La rêverie, une façon d'être plus intelligent

01 février, 2021
La rêverie, c'est entrer sur le terrain de la liberté. Des scientifiques ont découvert que cet exercice augmente non seulement diverses capacités intellectuelles, mais affecte également l'humeur. Il peut même donner lieu à une réalité concrète.

Fermer les yeux et rêver nous permet d’aller n’importe où, de réaliser n’importe quel souhait et d’affronter n’importe quelle peur. Mais à quoi servent ces voyages ? La science a découvert que cet exercice de rêverie simple et agréable augmente notre intelligence et nous procure du plaisir.

Il existe de nombreuses cultures et environnements dans lesquels l’imagination est presque interdite. La rêverie est perçue comme une perte de temps et un exercice peu utile. Aujourd’hui, nous savons que ce n’est pas le cas.

On dit aussi souvent que la rêverie est associée à l’adoption d’une position passive. Depuis cette perspective, la rêverie inhibe l’action. Encore une fois, c’est une erreur. Aujourd’hui, nous savons que l’imagination stimule l’action.

“Dans un monde qui naît de lui, l’homme peut tout devenir.”

-Joé Bousquet-

L'impact de la rêverie.

La rêverie : son impact sur la mémoire

Le psychologue Alan Pavio explique que fermer les yeux et visualiser des idées a un excellent effet sur les capacités intellectuelles. Cet expert canadien, célèbre pour ses études sur l’imagination dans les années 1970, a constaté qu’il est plus facile pour les gens de fermer les yeux et d’imaginer des choses spécifiques, comme les fleurs ou le soleil.

Il est, en revanche, beaucoup plus difficile d’imaginer et de se souvenir de concepts abstraits. Suite à toutes ces observations, il a conclu que la visualisation concrète des idées dans l’esprit contribue à améliorer la mémoire.

En d’autres termes, traduire des idées en images mentales nous permet de mieux nous souvenir d’elles. Cela a été corroboré par la neuroscientifique Eleanor Maguire.

Cette experte de l’Université de Londres a étudié les célèbres “athlètes de la mémoire“, ceux qui gagnent des compétitions parce qu’ils sont capables de se souvenir de nombreux faits. Elle a constaté que presque tous utilisent la technique de la visualisation mentale pour fixer des informations dans leur mémoire.

Le pouvoir de l’imagination

Steve Kosslyn, de l’Université de Harvard, est un autre des experts qui s’est intéressé au phénomène de l’imagination et à la création d’images mentales de la réalité. Ses études l’ont amené à conclure que, lorsqu’un objet est imaginé, les deux tiers des zones cérébrales impliquées sont activés lorsque nous le voyons en réalité.

Il a également été démontré qu’imaginer des événements très négatifs nous affecte sur le plan émotionnel. Fermer les yeux et rêver à une catastrophe crée de la peur et de l’angoisse, même si nous sommes conscients que cela ne se produit pas dans le monde réel.

La bonne nouvelle est que la même chose se produit avec les événements positifs. Fermer les yeux et imaginer des événements enrichissants génère des émotions de bien-être. Cela nous détend tout en réduisant le stress. Cela contribue même à augmenter la productivité.

Imagination, rêverie et intelligence

Les données disponibles indiquent qu’il est possible d’entraîner l’imagination pour améliorer la mémoire et optimiser l’apprentissage. Faire cela permet d’augmenter l’intelligence globale, d’améliorer l’humeur et même d’être en meilleure forme physique.

Il existe à ce sujet une anecdote connue qui nous vient du neuroscientifique Vinoth Ranganathan. En 2004, ce dernier a montré que lorsqu’une personne s’imaginait fléchir un muscle, cela avait un effet physique. Ceux qui pratiquent cet exercice mental ont plus de force dans le muscle au bout de quelques semaines.

Il a également prouvé que plusieurs mois après l’arrêt de l’entraînement, le muscle en question conservait sa force. En somme, il a montré qu’une tâche imaginaire répétée sur une longue période génère des changements physiologiques complètement vérifiables.

La rêverie et l'imagination.

La salle de gym de l’imagination

Rêver et laisser libre cours à son imagination est une activité qui peut devenir une excellente alliée. Sans nous en rendre compte, nous imaginons et visualisons sans cesse des situations.

Le secret est donc de prendre conscience de toutes ces images mentales qui nous traversent l’esprit. Il faut les faire travailler à notre avantage dans diverses situations. En d’autres termes, puisez dans le vaste potentiel de l’imagination.

Comme toutes les compétences, celle-ci nécessite également de la pratique. Comme l’a souligné Ranganathan, il s’agit de former une image mentale spécifique et de la visualiser souvent (bien-être personnel, changements positifs, développement de certaines compétences, etc.). Tout indique que viendra le moment où ces images se matérialiseront dans la réalité.

Ferraris, M. (2019). La imaginación (Vol. 95). Antonio Machado Libros.