Peut-on déterminer l’intelligence d'un bébé ?

Un bébé d'une grande curiosité, au regard attentif et même capable de chercher à communiquer dès les premières semaines de sa vie. Seraient-ce là les caractéristiques d'un bébé doté de grandes capacités intellectuelles ? On en parle ici.

Dernière mise à jour : 24 mai, 2021

Est-il possible d’identifier l’intelligence d’un bébé ? Il semble qu’il existe des indices, des faits et des phénomènes particulièrement frappants permettant de repérer certaines capacités spéciales.

L’un des cas les plus significatifs de ces dernières années est celui de Heidi Hankins. À l’âge de 4 ans, son QI était évalué à 159. Soit un point de moins que celui d’Albert Einstein. Cette petite fille du Wisconsin aux Etats-Unis démontrait déjà des caractéristiques intéressantes quelques mois seulement après sa naissance.

Matthew Hankins, le père de la fillette, a expliqué que quelques semaines après sa naissance, elle essayait déjà de communiquer. Evidemment, elle ne pouvait encore rien verbaliser. Avant l’âge d’un an, Heidi a commencé à communiquer avec des phrases complètes et bien articulées. À l’âge de deux ans, elle était capable de lire correctement des livres pour enfants.

Ainsi, comme nous pouvons le constater, le génie ou du moins de grandes compétences intellectuelles peuvent se révéler dans certains cas. Cependant, comme nous le savons, il faut souvent de nombreuses années pour que les enfants les plus intelligents soient repérés. Cela a généralement un impact sur leur scolarité et le domaine affectif. Nous en parlons ici.

Comment identifier l’intelligence d’un bébé ?

Pendant longtemps, plutôt que de chercher à identifier les bébés les plus intelligents, on a aspiré à former des génies. Par exemple, John Protzko, psychologue à l’université de Californie aux Etats-Unis a publié un article dont l’objectif était d’identifier les processus que les parents pouvaient mettre en place pour améliorer les compétences intellectuelles de leurs enfants.

Ces travaux ont montré qu’il pouvait être utile de compléter l’alimentation des nourrissons avec des acides gras polyinsaturés à longues chaînes. Il était aussi conseillé de les faire participer à des activités éducatives précoces.

Cependant, comme nous le savons bien, chaque enfant suit son propre processus de développement. Il faut en effet tenir compte des différences individuelles.

S’il est toujours positif d’offrir à un bébé un environnement stimulant pour développer ses capacités, il est également important d’identifier très tôt un bébé à haut potentiel. On ne peut pas faire passer de test à un nourrisson, mais il existe néanmoins des stratégies pour identifier l’intelligence d’un bébé.

La méthode d’habituation et de déshabituation visuelle

La technique d’habituation et de déshabituation visuelle met en valeur la curiosité de l’enfant. Plus que la curiosité, c’est l’intérêt précoce pour des stimuli différents qui est ici recherché.

Ainsi, de nombreux bébés éprouvent un malaise normal lorsqu’ils voient un visage nouveau. Le fait de percevoir ou d’entrer en contact avec un stimulus différent au cours de leur routine quotidienne peut même parfois provoquer des pleurs. Cette méthode se compose des éléments suivants :

  • Un bébé de quelques mois se voit présenter une photographie avec un visage. On lui montre cette photo de manière répétée. Et ce, jusqu’à ce qu’il perde tout intérêt. On parle alors du phénomène d’accoutumance.
  • Après quelques jours, on l’expose de nouveau à ce visage. Puis à un autre. Pour repérer les bébés les plus intelligents, il faut alors prêter attention à leur intérêt pour un visage différent de celui qui leur est familier.
  • Cela démontre en effet deux choses. La première est la capacité précoce du bébé à différencier les visages et à se souvenir de ceux déjà vus. Le second est sa curiosité naturelle et instinctive pour tout ce qui est nouveau. Ce développement précoce de la mémoire et de la capacité à différencier des stimuli est une caractéristique de l’intelligence.

Des capacités développées de manière précoce

Il y a des enfants qui commencent à dire leurs premiers mots avant l’âge de douze mois et d’autres un peu plus tard. Ces petits écarts ne révèlent pas toujours une aptitude particulière ou un retard.

Pour déceler l’intelligence d’un bébé, il faut prêter attention aux éléments qui sortent de l’ordinaire de manière vraiment remarquable. Par exemple, la capacité de prononcer des phrases complètes sans erreur de syntaxe ou de prononciation avant l’âge d’un an.

De même, en matière de psychomotricité, il est courant qu’un enfant particulièrement intelligent soit capable de s’asseoir avant l’âge de trois mois. Parfois encore, sa motricité fine est quasiment parfaite avant l’âge d’un an.

L’attention soutenue est la clé pour mesurer l’intelligence d’un bébé

Une autre caractéristique très déterminante pour identifier les bébés les plus intelligents est leur capacité d’attention. Elle est particulièrement soutenue.

Par exemple, il est fréquent que les parents d’enfants à haut potentiel racontent que lorsque leurs petits avaient 5 ou 6 mois, ils pouvaient rester concentrés sur une tâche pendant longtemps sans se distraire. Les jeux d’assemblage, par exemple, sont les plus intéressants pour ces enfants plus avancés intellectuellement.

La solitude chez les bébés et les enfants à haut potentiel

Peu de bébés aiment être laissés seuls ou même jouer seuls. Cependant, il arrive parfois de constater que certains bébés de 9 ou 12 mois aiment profiter de moments de jeu en solitaire. Ils ne sont généralement pas en recherche de compagnie et ne montrent pas un attachement excessif à leurs parents.

Dans la plupart des cas, ils sont facilement amusés par des choses qui attirent leur attention. Ils aiment explorer de nouveaux environnements, de nouvelles stimulations et de nouveaux jeux.

Cette préférence pour la solitude ne doit pas être encouragée. Tous les enfants, et en particulier ceux à haut potentiel, ont besoin de passer du temps avec leurs pairs et de se socialiser. Le développement des compétences sociales et la bonne gestion des émotions sont des éléments qui ne doivent donc pas être négligés.

Chaque enfant est unique et exceptionnel. En effet, ils ont tous leurs talents, leur personnalité et leur tempérament. On remarque tout cela très vite. Souvent quelques semaines seulement après la naissance. Le plus important est de savoir comment s’occuper d’eux et comment répondre à chacun de leurs besoins. Les enfants surdoués ne font pas exception à cette règle.

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
La sincérité dans l’enfance renforce l’intelligence émotionnelle

La sincérité est une valeur dont nous ne parlons pas si souvent, et qui pourtant se révèle centrale dans l'éducation de nos enfants.



  •  Protzko J, Aronson J, Blair C. How to Make a Young Child Smarter: Evidence From the Database of Raising Intelligence. Perspectives on Psychological Science. 2013;8(1):25-40. doi:10.1177/1745691612462585