Connaissez-vous le sens du mot namasté ?

13 juin 2015 dans Curiosités 73 Partagés

Le yoga jouit désormais d’une immense popularité grâce à ses bienfaits avérés pour la santé physique et mentale. Tous ceux qui le pratiquent ont déjà entendu le mot namasté, généralement prononcé à l’heure de se dire au revoir à la fin du cours.

Comme il s’agit d’un mot provenant de la langue sanscrite, peu de personnes connaissent sa signification. Pour cette raison, nous allons la partager avec vous dans cet article.

Son origine archaïque

Les origines du mot namasté remontent à fort longtemps, à l’époque de la culture hindoue ancestrale. L’une des multiples langues parlées en Inde est le sanscrit, laquelle est considérée comme une langue sacrée au sein de cette culture.

De plus, selon les linguistes, le sanscrit est une langue parfaite et complète d’un point de vue grammatical.

Les hindous utilisent le mot namasté pour exprimer leurs salutations que ce soit à l’heure de se dire bonjour ou au revoir. Ce mot sert également à remercier ou à demander quelque chose tout en étant une marque de respect.

Il est généralement accompagné d’un geste simple (la mudra) qui consiste à unir les paumes des mains l’une contre l’autre comme pour une prière, et à les placer au niveau du torse.

Quelle est sa signification ?

Prenons maintenant le temps d’étudier l’étymologie de ce mot vieux comme le monde. Pour commencer, il convient de noter qu’en réalité namasté est un mot composé.

Le terme « namas » signifie « salut » ou « révérence », et provient étymologiquement de nam qui signifie « se prosterner » ou « s’incliner ». Le suffixe « te » correspond à un pronom personnel qui signifie « à toi ».

Ainsi, si nous unissons ces deux sens, nous réalisons que le mot namasté signifie plus ou moins  » je te salue ». Cependant, ce mot à plusieurs facettes cache d’autres sens.

Namasté, esprit et yoga

Au-delà de l’aspect strictement sémantique du mot namasté, l’aspect philosophique et spirituel inhérent au sanscrit lui confère d’autres sens bien plus profonds.

Par exemple, le terme namas peut également être interprété comme « rien n’est mien » qui signifie que nous sommes dénués de tout égo, exprimant ainsi une attitude humble à la personne qui se trouve en face de nous.

Puisque ce salut vient du fond du cœur, il tisse un lien authentique entre les personnes qui ne s’embarrassent pas des attentes et des masques sociaux.

Une autre nuance que nous pouvons apporter au sens spirituel de ce mot à multiples facettes est en rapport avec la croyance qu’il existe une pincée de divinité en chaque personne.

Ainsi, lorsque nous accompagnons le mot namasté de son inséparable geste, ou mudra, consistant à unir les paumes en signe de prière et en inclinant la tête, nous reconnaissons tacitement la présence divine en nous-mêmes et en l’autre.

Si nous l’exprimions avec des mots, voici plus ou moins ce que nous formulerions : « La part de divin en moi reconnait la part de divin qu’il y a en toi ».

Bien que dans les cours de yoga le mot namasté soit souvent utilisé à la fin, comme formule d’au revoir, il peut également être utilisé pour dire bonjour comme nous l’avons expliqué au début de cet article.

L’idéal serait que les personnes présentes commencent par se dire namasté pour placer le cours sous de bonnes ondes.

Cependant, puisqu’à la fin de la classe les esprits et l’atmosphère sont plus détendus et sereins, les instructeurs de yoga préfèrent garder ce mantra pour ce moment où l’énergie générale est plus propice.

Désormais, chers lecteurs, lorsque vous entendrez ou prononcerez le mot namasté n’oubliez pas que selon cette culture ancestrale vous participerez consciemment au processus d’évolution spirituelle que ce mot puissant cherche à stimuler en votre for intérieur.

Image avec l’aimable autorisation de Kristin

A découvrir aussi