La méthode Scamper, un outil pour la résolution des conflits en entreprise

· 21 juillet 2018

Un grand nombre de processus et de techniques ont été développés tout au long de l’histoire, et notamment depuis la création d’Internet, pour améliorer la créativité, résoudre les conflits et augmenter la productivité. Parmi elle, la méthode Scamper. Il s’agit d’une stratégie créative pouvant être très utile tant personnellement que professionnellement.

Le but de cette méthode est donc de faciliter la recherche d’idées et de solutions à des problèmes concrets à travers des questions pour activer la créativité et la résolution de problèmes. Approfondissons.

Qu’est-ce que la méthode Scamper ?

Nous pouvons définir la méthode Scamper comme une amélioration de la technique du brainstormingCette dernière, conçue par Alex Osborn, se concentre sur le suivi des habitudes et l’échange d’idées entre un groupe de personnes après observation.

méthode Scamper

C’est précisément un étudiant d’Osborn, Bob Eberle, qui promulgua cette méthode pour parfaire le brainstormingIl donna à la technique un sens plus pragmatique et la rendit plus simple à utiliser. Ainsi naquit Scamper. Une autre curiosité est que son nom est l’acronyme d’une série de verbes d’action. Ceux-ci sont combiner, adapter, substituer, modifier, proposer, éliminer et réorganiser.

Nous devrions donc réfléchir aux questions que ces verbes d’action suscitent pour comprendre la profondeur de cette méthode. D’un point de vue général, ces questions seraient les suivantes :

  • Combiner : qu’est-ce qui peut être combiné ?
  • Adapter : comment l’adapter ?
  • Substituer : qu’est-ce qui peut être substitué ?
  • Modifier : pourrait-il être modifié ?
  • Proposer : peut-il en être autrement ?
  • Éliminer : pourrait-il être éliminé ou diminué ?
  • Réorganiser : l’ordre d’un aspect, d’une étape ou d’une caractéristique peut-il être modifié ?

Les experts affirment que cette technique est parfaitement applicable à n’importe quel domaine. Elle est jugée utile non seulement dans les organisations et les groupes de travail, mais également dans les situations de conflit, de survie et d’urgence.

Comment mettre en oeuvre cette méthode

La mise en pratique de la méthode Scamper suppose la mise en œuvre d’une série d’actions ou de phases. Voyons lesquelles et ce qui sera obtenu grâce à chacune d’entre elles.

Identifier le problème

La première chose à faire sera d‘identifier le problème que nous sommes intéressés à résoudre. Pourquoi un groupe spécifique n’est-il pas capable d’aller de l’avant ? Que se passe-t-il donc pour qu’il ne grandisse pas ?

Les questions Scamper

Nous avons déjà vu que les sigles Scamper sont l’acronyme d’une série de verbes d’action. Une fois que nous avons identifié le problème, l’étape suivante consiste donc à poser les questions qui doivent être répondues en groupe sans qu’aucune des opinions ne soit rejetée. Pourquoi ne progressons-nous pas ? Où le problème est-il généré ? Quelles sont les clés de la régression ou du manque de croissance ?

Toutes les réponses doivent être collectées, sans le moindre dénigrement. Il est donc important qu’il n’y ait aucun type de censure. La clé de la solution pourrait en effet se trouver dans une réponse pouvant sembler stupide ou improductive.

méthode Scamper

Évaluation des idées

Nous devons, à ce stade, commencer à discriminer les réponses. Nous devons donc identifier quelles sont les idées les plus valables pouvant nous conduire à la solution du problème concret. Des réponses invalides pourraient cependant servir à résoudre des conflits futurs. Il convient par conséquent de ne pas les éliminer définitivement.

Sélection

Nous arrivons maintenant au point final et fondamental. Nous devons sélectionner les idées définitives. Celles qui sont totalement adaptées à la nécessité de résolution du conflit. Nous devrons par ailleurs exposer les raisons de l’application de ces idées concrètes.

La méthode Scamper est-elle efficace ?

Cette méthode de résolution des conflits est très simple à mettre en œuvre, intuitive même. Elle est donc efficace. Sa rapidité de mise en oeuvre permet en outre de la réinstaurer dans l’hypothèse où elle échoue en premier lieu après son application. Elle ne génère en outre pas de coûts importants.

Il convient aussi de jouer avec la nature et la créativité des personnes qui composent le groupe. Des résultats plus objectifs et utiles seront ainsi obtenus.