Environnements d'apprentissage : définition, types et caractéristiques

Les environnements d'apprentissage sont des environnements qui permettent l'enseignement et l'apprentissage. Pour remplir leur rôle, ils doivent répondre à des exigences minimales. Maintenant, quels sont-ils et que pouvons-nous faire pour les réaliser ?
Environnements d'apprentissage : définition, types et caractéristiques

Dernière mise à jour : 06 septembre, 2021

Pensez-vous que nous pouvons apprendre n’importe où? Ou quels sont certains “minimums” nécessaires pour pouvoir apprendre ? C’est à cela que servent les environnements d’apprentissage : des espaces, des cadres où se déroule l’apprentissage.

Lieux (physiques ou virtuels) où quelqu’un enseigne, et un autre apprend. Ces types d’environnements vont au-delà des salles de classe classiques (qui aussi), et se concentrent également sur des environnements numériques, informels…

Mais que sont exactement les environnements d’apprentissage ? Quelles sont leurs caractéristiques et quels existe-t-il ?

Environnements d’apprentissage : quels sont-ils ?

Les environnements d’apprentissage sont définis comme des scénarios où il est possible de développer un processus d’enseignement-apprentissage. Ils sont construits avec deux objectifs principaux : favoriser des situations d’apprentissage organisées et créer un environnement idéal pour que les élèves établissent une relation avec l’enseignant.

Comment promouvoir un apprentissage organisé ? À travers trois éléments clés : les ressources ou supports pédagogiques, la gestion des interactions élèves-enseignants et la gestion du temps d’enseignement.

La fonction principale des environnements d’apprentissage est de promouvoir un apprentissage significatif, c’est-à-dire de s’assurer que le contenu enseigné est appris ou acquis de manière efficace.

Caractéristiques

Que faut-il considérer lors de la création d’un environnement d’apprentissage ? Quelles caractéristiques ont ces espaces ? On parle de 4 éléments ou aspects à prendre en compte qui sont essentiels :

1. Connaissances

Les environnements d'apprentissage idéaux nécessitent toujours la transmission des connaissances

Lorsqu’un processus d’enseignement-apprentissage se produit, des connaissances sont acquises (ou du moins transmises).

La connaissance est la base de l’apprentissage, quel qu’il soit. Les connaissances peuvent être de toutes sortes, et inclure des aspects académiques, mais aussi informels (comme sa propre expérience de vie).

2. Matériaux

Le matériel utilisé pour soutenir ce processus d’enseignement-apprentissage est également important. Par supports, nous entendons : activités, lectures, exercices, examens, cours virtuels, cours présentiels…

3. Organisation de l’espace

Un autre élément à prendre en compte lors de la création d’environnements d’apprentissage est l’organisation de l’espace. Si cette organisation est bonne, elle est agréable et l’apprentissage le sera aussi.

Parlons de la salle de classe, par exemple ; celle-ci, idéalement, devrait avoir un éclairage adéquat et être bien ventilée. Elle doit être organisée de manière à favoriser les interactions entre les élèves et les enseignants.

4. Aborder les styles d’apprentissage

Pour enseigner de manière idéale, le profil des étudiants doit être connu. N’oublions pas que nous apprenons tous différemment.

Par conséquent, lors de la promotion d’un apprentissage significatif, il sera important de prêter attention au style d’apprentissage de chaque élève. Cela à l’école publique, avec autant d’élèves dans chaque classe, n’est pas une tâche facile.

Nous apprenons tous à des rythmes différents, avons des intérêts différents et vivons dans des environnements très différents.

Types d’environnements d’apprentissage

Selon leurs caractéristiques, on trouve jusqu’à 4 types d’environnements d’apprentissage : physiques, virtuels, formels et informels.

Environnements d’apprentissage physique

Nous parlons de la salle de classe classique, cet environnement physique qui entoure les élèves. C’est un espace qui est généralement fixe, avec des horaires fixes.

Permet l’interaction entre les élèves et l’enseignant. Il est également appelé contexte de classe et englobe les ressources du centre éducatif, qui doivent être adaptées pour optimiser l’apprentissage.

Environnements d’apprentissage virtuels

De plus en plus répandus et utilisés, les environnements d’apprentissage virtuels sont des environnements numériques où se développent également des processus d’apprentissage. Il s’agit d’apprendre à distance. Par ce biais, vous apprenez grâce à l’utilisation d’ordinateurs, de tablettes ou de mobiles, à travers des cours au format virtuel.

Lorsque nous allons en classes virtuelles, la présence physique n’est pas nécessaire ; nous n’avons qu’à nous connecter. Dans ce type d’environnement, les étudiants bénéficient de ressources interactives et numériques.

Un avantage de ces environnements ? La plus grande autonomie qui est favorisée chez l’étudiant.

Environnements d’apprentissage formels

Les environnements d’apprentissage formels sont un concept plus large et sont liés aux systèmes éducatifs institutionnalisés et structurés.

Ces environnements sont constitués d’écoles publiques et privées, qui sont réglementées par des institutions étatiques (ministères de l’éducation). Les ministères sont chargés d’établir quels contenus pédagogiques seront enseignés (et ceux qui ne le seront pas) à chaque étape de la scolarité (du préscolaire à l’université).

Environnements d’apprentissage informels

Enfin, les environnements d’apprentissage informels, également un autre concept très large, englobent tous ces espaces où la personne apprend, au-delà de l’école. Dans ces environnements, qui n’ont pas de plan d’études officiel ou d’enseignant qui enseigne une série de contenus, la personne vit des expériences, se rapporte à son environnement et, finalement, apprend.

Des exemples de ce type d’environnement ? Converser avec un ami, visiter un musée, voyager, assister à des expositions et à des conférences… aller même au cinéma ou au théâtre.

Homme donnant une conférence sur la psychologie

Comme nous l’avons vu, les environnements d’apprentissage sont des espaces, physiques ou virtuels, qui permettent des processus d’enseignement-apprentissage. Il existe plusieurs types d’environnements, bien que tous doivent partager certaines caractéristiques ou éléments minimaux.

Parmi eux : un contenu à enseigner (ou quelque chose à enseigner, même s’il n’est pas formalisé), quelqu’un pour enseigner ce contenu, quelqu’un qui le « reçoit » (qui apprend), des ressources didactiques et des activités pour permettre cet apprentissage et une organisation de l’espace.

“L’esprit humain, une fois agrandi par une idée nouvelle, ne retrouve jamais ses dimensions d’origine.”

-Oliver Wendell Holmes-

Cela pourrait vous intéresser ...
De quoi traite l’apprentissage interactif ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
De quoi traite l’apprentissage interactif ?

Beaucoup de psychologues, de biologistes, de mathématiciens ont discuté de l'apprentissage interactif. Mais de quoi traite-t-il réellement ?



  • Duarte Duarte, J. (2000). Ambientes de aprendizaje: una aproximación conceptual. Revista Iberoamericana de Educación. Tomado de rieoei.org.
  • Moreira, M.A. (2012). ¿Al final, qué es aprendizaje significativo? Revista Qurriculum, 25: 29-56; ISSN: 1130-5371.
  • Rollin, K. (2001). El aprendizaje digital. Revista Electrónica Sinéctica, 18: 77-83. E-ISSN: 1665-109X