Je viens de subir un licenciement. Et maintenant ?

· 17 avril 2019
Un licenciement est une situation difficile qui peut nous faire sentir perdus. Cependant, cette situation peut devenir une occasion de se réinventer et de changer.

Imaginez cette situation. Vous arrivez au travail et votre patron veut s’entretenir avec vous seul à seul. Vous vous sentez un peu mal à l’aise et finissez par comprendre ce qui se passe. Il vous donne un papier pour signer votre renvoi et vous rentrez chez vous. Vous avez été viré de votre travail, vous êtes toujours sous le choc. Qu’allez-vous faire maintenant ?

Être licencié de son travail est souvent une situation désagréable et difficile. L’entreprise peut avoir jugé nécessaire de réduire l’effectif. Votre rendement ne lui est peut-être pas apparu comme adéquat ou en raison d’un quelconque problème, tel qu’un conflit entre collègues ou des différends avec le patron, ce résultat malheureux s’est produit.

Dans cette situation, il est naturel de ressentir de la tristesse, de l’inconfort et même un sentiment d’être perdu. Pour cette raison, voici quelques lignes directrices qui peuvent être d’une grande aide dans ce type de situation. Voyons voir.

Surmonter le deuil du travail

Il s’agit de la phase la plus importante sur laquelle nous devons nous concentrer lorsque nous avons subi un licenciement. Face à toute perte, que ce soit au niveau de la famille ou du couple, nous devons vivre un deuil. En ce qui concerne le travail, la situation n’est pas différente.

Nous nous sommes habitués à ce travail. Nous avions une routine. Et quand nous voyons comment tout disparaît soudainement de nos vies, c’est comme si le monde s’effondrait. Comme si nous ne trouvions pas d’issue. En fait, il est possible que nous croyions que nous n’allons pas trouver un autre emploi. Ou que nous sommes inutiles. Le problème est que ce type de pensées n’a pour unique effet que d’alimenter notre préoccupation. Et de générer de l’anxiété.

Par conséquent, nous allons devoir composer avec le déni, la colère, le sentiment de culpabilité, la tristesse et surmonter avec succès chaque étape du deuil jusqu’à ce que nous soyons acceptés. Ce n’est qu’alors que nous pourrons commencer une nouvelle étape de travail, soit à la recherche d’un autre emploi (identique ou différent) ou d’une autre entreprise.

licenciement abusif

Prendre des décisions

Quand on découvre qu’on vient d’être licencié, il est important de prendre certaines décisions. Voici quelques-unes des plus importantes qui nous aideront également dans le processus de deuil :

  • Faire usage de ses droits : si le licenciement est injuste, nous devons le dénoncer ; si nous avons le droit au chômage, percevons-le, si nous pouvons être indemnisés, assurons-nous que nous allons bien recevoir cet argent. L’important, c’est que les problèmes juridiques soient résolus le plus rapidement possible, afin que nous puissions les oublier.
  • Décider du présent : il est temps de prendre une décision sur le présent, par exemple, commencer à chercher un autre emploi, faire une formation, profiter de l’argent du chômage ou de l’indemnisation pour faire un voyage. Peu importe ce que c’est, mais nous devons prendre une décision proactive qui nous aide à nous sentir mieux.

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »

-Albert Einstein-

Tirer parti du changement

Malgré toute la tristesse que nous pouvons éprouver parce que nous avons été licenciés de notre travail, si nous y réfléchissons, cela peut être une excellente occasion de changer, de nous réinventer et de continuer à grandir. Peut-être que le travail que nous faisions était trop ennuyeux pour nous, et maintenant nous avons une chance d’en chercher un autre pour nous motiver.

D’un autre côté, le licenciement peut être une excellente occasion d’entreprendre. D’ouvrir son propre magasin. Ou de travailler à domicile, par exemple. Actuellement, en France, il existe une réduction des taxes du statut de la micro-entreprise pour les travailleurs qui souhaitent devenir auto-entrepreneurs. Ainsi, si nous avons une idée et qu’il est possible de la réaliser, être licencié du travail peut être très favorable.

De plus, le licenciement peut nous donner l’occasion d’investir dans notre formation pour opter pour un autre emploi ou pour nous sentir plus confiants dans ce que nous faisons. Toutefois, nous devons disposer des moyens nécessaires et ne pas prendre de décisions à la légère.

licenciement et changement

Bien qu’il soit naturel de se sentir désorienté, nous pouvons prendre deux jours pour évacuer. Et exprimer ce que nous ressentons. Cependant, après cette période de repos, nous devons agir. Car même si nous ne voyons aucune issue, en réalité, il existe de multiples options autour de nous.

Le deuil du travail nous permettra de passer de cet état dans lequel une pensée irrationnelle l’emporte sur le fait de ne pas trouver de travail à cet autre état dans lequel nous pouvons prendre les rênes et agir. L’important, c’est de ne pas se laisser décourager, de profiter de toutes les opportunités qui s’offrent à nous et de créer toutes celles que nous désirons.

 

  • de Empleo Estatal, S. P. (2015). SEPE. 2016a). Informe del Mercado de Trabajo de las Personas con Discapacidad Estatal. Datos.
  • Salazar Alvarado, Luis Fernando. (1997). La nulidad como consecuencia del ilegítimo despido de la trabajadora embarazada. Medicina Legal de Costa Rica13-14(2-1-2), 207-220. Retrieved January 21, 2019, from http://www.scielo.sa.cr/scielo.php?script=sci_arttext&;pid=S1409-00151997000200019&lng=en&tlng=es.
  • Vicente Pardo, José Manuel. (2017). No apto pero no incapacitado. La controversia del ser o no ser. Medicina y Seguridad del Trabajo63(247), 131-158. Recuperado en 21 de enero de 2019, de http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&;pid=S0465-546X2017000200131&lng=es&tlng=es.