Je n’ai pas changé, j’ai grandi (maturité émotionnelle)

10, novembre 2015 dans Emotions 722 Partagés

J’ai pardonné des erreurs quasiment impardonnables. J’ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables, d’oublier des personnes inoubliables. J’ai fait des choses par impulsion. J’ai été déçu par certaines personnes, et j’ai aussi déçu quelqu’un.

J’ai embrassé pour protéger. J’ai ri quand je ne le pouvais pas. Je me suis fait des amis éternels. J’ai aimé et été aimé, mais j’ai aussi rejeté. J’ai déjà été aimé et je n’ai pas su aimer en retour.

J’ai crié et sauté de joie. J’ai connu l’amour et fait des promesses éternelles, que souvent, je n’ai pas tenues.

J’ai pleuré en écoutant de la musique et en voyant des photos. J’ai appelé un répondeur pour écouter une voix. Je suis tombé amoureux d’un sourire. J’ai cru que j’allais mourir de tant de nostalgie…

J’ai eu peur de perdre quelqu’un de spécial (que j’ai fini par perdre), mais j’ai survécu !

Et je suis toujours en vie !

Moi, désormais, je ne passe plus à côté de la vie. Et vous devriez en faire autant…

VIVEZ !

Il faut lutter avec détermination, embrasser la vie et vivre avec passion ; perdre avec classe et vaincre avec audace, car le monde appartient à ceux qui osent. La vie est bien trop importante pour être insignifiante.

Charles Chaplin

ertesyyuhd-420x255

Je n’ai pas changé, j’ai appris, et apprendre, ce n’est pas changer, c’est grandir. J’ai monté et descendu nombreuses de mes montagnes. J’ai grandi avec mes démons et j’ai fait face à mes ombres.

Il devrait y avoir un manuel pour apprendre à vivre. Il existe des guides pour presque tout, mais pas pour mûrir. Tout cela s’apprend en avançant dans le vie, grâce à une multitude de messages vous disant ce que vous devez ou ne devez pas être, et ce que vous devez réussir.

La maturité émotionnelle et la maturité physique sont différentes. La maturité émotionnelle n’est pas inévitable, mais il faut la travailler.

Le chemin appris

Malheureusement, rares sont ceux qui en arrivent à ce point culminant de leur vie lors duquel ils peuvent dire « j’ai été un bon marcheur, j’ai parcouru mon chemin à pied ».

Mûrir, c’est comprendre que l’on en est à un stade de sa vie où on a conscience qu’il n’existe pas d’amour qui soit plus puissant que l’amour propre.


C’est pour cela qu’il est si important de comprendre que quand on apprend, on ne change pas, on grandit. 


interior-420x285

Que font les personnes émotionnellement matures ?

1. Elles savent tourner la page

Si on s’obstine à se dire que c’était mieux avant, c’est la preuve que les blessures émotionnelles sont toujours bien là, ancrées dans le présent.

Ces blessures nous empêchent de lâcher prise. Elles nous plongent dans la panique, et nous poussent dans un abîme que nos yeux voient plus profond que ce qu’il est réellement.

C’est ainsi que surgit le vertige émotionnel, celui qui nous empêche de regarder vers le passé pour tourner la page, pour cicatriser nos blessures et arrêter de se faire du mal.

2. Elles ne permettent pas à leur passé émotionnel de ruiner leur présent

Les personnes émotionnellement immatures pensent que le fait de regarder vers le passé est une perte de temps, et elles estiment qu’elles n’ont pas besoin de se purifier. Pour elles, l’important, c’est de vivre le moment présent.

Du coup, les poubelles du passé s’accumulent, et créent une montagne de douleur toujours plus grande.

Pour se faire une idée, c’est comme si une personne allergique mettait sous un tapis toute la poussière de sa maison, pensant qu’ainsi, elle ne l’affectera pas.

En refusant de regarder en soi, on n’échappe pas au passé, mais on permet aux aspects négatifs de notre passé de gérer à leur guise notre présent.

Bien sûr, cela ne laisse que peu de place au positif, en plus de faire mal. Très mal.

C’est pourquoi, une fois que vous avez pris conscience de votre douleur, regardez en vous pour soigner votre passé émotionnel et franchir une nouvelle étape.

sun-622740_1280-420x280

3. Elles ne se plaignent pas

Soit vous changez, soit vous acceptez. Si vous êtes une personne émotionnellement mature, alors vous vous rendrez compte qu’en vous plaignant, vous vous êtes perdu dans un labyrinthe obscur.

Nous sommes ce que nous pensons. Si vous agissez plus et que vous vous plaignez moins, c’est que vous êtes en train de grandir émotionnellement.

4. Elles se permettent le luxe de commettre des erreurs

Vous mûrissez si vous vous rendez compte que faire des erreurs est une bonne façon d’apprendre. Ce n’est pas un délit, mais une autre manière de comprendre son chemin. Acceptez vos limites et travaillez pour les améliorer.


Les erreurs sont, maintenant, des opportunités de croissance.


5. Elles ont appris à s’ouvrir émotionnellement

Vous mûrissez si vous vous rendez compte que les carapaces appartiennent au passé et ne font que compliquer notre voyage.

C’est pourquoi il est très important de ne plus avoir peur de l’engagement ni de l’amour, en ayant pleinement confiance en soi, mais aussi en les autres.

La maturité émotionnelle vous permet de prendre les rênes de votre vie, d’avoir votre propre vision du monde et une grande ambition pour le succès.

Si vous développez votre maturité émotionnelle, votre vie deviendra alors un plaisir et non une corvée.


La maturité émotionnelle n’évolue pas pendant notre sommeil. Elle nécessite effort, pratique et patience. La vie ne vous apprend rien, elle vous dit tout. Votre bonheur et votre satisfaction sont entre vos mains.


A découvrir aussi