Le profil du psychopathe

13 mars 2015 dans Curiosités 0 Partagés

Si je vous dis psychopathe, vous me répondrez assassins armés, cris peu rassurants, suspens, ainsi que couleurs obscures et teintées de rouge. Voilà l’idée que les gens se font des psychopathes. Mais, un psychopathe répond-il vraiment à cette description ?

Un psychopathe est toujours dépeint de cette manière par le cinéma ou la littérature. Pourtant, dans la réalité, ce n’est pas forcément un assassin impitoyable, ni une personne se comportant constamment de manière violente. Au contraire : un psychopathe peut se montrer séducteur et enchanteur si cela peut lui permettre d’arriver à ses fins.

En fait, un psychopathe est une personne qui n’a pas la capacité de se mettre à la place des autres, c’est-à-dire à ressentir de l’empathie ; il n’a pas conscience des émotions des gens qui l’entourent. Ce sont aussi des individus qui n’ont pas de scrupules à faire du mal à autrui, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Quelles sont les caractéristiques d’un psychopathe ?

Selon Robert Hare, enquêteur en psychologie criminelle et professeur à l’Université de la Colombie-Britannique, les psychopathes représentent environ 1% de la population. La majorité d’entre eux passent inaperçus au sein de la société et réussissent même à être considérés comme des travailleurs ou patrons sérieux.

Les psychopathes peuvent se montrer sous une multitude de visages différents en fonction de l’environnement dans lequel ils se trouvent ; autrement dit, ce sont de vrais caméléons, des acteurs à l’aise dans leur rôle, adoptant auprès des autres le comportement qui leur laisse le plus de chances d’atteindre leur objectif.

Les psychopathes, ce sont des “menteurs enchanteurs”. Au début, ils se montrent comme des personnes aimables, en qui on peut avoir confiance et qui ont une bonne situation financière. Mais plus le temps passe et plus ils réussissent à nous faire tomber dans leur piège, à coups de mensonges et de fausses promesses.

D’autre part, ce qui caractérise les psychopathes, c’est aussi leur perpétuelle quête de nouveaux défis, à travers laquelle ils réussissent à gravir l’échelle sociale pour occuper des postes plus élevés, ce qui leur permet de jouir de plus de pouvoir et d’être plus à même de manipuler les autres.

Au cours de cette quête, ils ne baissent jamais la garde, ils ne se risquent pas à perdre leurs biens ou leur position sociale, mais font en revanche tout pour que tombent leurs collègues, leurs familles ou plus largement les gens qui les entourent.

Les psychopathes, ce sont aussi des gens discrets et méfiants, passant habilement entre les mailles du filet de la loi et autres normes sociales. Cependant, cela ne veut pas forcément dire qu’il ne se font pas parfois prendre dans leur propre piège. Ce sont des individus qui ne se sentent pas responsables de leurs erreurs, puisqu’ils ont du mal à les accepter et qu’ils ne jugent pas utile de consulter un psychologue.

À ce jour, il n’existe aucun traitement efficace pour soigner ce trouble, étant donné que la majorité des spécialistes disent que la resocialisation des psychopathes est loin d’être facile.

Néanmoins, des programmes permettant de réduire la récidive sont mis en oeuvre petit à petit, et leurs résultats sont encourageants. Ces programmes sont mis en place au sein de centres spéciaux, dans un environnement très structuré et spécialisé.

A découvrir aussi