Loading...
 

L'insatisfaction corporelle peut détruire la vie sexuelle

La façon dont vous vous voyez a un impact sur vos relations sexuelles. Si vous ne vous aimez pas, si vous n'avez pas une bonne relation avec votre corps, vous n'apprécierez guère les moments intimes.

Rédigé et vérifié par la psychologue Valeria213 dans 15 novembre, 2021.

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Si l’insatisfaction corporelle touche majoritairement les femmes, les hommes vivent également cette réalité psychologique. Ce type d’inconfort et de perception négative de soi a un grand impact à tous les niveaux de la personne, y compris sexuelle. À tel point que cela peut complètement invalider la capacité à entretenir des relations agréables et satisfaisantes.

Le problème n’est pas nouveau. Cette réalité est de plus en plus fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes, et affecte davantage que le plan affectif et sexuel. Cette attitude de mécontentement et d’inconfort envers son propre physique entraîne également des problèmes de santé psychologique et physique. Les troubles de l’alimentation en sont un exemple.

Cette ère de la culture du selfie et des filtres cache un revers que personne ne voit : l’insécurité, l’indifférence à soi et la peur du jugement des autres. Ainsi, quelque chose d’aussi naturel que se déshabiller devant une personne qui nous attire peut constituer un événement traumatisant et terrifiant pour de nombreuses personnes.

La relation que vous entretenez avec votre corps définit également la relation que vous établissez avec les autres, notamment sur le plan émotionnel et sexuel.

Effet de l’insatisfaction corporelle dans les rapports sexuels

L’insatisfaction corporelle négative est l’un des plus grands perturbateurs du plaisir sexuel. Cela rend les choses difficiles. Cela éteint le désir, l’excitation et la capacité d’atteindre l’orgasme. Les insécurités et la peur de ne pas plaire à l’autre dominent ces moments d’intimité, générant une incapacité à lâcher prise et à profiter du moment. C’est un phénomène aussi courant que récurrent.

Selon une étude de l’Université d’Oslo, chez les jeunes entre 18 et 29 ans, plus l’indice de masse corporelle est haut, plus la satisfaction sexuelle est faible. Il n’est parfois même pas nécessaire d’être en surpoids pour avoir une perception négative voire biaisée de son propre corps.

Il suffit de s’obséder par un idéal, avec un canon de beauté spécifique qui est loin de soi. Être conscient que nous ne nous conformons pas à ce schéma corporel socialement désiré alimente l’insécurité et le mépris pour ce que reflète le miroir.

L’erreur de se percevoir comme un objet à admirer

L’insatisfaction corporelle est une réalité psychologique très récurrente chez la femme. De nombreuses personnes fonde leur estime de soi sur leur image physique et la possibilité d’être des « objets de désir ». Par exemple, pensons à la nécessité désormais de s’afficher sur les réseaux sociaux, d’accumuler les likes et de réaliser le meilleur selfie, même grâce à la puissance des filtres.

L’insécurité et le mécontentement envers son propre corps fait vivre une sorte de division. Vous sortez de votre propre corps et devenez son pire juge. Cet autre « moi » est aussi présent dans les relations sexuelles. Il agit en renforçant les peurs et les insécurités à travers un dialogue destructeur : « tu ne va pas lui plaire, regarde ton ventre, tes hanches, ton nez, tes seins… ».

On tombe progressivement dans une spirale de dévalorisation où la dissociation psychologique fait place à une série de processus et de dynamiques qui détruisent complètement la vie sexuelle :

  • Le désir est réduit.
  • Cette rencontre n’est plus agréable.
  • La réactivité est réduite, allant de l’anxiété de performance à la dysfonction érectile dans le cas des hommes.
  • Cette expérience négative finit par conditionner ce qui suit.

L’insatisfaction corporelle peut conduire à éviter les rapports sexuels

Profiter pleinement des rapports sexuels signifie être dans son propre esprit et profiter de son propre corps. Cependant, l’insatisfaction corporelle nous pousse hors de nous-mêmes pour agir comme nos pires ennemis. Il est donc fréquent de finir par éviter tout contact sexuel avec ce que cela implique, par exemple, dans la sphère du couple.

Se sentir désiré est le meilleur déclencheur de l’orgasme. Et cela n’est possible que si nous nous acceptons et nous aimons tels que nous sommes. Les perceptions négatives de soi ajoutées à ce que nous croyons que l’autre pense de notre corps construit une forme de souffrance personnelle et relationnelle très problématique.

Comment améliorer l’image que nous avons de nous-mêmes pour avoir des relations plus satisfaisantes ?

Traiter l’insatisfaction corporelle suppose un travail psychologique profond et engagé. Cela signifie que, souvent, l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons améliorer l’estime de soi et, surtout, ce discourt interne négatif qui se renforce depuis des années.

Concernant l’image de soi physique, nous devons améliorer les dimensions suivantes :

  • Image corporelle perceptive. Il s’agit de la façon dont nous nous voyons.
  • Image corporelle affective. A trait à ce que nous ressentons vis-à-vis de notre propre corps.
  • Image corporelle cognitive. Quelles pensées nous avons sur notre propre image?
  • Image corporelle comportementale. Il s’agit des comportements que nous menons en tenant compte du type de relation que nous entretenons avec notre physique. Ne pas profiter des rapports sexuels est un exemple, quelque chose que nous devons certainement changer.

Des clés de base pour établir une meilleure relation avec son corps

Un point de départ nécessaire est que vous arrêtiez de renforcer un canon de beauté spécifique. Soyez critique envers tout car, finalement, tout corps est valable, acceptable et même beau.

Un deuxième aspect est de s’entourer de personnes qui ne centrent pas leur vie sur l’image ou le culte du corps. Passez du temps avec des amis qui vous apportent de nouvelles perspectives qui vont au-delà du physique.

Concentrez votre temps et vos efforts sur ce que vous faites bien et renforcez votre estime de soi, votre confiance et votre bien-être. Gardez à l’esprit que la beauté est un état d’esprit et que l’équilibre interne s’obtient au-delà de l’apparence.

Soyez gentil et compatissant envers vous-même. Personne ne mérite autant d’amour que celui que vous devriez vous donner. Si vous avez honte de votre corps, vous vous rendez invisible en tant que personne, chose que personne ne mérite.

Imposez-vous, trouvez votre place dans le monde et laissez votre empreinte avec votre façon d’être. Ce n’est que lorsque vous vous aimerez suffisamment que vous profiterez pleinement de chaque partie de votre vie, y compris sexuelle.

Cet article pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
L’individualisme dans la relation de couple, un phénomène courant

L'individualisme est une caractéristique qui peut causer bien des problèmes, notamment dans le cadre d'une relation de couple.



  • Bearman, SK, Martinez, E., Stice, E. y Presnell, K. (2006). The Skinny on Body Insatisfaction: A Longitudinal Study of Adolescent Girls and Boys. Revista de juventud y adolescencia , 35 (2), 217-229. https://doi.org/10.1007/s10964-005-9010-9
  • Heider, N., Spruyt, A., & De Houwer, J. (2018). Body Dissatisfaction Revisited: On the Importance of Implicit Beliefs about Actual and Ideal Body Image. Psychologica Belgica57(4), 158–173. DOI: http://doi.org/10.5334/pb.362
  • Quittkat HL, Hartmann AS, Düsing R, Buhlmann U, Vocks S. Body Dissatisfaction, Importance of Appearance, and Body Appreciation in Men and Women Over the Lifespan. Front Psychiatry. 2019 Dec 17;10:864. doi: 10.3389/fpsyt.2019.00864. PMID: 31920737; PMCID: PMC6928134.
  • Traeen, Bente & Markovic, Aleksandra & Kvalem, Ingela. (2016). Sexual satisfaction and body image: a cross-sectional study among Norwegian young adults. Sexual and Relationship Therapy. 31. 1-15. 10.1080/14681994.2015.1131815.