Souvenez-vous : fermer certaines portes, c’est aussi s’aimer

9 juin 2016 dans Curiosités 311 Partagés

Parfois, nous nous entêtons à rester quelque part et ce n’est pourtant pas ce qui convient le mieux, car il y a des situations où rester, c’est aller bien trop loin.

C’est pour cela que nous disons ici que fermer certaines portes peut aussi vouloir dire s’aimer. Partir de certains lieux, c’est aussi prendre soin de soi. S’éloigner de certaines personnes, c’est aussi se protéger

Ce ne sont pas des phrases toutes faites mais des réalités auxquelles nous avons tous été confrontées au moins une fois et qui peuvent être très douloureuses.

Ainsi, fermer les fenêtres de notre vie à quelqu’un qui ne nous apporte rien de bon est positif et sain pour nous.

Et un jour, sans que tu t’y attendes, je suis parti

Sans adieu, sans préavis, ni reproches.

Car parfois, rester, c’est aller trop loin.

La luz de Candela (La lumière de Candela)

Bonhomme-semant-des-coeurs

Fermer des étapes, fermer des cercles vicieux

On dit souvent qu’il faut éviter de tomber dans trois accidents géométriques : les cercles vicieux, les triangles amoureux et les esprits trop carrés.

Ce dicton peut s’avérer très utile lorsque l’on veut prendre soin de notre santé émotionnelle.

Quand nous décidons de voler, c’est souvent à l’encontre de nos désirs. Nous donnerions tout pour avoir des raisons de garder les portes et les fenêtres ouvertes mais nous n’avons pas d’autre alternative que de mettre un point final à l’endroit même où avant nous mettions des points de suspension.

Il s’agit de mettre un frein à une douleur qui peut être évitée. Nous parlons d’un couple, d’une amitié et de n’importe quel autre type de relation, parfois, il est nécessaire de mettre fin à la désillusion et au désenchantement car cela n’a pas solution.
Partager

Enfant-yeux-fermes-avec-pissenlit-dans-la-main

Comme souvent, nous nous aidons d’un texte magnifique. Ici, il s’agit d’un passage d’un roman de Paolo Coelho, qui nous apprend l’importance de fermer des étapes de la vie et de laisser aller les choses.

Il est tellement important de laisser certaines choses disparaître. De s’en défaire, de s’en libérer. Il faut comprendre que personne ne joue avec des cartes truquées. Parfois on gagne, parfois on perd.
N’attendez pas que l’on vous rende quelque chose, n’attendez pas que l’on comprenne votre amour. Vous devez clore des cycles, non par fierté, par orgueil ou par incapacité, mais simplement parce que ce qui précède n’a plus sa place dans votre vie.
Faites le ménage, secouez la poussière, fermez la porte, changez de disque. Cessez d’être ce que vous étiez et devenez ce que vous êtes.

Visage-et-papillon

Changer de peau, dire adieu avec la main sur le cœur

Régulièrement, les serpents changent de peau. Pour se défaire de sa vieille peau, le serpent choisit de passer entre deux pierres proches, qui enserrent son corps, le râpent et l’aident à éliminer cette couche dont il ne veut plus.

Même si elle est naturelle, cette transition n’est pas agréable. De fait, elle génère de la douleur, mais cette action l’aide à se défaire de ce qui est déjà usé pour faire de la place à la nouveauté.

Nous pouvons extrapoler cela à la réalité dans laquelle nous nous trouvons quand arrive le moment de dire adieu. Ce processus final suppose un nouveau début et même si cela nous met dans un état d’angoisse terrible, il nous offre de l’espace pour renaître.

Cette prise de conscience et cette étape nous aide à évoluer et à mûrir, à en savoir plus sur la manière dont nous pouvons construire des relations saines et significatives avec les personnes et notre entourage.

La souffrance est inévitable quand nous devons fermer certaines portes, mais le faire est synonyme d’amour.

Pour finir, il s’agit de visualiser notre vie de manière différente, d’être courageux et de changer les serrures. Car au final, ce qui compte c’est cela, savoir évoluer, nous permettre la stabilité et adapter la température de notre vie à nos besoins.

Une fois que vous l’avez fait, ne vous focalisez pas sur ce que vous avez perdu mais sur tout ce qu’il reste à gagner.

Fille-endormie-sur-une-baleine

A découvrir aussi