Quand je suis en colère, je ne peux pas me contrôler

Colère, perte de contrôle... Ce sont des situations que nous n'aimons pas vivre. Mais pourquoi perdons-nous le contrôle lorsque nous nous mettons en colère ? Qu'est-ce qui se cache derrière ce comportement ? Découvrez les causes possibles et comment améliorer la maîtrise de soi.

Dernière mise à jour : 26 janvier, 2021

Avez-vous du mal à contrôler vos émotions lorsque vous vous mettez en colère ? Avez-vous tendance à laisser échapper la première chose qui vous vient à l’esprit, puis à le regretter ? Perdez-vous facilement votre sang-froid ? Pourquoi cela arrive-t-il ? Qu’y a-t-il derrière cette colère que nous trouvons si difficile à gérer ?

Dans cet article, nous étudierons les causes possibles de cette perte de contrôle. Dans une large mesure, cela est dû à une mauvaise maîtrise de soi et à une faible tolérance à la frustration.

Cependant, ce ne sont pas les seules causes. Sous la colère se cache aussi très souvent une couche de tristesse que nous ne savons pas affronter, et encore d’autres sentiments ou émotions refoulés.

Avant d’en venir à ces causes, nous vous donnerons quelques conseils pour apprendre à gérer cette colère de manière saine. La maîtrise de soi est une compétence que l’on peut tous développer !

Quand je suis en colère, je ne peux pas me contrôler : que m’arrive-t-il ?

Cela arrive fréquemment à de nombreuses personnes, et cela nous est tous arrivé… Vous vous mettez en colère et perdez le contrôle. Sentir cette colère vous submerge. Mais pourquoi cela arrive-t-il ? Qu’est-ce qui échoue exactement ? Qu’y a-t-il derrière une colère incontrôlée ?

Pour le comprendre, nous devons recourir au concept de “maîtrise de soi”. Plus tard, nous verrons également d’autres facteurs qui facilitent la perte de la maîtrise de soi. Plus concrètement, des circonstances qui augmentent la probabilité que nous devenions impulsifs.

L’importance de la maîtrise de soi

La maîtrise de soi désigne la capacité à maîtriser ses émotions, ses comportements, ses pensées et ses désirs. Cela inclut également la capacité de contrôler et de gérer notre propre corps.

La maîtrise de soi fait partie de l’intelligence émotionnelle, et c’est pourquoi il est si important d’y travailler avec les enfants dès le plus jeune âge. Grâce à la maîtrise de soi, vous pouvez apprendre à gérer la colère et d’autres émotions de base. Elle vous permet de gérer non seulement notre comportement, mais aussi notre façon de penser et de réagir aux émotions.

Souvent, les émotions nous submergent, mais nous ne devons pas nous permettre de perdre le contrôle de la situation. La maîtrise de soi, comme de nombreuses autres compétences, peut se développer. C’est-à-dire qu’elle peut être améliorée avec du temps, de la persévérance et des efforts.

Comment travailler la maîtrise de soi ?

La maîtrise de soi nous permettra de gérer ces moments de rage ou de colère dans lesquels nous commençons à crier ou à adopter des comportements que nous ne voulons pas vraiment avoir. Mais comment la faire fonctionner ? Voici quelques clés :

  • Identifiez précisément ce que vous souhaitez contrôler. Est-ce de la colère ? Est-ce de la rage ? Ou est-ce de la frustration ?
  • Recherchez les causes de cette colère. Est-ce vraiment de la colère ou s’agit-il d’une autre émotion ? (Par exemple, la tristesse).
  • Cherchez le point de “non retour”. Il s’agit de ce moment où nous savons que nous ne nous calmerons plus, où nous perdrons le contrôle et “exploserons”. Identifiez-le et cherchez un mot ou un geste à émettre, pour l’arrêter à temps.
  • Pratiquez la respiration. Juste au moment où vous identifiez ce point de non-retour, et avant de l’atteindre, pratiquez quelques exercices de respiration. Fermez les yeux, placez votre main sur votre ventre et sentez comment l’air entre et sort de votre corps.
  • Adoptez des comportements alternatifs pour éviter que la colère ne vous domine. Il peut s’agir des exercices de respiration précédents ou d’actions comme mettre de la musique, prendre un bain relaxant, peindre ou dessiner, écrire, changer d’environnement…

Je me fâche et perds le contrôle : qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?

Nous avons vu quelques idées pour travailler sur la maîtrise de soi et commencer à faire face à la colère d’une manière saine. Cependant, il sera également essentiel de comprendre ce qui nous arrive.

À ce stade, vous avez peut-être trouvé l’une des causes possibles… Avoir une mauvaise maîtrise de soi est la principale cause qui nous amène à agir ainsi. Une faible tolérance à la frustration peut également être à l’origine de ces crises de colère. Être impulsif et capricieux favorise également une situation de ce type.

La bonne nouvelle est que toutes ces circonstances peuvent être traitées en thérapie. Approfondir les causes de cette “perte de contrôle” lorsque nous nous mettons en colère nous permettra, en plus de nous connaître nous-mêmes, de trouver des stratégies pour renforcer notre maîtrise de soi et, par extension, améliorer notre bien-être.

Derrière la colère, une blessure

Souvent, après une attaque de rage ou de colère, une grande blessure enfouie a refait surface, ou quelqu’un s’y est frotté presque accidentellement. Et ce, parce que la rage et la colère sont des émotions qui recouvrent d’autres émotions comme la tristesse ou la déception.

Ne sachant pas affronter ou gérer cette tristesse (ou ne pouvant l’accepter), nous recourons à quelque chose de plus viscéral, à quelque chose qui nous éloigne momentanément de ce sentiment inconfortable : la colère. Et que se passe-t-il lorsque la colère n’est pas bien gérée non plus ? Nous explosons.

Ainsi, si vous perdez fréquemment le contrôle – par exemple, vous prononcez des phrases que vous regrettez aussitôt – nous vous encourageons à demander de l’aide. Comprendre les émotions et leur raison d’être nous permet de nous connaître nous-mêmes et de nous améliorer tous les jours.

C’est les imperfections qui nous rendent humains ! Apprenons à vivre avec elles, apprenons d’elles pour nous améliorer…

“La colère ne discrimine pas, elle ne comprend pas, elle ne raisonne pas. Elle ne croit qu’en son propre besoin de souffrir, car la colère est une réponse à une blessure. À une grande plaie intemporelle qui provient du code source de notre psyché. Soudain, quelque chose effleure cette blessure. Et nous sautons.”

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
Etre fier de soi : pourquoi est-ce si important ?

Pourquoi est-il si important d'être fier de soi ? Nous vous disons ici ce que peut vous apporter le sentiment de fierté au quotidien.



  • Bisquerra, R., Punset, E., Gea, A., & Palau, V. (2015). Universo de emociones. Valencia: PalauGea.
  • Fernández del Río, E. (2010). Autocontrol. Vigo: Nova Galicia.
  • Redorta, J., Alzina, R. B., & Galdós, M. O. (2006). Emoción y conflicto: aprenda a manejar las emociones.