Nous adorons tou-te-s parler d’amour !

2 novembre 2017 dans Emotions 1 Partagés

Nous adorons tou-te-s parler d’amour, nous adorons tou-te-s voir du romantisme dans les films, nous adorons tou-te-s vivre l’amour à fleur de peau, nous adorons tou-te-s être appelé-e-s avec ce mélange de complicité, de tendresse et d’affection. Le sentir, le vivre. Nous adorons tou-te-s faire des projets et qu’ils s’avèrent encore meilleurs. Car nous adorons tou-te-s les histoires faisant varier le rythme de notre cœur.

L’amour romantique est ainsi, celui dont nous aimons parler, celui ayant une fin heureuse mais seulement jusqu’au baiser car de l’après, du quotidien, nous en parlons peu. Nous nous en tenons à ceci, à la beauté, la magie, la conquête et au flirt, à cet amour que parfois, même inconsciemment, nous cherchons et désirons tou-te-s.

Nous adorons tou-te-s parler d’amour, il n’existe rien de plus agréable qu’une bonne histoire entre deux personnes qui se rencontrent, tombent amoureuses et commencent l’expérience de bouger les fils afin de débuter une relation. Mais que reste-t-il ensuite ? Nous ne parlons pas du quotidien sans fleurs et en pantalons de pyjama, de la vie commune à la maison et de faire du shopping ensemble. Nous ne parlons pas beaucoup de tout ceci parce qu’il n’existe pas autant de magie, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit également d’une question d’amour, de cet amour qui perdure et qui est réel.

parler d'amour

Nous voulons tou-te-s une fin heureuse, mais comment pouvons-nous bénéficier d’une fin si nous n’avons pas de route ni de progression ! La fin ne correspond pas au premier baiser, comme dans les films, la fin n’est pas une fille qui court et qui saute dans vos bras, la fin n’est pas une demande en mariage ou un mariage. Le point final intervient souvent lorsque les sentiments disparaissent, et ceci nous est rarement raconté dans les films.

« Il n’existe pas une seule histoire d’amour véritable qui ait une fin heureuse. S’il s’agit d’amour, il n’y aura pas de fin et s’il y en a une, elle ne sera pas heureuse. »

-Joaquin Sabina-

Nous aimons parler d’amour, mais ce sentiment est beaucoup plus vaste que ce qui s’en dit. Les histoires heureuses sont construites à deux et se travaillent jour après jour, la clé pour surmonter les débuts difficiles se trouve dans l’envie dont chacun-e dispose. Si la volonté commune est importante, elle se multiplie et dépasse finalement la somme des deux.

L’amour et le bonheur vont-ils de pair ?

Peut-être que oui ou peut-être que non, ou plus concrètement, parfois oui et parfois non. L’amour nous fera parfois pleurer, l’amour nous fera mal et nous aurons des doutes, mais cela en vaudra la peine. Parlons aussi de cet amour, écoutons également l’autre versant de l’histoire qui ne nous est pas racontée.

Le bonheur se situe dans de nombreux domaines de notre vie, ce serait une erreur de croire qu’il se cache uniquement derrière l’amour. L’erreur serait ici : le chercher et le nécessiter en tant qu’élément qui nous ferait défaut. Ne perdons pas de vue que nous sommes complet-ète-s, que nous cherchons quelqu’un pour ajouter à notre vie, non pour compléter.

Nous aimons parler d’amour heureux, d’où peut-être la raison pour laquelle nous associons si souvent ces deux mots. Encouragé-e-s par cette illusion, il n’est pas rare que nous restions dans des idéaux. Pensons que les princesses et les princes des contes doivent également vivre au jour le jour et faire face aux défis que supposent la construction lente d’une vie commune. Même si ceci est passé sous silence ou ne passe pas bien devant la caméra, ce serait une erreur de disposer uniquement de la vision présentée par ces histoires, alors regardons et parlons également de ce qui se cache derrière.

parler d'amour

Et maintenant, nous continuerons de raconter l’histoire

Et maintenant, nous continuerons à dire que le couple que nous avons tant apprécié n’a pas été brisé. De plus, nous dirons qu’iels s’aiment toujours, qu’après le premier rendez-vous, le premier baiser et le premier réveil commun iels continuent de dormir en pensant qu’iels se trouvent à côté de la personne qu’iels ont choisie avec le cœur. Nous continuerons à raconter et à dire qu’iels se disputent, que parfois iels se détestent ou ne peuvent pas trouver les mots justes pour discuter, nous continuerons à dire qu’en dépit de tout iels sont heureux-ses.

Nous continuerons à parler de cette histoire qui n’a pas bien commencé, qui a connu des variations, qui fut l’objet de discussions mais qui grâce au travail et à l’affection a pu être surmontée, nous continuerons de raconter, mais sans fins heureuses, seulement avec de vraies fins.

Nous ne nous arrêterons pas de parler d’amour, mais nous raconterons l’histoire dans son ensemble, nous dirons qu’en d’autres occasion les sentiments de ce couple ne purent tout surmonter. Nous raconterons qu’est également apparu une autre personne qui a précipité la fin annoncée de cette histoire, nous préciserons que tout n’est pas félicité. Nous parlerons d’amour, mais dans sa globalité, pas seulement du début ou jusqu’au moment où tout est beau et merveilleux, nous évoquerons de toute l’histoire, la véritable histoire…qui est beaucoup plus passionnante (et oui, ennuyeuse parfois également).


A découvrir aussi