déterminante dans la mise en relation avec elles. Il est important que nous ne laissions pas cela se transformer en cercle vicieux de mauvaises questions et de réponses bien pires.
  • Il y a des personnes conflictuelles, oui, mais, fondamentalement, notre perception change si nous nous disons que ces personnes ont des problèmes qui génèrent des guerres émotionnelles au fond d’elles.
  • Nous sommes tous conflictuels à un moment donné et dans certains environnements. Ainsi, une personne que l’on aime profondément peut se comporter comme un guerrier avide de vengeance. Ce n’est pas pour cette raison que nous aimerons moins notre partenaire, frère, fils, ami, père.
  • Une autre clé pour gérer cela est de prendre du recul et d’éviter de tomber dans l’idée que nous avons fait quelque chose de mal. Si nous l’intériorisons, nous serons entraînés dans la tempête des autres.
personnes conflictuelles

Ne laissez pas les autres vous entraîner dans leur tempête

Nous ne pouvons pas laisser les autres nous entraîner dans leurs tempêtes. Pourquoi ? Nous allons le comprendre avec cet exemple :

– Si quelqu’un vient vous voir avec un cadeau et que vous ne l’acceptez pas, à qui appartient le cadeau ?

– À celui qui a essayé de l’offrir, répond l’un des élèves.

– Il en va de même pour l’envie, la rage et les insultes, déclare l’enseignant. Lorsqu’on ne les accepte pas, elles continuent d’appartenir à celui qui les portait avec lui.

Chacun offre aux autres ce qu’il a à l’intérieur de lui-même, que ce soit agréable ou non. Cela ne veut pas dire que ce sont eux qui nous font du mal : nous sommes plutôt ceux qui validons leurs opinions et leurs actions. En d’autres termes, il n’y a pas d’offenses, seulement des offensés.

Notre architecture interne a des armes pour se défendre contre les attaques et trois des plus puissantes sont les suivantes : prendre de la distance, comprendre et savoir ignorer l’insignifiant.

De même, ce n’est pas qui nous fait du mal mais qui reproduit ce mal des milliers de fois. Nous pouvons laisser les mots aller au gré du vent ou, au contraire, les garder en nous. Je pense que personne ne doutera de ce qui nous satisfait le plus.

This might interest you...
6 étapes qui vous aideront à résoudre sereinement vos conflits
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
6 étapes qui vous aideront à résoudre sereinement vos conflits

Pour résoudre des conflits, vous devez rester calme : apprenez à écouter, valoriser et comprendre l'autre. Voici quelques conseils.



  • Freire, E. (2013). Los malos del cuento: cómo sobrevivir entre personas tóxicas. Grupo Planeta Spain.
  • Gaffoglio, L. (2008). Cómo reconocer a las personas tóxicas. La Nación.
  • Stamateas, B. (2014). Más gente tóxica. B DE BOOKS.