La vache dans le ravin, une belle morale

27 juillet 2019
Si vous ne connaissez pas cette histoire, alors n'attendez pas plus longtemps pour la découvrir.

L’histoire de cette morale se déroula dans un endroit lointain, précisément là où se trouvait un monastère de prêtres bouddhistes. Un jeune homme inquiet vint un jour. Il voulait devenir sage et de connaître les mécanismes qui régissaient la vie que menait les prêtres. Il fut reçu avec plaisir.

« acLe jeune homme passa du temps à effectuer des activités de service public. Il nettoya les écuries, servit la nourriture et fit le ménage. Il s’occupa également de nourrir les animaux et de prendre soin d’eux ainsi que d’assurer leur bien-être.

Au bout d’un moment, les plus sages du monastère réalisèrent qu’il était un jeune homme humble et obéissant. Ils décidèrent donc que le moment était venu de le promouvoir.

Il fut alors assigné à l’un des prêtres les plus sages, chargé de le former. Le disciple était heureux. Le professeur lui dit qu’ils devraient partir parcourir le monde, car les grands secrets de la vie se trouvent en suivant le chemin. Ils emballèrent quelques provisions et quelques vêtements et partirent tôt le matin vers une destination incertaine.

Une rencontre qui a laissé sa marque

Les jours passèrent et, avec les vêtements qu’ils portaient, la fatigue s’accumulait. Un jour, alors que la nuit menaçait déjà de prendre le relais, au loin, ils repérèrent une maison et s’y rendirent pour demander de la nourriture et un abri. Cependant, les habitants de cette humble maison avaient très peu de choses. Les murs tenaient à peine debout et les champs autour d’eux étaient déserts. Malgré cela, l’enseignant dit au disciple de frapper à cette porte et de demander de l’aide. Ce que le jeune homme fit.

maison dans la campagne

La famille les reçut à bras ouverts, tout en les avertissant qu’ils étaient très pauvres, mais qu’ils allaient quand même les garder pour la nuit. Ils partagèrent également leur dîner avec les deux voyageurs. Une fois à table, l’enseignant leur demanda de quoi ils vivaient. Et eux de répondre qu’ils avaient une vache laitière, grâce à laquelle ils pouvaient faire des fromages et du beurre. Ils vendaient tout au village, et cela leur permettait de vivre.

L’enseignant était silencieux. Puis, il les informa que lui et son disciple repartiraient de bonne heure le lendemain matin. Il les remercia pour leur gentillesse, le dîner et le refuge. Puis, il se retira pour aller dormir jusqu’à la première heure de l’aube. L’enseignant et son disciple se levèrent et se préparèrent à partir.

Un ordre inhabituel

Une fois dehors, le professeur dit à son disciple : “ Il est temps que tu apprennes ta première grande leçon”. Puis il lui demanda d’aller à la grange, de détacher la vache et de l’emmener avec eux. Le disciple hésita. Comment était-il possible que son professeur lui demande une telle chose ? En quoi le fait de voler une famille humble était-il une leçon ? Malgré tout, comme à son habitude, il obéit.

Tous deux partirent alors avec la vache. Après quelques kilomètres, ils arrivèrent dans un endroit plein de falaises et où se trouvait également un ravin. Là, l’enseignant demanda au disciple de jeter la vache dans le ravin. Encore une fois, le disciple douta. Son professeur était-il mauvais ? Pourquoi causer autant d’ennuis à cette famille? A cette époque, le disciple ignorait le sens de ces actes.

Le jeune homme finit par faire ce que son professeur lui avait demandé. Il prit la vache, qui résistait, et avec un grand effort, il accomplit les ordres de son maître. La vache tomba et ils reprirent la route. Le professeur sourit et le disciple ne savait pas pourquoi. Il ne comprenait pas non plus quel genre de leçon il lui donnait.

vache

Une histoire avec une morale

Maître et disciple visitèrent ensuite de nombreux endroits. Dans chacun d’eux, le jeune disciple apprenait de nombreuses leçons sur les secrets de la vie. Plusieurs années passèrent et le sage à qui son éducation avait été confiée pensa que la phase de formation était terminée. Tous deux retournèrent alors au monastère.

Le jeune sage était très calme et très heureux. Il se sentait un autre homme. Cependant, il était tourmenté par le souvenir de cette humble famille, dépourvue de moyens de subsistance. Il avait beau y réfléchir, il ne comprenait pas le sens de cette leçon. Par conséquent, dès qu’il en eut l’occasion, il retourna à l’endroit où tout s’était passé. Il voulait demander pardon à cette famille.

Une fois sur place, le site ressemblait peu à ses souvenirs. A la place de la modeste maison d’antan, il y avait maintenant une belle demeure. Les champs abandonnés étaient devenus fertiles et pleins de vie. Le jeune homme frappa furtivement à la porte. Ses hôtes du passé lui ouvrirent, qui avaient alors l’air très heureux.

Ils étaient contents de le voir. Ils lui expliquèrent que la vache avait disparu, juste après leur passage. La nécessité les avait alors forcés à travailler dans les champs pour pouvoir les cultiver et établir de nouvelles relations commerciales. Ils avaient bien fait, et c’est ainsi qu’ils avaient progressé. Le jeune homme comprit alors l’enseignement de son professeur.

 

  • Miravalles, A. F., i Valero, J. A. S., & Gil, J. M. S. (2015). Salir de la zona de confort. Dilemas y desafíos en el EEES. Tendencias pedagógicas, 23, 205-214.