Cyberludopathie : caractéristiques et traitement

La cyberludopathie ou la dépendance aux jeux en ligne est devenue virale au fil du temps. Dans cet article, nous parlerons de ses causes, mais aussi de ses conséquences.
Cyberludopathie : caractéristiques et traitement

Dernière mise à jour : 28 novembre, 2021

La cyberludopathie est un type de trouble psychologique qui se caractérise par une dépendance à tout type de jeu sur Internet. Ce comportement compulsif peut affecter négativement la vie familiale, les performances professionnelles et la stabilité financière de ceux qui souffrent de cette dépendance au jeu.

Ces dernières années, la cyberludopathie est devenue un problème qui demande de plus en plus d’attention et d’intervention de la part de la psychologie.

Dans cet article, nous identifierons les principales caractéristiques des personnes qui souffrent de cyberludopathie et décrirons comment un soutien psychologique professionnel peut aider à surmonter cette dépendance et à faire face à ses conséquences.

Caractéristiques de la cyberludopathie

La vulgarisation et l’amélioration de l’accessibilité et de la convivialité des espaces en ligne pour parier sur les événements sportifs, l’existence de plateformes de jeux en ligne et la facilité d’y accéder via un smartphone font de la cyberludopathie un phénomène en pleine croissance. Elle semble notamment affecter les jeunes, les étudiants ou les chômeurs.

Cyberludopathie

Certaines caractéristiques de la cyberludopathie sont les suivantes.

1. Perte d’intérêt pour des activités autres que le jeu

Tout d’abord, l’une des caractéristiques de la cyberludopathie est la manière dont elle interfère avec les tâches quotidiennes et les intérêts et préférences de la personne qui en souffre. Il est courant que de nombreuses activités qui étaient auparavant importantes soient reléguées au profit des jeux en ligne.

2. Changements d’humeur

De plus, des changements d’humeur en fonction des résultats obtenus dans les jeux ou des sentiments d’irritabilité et d’anxiété lorsqu’on essaie de réduire le temps de jeu sont généralement des caractéristiques pertinentes de la cyberludopathie.

3. Besoin de mentir ou de cacher un comportement ludopathique

D’autre part, il est récurrent que ceux qui souffrent de cette dépendance éprouvent le besoin de mentir à leur famille et à leurs amis sur ces comportements, ou veulent les cacher pour éviter les jugements, les critiques et les accusations.

4. Création de plusieurs profils sur différentes plateformes

Il est également courant que les cyberludopthes créent plusieurs profils sur différentes plateformes, afin de pouvoir diversifier leur expérience en tant que joueurs et éviter d’éventuelles pénalités ou suspensions pour avoir joué plus longtemps que recommandé.

5. Perte du sens de la réalité

La cyberludopathie se caractérise également par la génération de distorsions dans la manière dont les cyber-joueurs perçoivent la réalité. Il est possible que des décalages apparaissent entre la réalité construite en ligne autour du jeu et les situations de réalité extérieure. Par exemple, il peut y avoir perte de notion de temps ou de « valeur réelle de l’argent ».

6. Utilisez le jeu pour éviter

Dans le même ordre d’idées, il est possible qu’ils aient tendance à utiliser le jeu comme un moyen d’échapper à la réalité et aux conséquences négatives que la cyberludopathie entraîna sûrement.

7. Effets sur le travail, l’école et le niveau émotionnel

Le jeu pathologique en ligne a par ailleurs tendance à affecter tous les domaines vitaux des joueurs. On parle de cercle social, mais aussi de performance au travail ou de la propre santé, en réduisant les heures de repos. D’autre part, la pensée est également souvent détournée.

Même si la personne ne joue pas, son attention reste sur le jeu : sur les résultats des derniers jeux, sur les mouvements qu’elle peut faire ou sur l’évaluation de stratégies ou de plans d’action attachés (exemple : faire en sorte que les autres ne s’aperçoivent pas qu’elle y dédie beaucoup d’heures).

8. Pertes économiques associées au jeu

La cyberludopathie expose ceux qui en souffrent à des pertes financières. Ces dernières conduisent alors souvent à des dettes non remboursables. Cela finit donc par former un cercle vicieux.

9. Déni du problème

Comme dans toutes les dépendances, une caractéristique est le déni du problème ou sa minimisation. Les joueurs ont tendance à croire qu’ils contrôlent la situation. Qu’ils peuvent prédire l’issue des jeux ou que les pertes économiques seront compensées par les gains futurs.

10. Perte de la capacité de maîtrise de soi

Enfin, il est courant qu’il y ait une perte de contrôle sur les envies de jouer et de miser. Lorsque c’est le joueur qui perçoit cette perte de maîtrise de soi, il est peut-être temps pour lui de demander de l’aide.

Cyberludopathie

Quel est le traitement de la cyberludopathie ?

Pour commencer, le plus important sera de recevoir une aide professionnelle spécialisée dans les addictions. Un soutien psychologique est en effet essentiel pour identifier les causes associées à ces comportements, en tenant compte de la possibilité de générer des stratégies efficaces pour les traiter.

L’aide thérapeutique est également essentielle pour aider le patient à contrôler les sentiments d’anxiété, de colère, de frustration et de peur qui peuvent apparaître dans la première phase du processus de récupération. Elle peut aussi fournir des outils pour renforcer la maîtrise de soi et maintenir la motivation envers le traitement.

L’intervention clinique pour un cas de cyberludopathie suppose en outre de la patience, de l’engagement et l’acceptation de soi. En effet, puisque les rechutes font souvent partie du processus, elles n’ont donc pas à être définitives.

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
Effet de désinhibition en ligne : sommes-nous plus courageux sur Internet ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Effet de désinhibition en ligne : sommes-nous plus courageux sur Internet ?

L'effet de désinhibition en ligne pourrait expliquer pourquoi les gens font des choses en ligne qu'ils ne feraient jamais dans la vraie vie.



  • Hernández Cruz, Marla Eunice, & Bujardón Mendoza, Alberto. (2020). Fundamentos teóricos para un estudio sobre la ludopatía. Humanidades Médicas20(3), 606-624. Epub 05 de diciembre de 2020. Recuperado en 04 de noviembre de 2021, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1727-81202020000300606&lng=es&tlng=es.
  • Marco, Clara y Chóliz, Mariano (2013). Tratamiento cognitivo-conductual en un caso de adicción a Internet y videojuegos. Revista Internacional de Psicología y Terapia Psicológica, 13 (3), 125-141. [Fecha de Consulta 5 de Noviembre de 2021]. ISSN: 1577-7057. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=56028282009.
  • Uchuypoma, D. (2017) Juegos online: una mirada desde el juego patológico. Hamut´ay, 4 (2), 55-64. Recuperado de: http://dx.doi.org/10.21503/hamu.v4i2.1472