J'ai changé, j'accorde maintenant à chacun la valeur qu'il mérite

Les expériences que nous vivons nous changent, nous aident à rétablir nos priorités et nos concepts, ainsi qu'à "nous rendre compte" de nombreuses choses. Elles nous offrent la possibilité d'accorder à chacun la valeur qu'il mérite.
J'ai changé, j'accorde maintenant à chacun la valeur qu'il mérite

Dernière mise à jour : 01 avril, 2022

Presque toujours et heureusement, les expériences que nous vivons nous changent, nous aident à rétablir nos priorités et nos concepts, ainsi qu’à “nous rendre compte”, à ne pas nous laisser marcher dessus, à ne pas se faire voler nos idées ou qu’on nous fasse nous sentir inférieur. Bref, elles nous offrent la possibilité d’accorder à chacun la valeur qu’il mérite.

Prioriser et donner à chacun la place qui lui correspond dans notre vie signifie construire, solidifier les fondations de notre estime de soi, renforcer la conception que nous avons de nous-mêmes et être capable de discerner ce qui est positif et ce qui est négatif pour nous.

Pour ce faire, nous devons accepter que tout le monde ne devrait pas avoir son mot à dire dans nos vies. La confiance et la priorité sont deux privilèges qui se “méritent” et se “construisent”. De sorte que nous nous réservons le privilège d’accepter que quelqu’un a du poids dans notre quotidien.

la valeur qu'il mérite

La maturité est synonyme de croissance et de priorisation

Au fil du temps, nous devenons des experts pour “nous rendre compte” de ce qui nous intéresse vraiment. On parle de liens sains et malsains, de personnes qui nous enrichissent et de personnes qui nous nuisent, de coutumes et d’attentes, etc.

Nous nous obsédons à plaire à tout le monde et pour que tout le monde nous aime. Cela finit alors par générer le sentiment que nous sommes entourés de quantité plutôt que de qualité. Ceci change généralement avec le temps et, soit en raison des années, soit en raison des dommages, nous commençons à donner la priorité à ceux que nous considérons comme importants dans nos vies.

Il ne s’agit pas de pardonner les erreurs ou de ne pas le faire. Ni d’essayer d’être à l’abri des déceptions ou de chercher des armes qui nous protègent du rejet, de l’abandon ou des souffrances que nous rencontrons en chemin.

Il ne s’agit pas d’avoir des amis éternels ou des conjoints pour la vie. Ni de vouloir atteindre la perfection chez une personne. Il s’agit plutôt de concilier nos priorités en prenant conscience de nos affections et en enrichissant notre bagage relationnel.

Ne vivez pas des apparences, elles changent toujours

Le besoin de paraître est évident eu égard à la considération que nous portons à nos relations à travers les réseaux sociaux. Egalement afin de ne pas nous éloigner de ce que nous n’aimons pas ou qui privilégie un autre bien-être qui n’est pas le nôtre.

En ce sens, pour lâcher prise et ÉLOIGNER les personnes qui ne sont pas bonnes pour nous, nous devons d’abord cesser d’entretenir l’idée que la douleur émotionnelle fait partie intégrante de nos relations.

Nous choisissons les personnes qui ont de la valeur dans nos vies , ainsi que la priorité que nous leur accordons. Les étapes que nous traversons déterminent dangereusement les masques que nous portons et les masques que portent les autres. Par conséquent, pour démasquer l’égoïsme et la fausse compagnie, nous devons d’abord nous rincer les yeux et prendre conscience du suicide que représente le fait de faire semblant d’être comme les autres attendent et aspirent que nous soyons.

L’importance de se connaître et de donner de la valeur à nos préoccupations

Chacun de nous est tel qu’il est. Et l’éventail des qualités qui nous caractérisent doit nous appartenir et non répondre aux impositions, priorités et intérêts que les autres expriment à notre sujet. Il est difficile de faire cet examen de conscience, mais cela ne doit pas nous effrayer.

Pour atteindre ce type de liberté, nous devons examiner notre passé et notre présent émotionnel. Evaluons quel type de priorités nous accumulons et à quoi (et à qui) elles correspondent. Ceci est important lorsqu’il s’agit de nettoyer la saleté présente dans nos vies.

Nous n’accordons généralement pas d’importance à cela. Nous laissons alors s’accumuler la douleur de “ces concessions” que nous avons offertes au prix de notre identité. On n’y réfléchit pas et cela, sans doute, nous fait ressentir le besoin de nous fuir nous-même.

la valeur qu'il mérite

Mais il s’agit là d’un non-sens, car c’est comme si une personne allergique mettait toute la poussière de la maison sous le tapis en pensant que cela n’affecterait pas sa santé et que cela n’entraverait pas quelque chose d’aussi vital que la respiration. Vu sous cet angle, il ne fait aucun doute que ces problèmes et ces personnes qui nous sont négatifs finissent par prendre le dessus sur notre présent.

Cela limite le positif et blesse. Ça fait très mal. C’est pourquoi, lorsque vous avez suffisamment appris de la douleur d’accorder des priorités inadéquates, vous regardez à l’intérieur, vous guérissez et montez une marche de plus. Une marche d’où l’on crie : Assez ! Je ne donnerai pas aux autres la valeur qu’ils ne méritent pas.

Cela pourrait vous intéresser…

This might interest you...
Chaque personne qui passe dans ma vie fait partie de mon histoire
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Chaque personne qui passe dans ma vie fait partie de mon histoire

Chaque personne construit son histoire, prend des décisions, vit des expériences et avance sur son propre chemin. C'est ce qui nous rend tous uniqu...