Devrais-je partir ou devrais-je rester ? La réponse est en vous

· 19 février 2018

Devrais-je partir ou devrais-je rester ? Peu de carrefours existentiels soulèvent autant de doutes, autant de peurs. Nous savons que parfois, rester c’est aller trop loin et qu’au contraire, mettre de la distance suppose de revenir à nos authentiques essences. Cependant, cette règle de trois peut ne pas fonctionner dans tous les cas. Par conséquent, comment le savoir ? Comment prendre la meilleure décision ?

Nous voudrions tous être en mesure de toujours prendre la bonne décision, d’être infaillible, précis et impeccable dans chacune de nos démarches. Néanmoins, peu importe l’étendue de notre volonté, personne ne vient au monde avec une boussole parfaitement calibrée capable de nous guider sur le chemin de la vie. Par conséquent, cela correspond d’une certaine manière à notre véritable grandeur, à une véritable aventure : tracer notre propre chemin sur la base de nos erreurs et de nos succès.

Sur la carte de notre vie, la seule erreur que nous puissions faire est précisément de ne pas prendre de décisions, de laisser le hasard prendre le dessus, d’abandonner cette partie du contrôle que nous possédons toujours. Rester dans la peur signifie embrasser l’immobilité, nous ancrer tels des navires rouillés sur le riivage de la vie. Cependant, celui qui est capable de choisir une direction ou une autre assumera l’apprentissage né de cette décision, la plus importante de toute.

« Il est très probable que les meilleures décisions ne soient pas le résultat d’une réflexion du cerveau mais le résultat d’une émotion. »
-Eduard Punset-