Clair Cameron Patterson, biographie d'un défenseur de l'air

La vie de Clair Cameron Patterson a été consacrée à la science, mais elle est aussi un exemple d'activisme incessant. Grâce à lui, le monde a compris les effets dévastateurs du plomb dans les carburants et a réussi à éliminer cet élément de nombreux produits.
Clair Cameron Patterson, biographie d'un défenseur de l'air

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Clair Cameron Patterson était le géophysicien qui, en 1953, réussit à calculer l’âge de la Terre. Au-delà de cet énorme exploit, ce scientifique fut également l’un des pionniers dans la lutte contre l’utilisation de matières toxiques dans les carburants en raison de leur effet sur la pollution de l’air et, bien sûr, sur la santé des personnes.

Son combat pour un air pur pour tous commença en 1965, une époque où les questions environnementales n’avaient pas atteint la pertinence qu’elles ont aujourd’hui. Grâce à ses connaissances, Clair Cameron Patterson savait que certaines pratiques industrielles menaçaient la planète et ses habitants. Il décida donc de ne pas se taire.

« Je me levais et expliquais comment les choses fonctionnent vraiment. C’était mon travail.”

-Clair Cameron Patterson-

Grâce aux efforts de Clair Cameron Patterson, une loi connue sous le nom de “air pur” fut votée aux États-Unis en 1970. Grâce également à lui, de nombreux écologistes comprirent le haut pouvoir polluant du plomb dans les carburants et, de cette manière, réussirent à étayer leurs revendications dans de nombreux pays du monde.

Clair Cameron Patterson

La vie de Clair Cameron Patterson

Clair Cameron Patterson naquit à Mitchellville, Iowa (États-Unis), le 2 juin 1922. Son père était d’origine écossaise et travaillait comme fonctionnaire de l’administration postale. Malgré ses origines modestes, cet homme appréciait beaucoup la science et inculqua cette inclination à son fils.

La mère de Clair appréciait également beaucoup le pouvoir de l’éducation. C’est elle qui lui offrit un jeu de chimie qui fut la graine du penchant scientifique de Patterson. Il étudia dans de petites écoles, sans se démarquer pour autant.

Il obtint ensuite un baccalauréat en chimie au Grinnell College, puis une maîtrise en spectroscopie moléculaire. À peu près il épousa sa chérie d’université, Laurie. Lui et sa femme furent invités à travailler sur le projet Manhattan (bombe atomique) à l’Université de Chicago.

Une carrière réussie

Après la Seconde Guerre mondiale, Clair et Laurie décidèrent de poursuivre leurs études. Patterson fit un doctorat et travailla ensuite au California Institute of Technology à partir de 1952. Là, il devint l’un des fondateurs du département de géochimie et travailla dans cette institution jusqu’à la fin de sa vie.

Clair Cameron Patterson, avec son collègue, George Tilton, développa une méthode de calcul des temps géologiques basée sur l’uranium et le plomb. Il réussit ainsi à établir l’âge probable de la planète, qu’il détermina à 4 550 millions d’années. Ceci est considéré comme la datation la plus importante qui existe à ce jour et est restée inchangée depuis 1956.

Une autre des grandes contributions de Patterson fut de découvrir qu’il y avait des niveaux importants de contamination par le plomb à la surface de la terre. Cette découverte l’amène à s’interroger sur les effets d’une telle pollution sur l’atmosphère et sur le corps humain. Cela l’amena à engager une lutte acharnée pour éviter ce phénomène.

Clair Cameron Patterson

Un combat historique

Patterson détermina que le plomb atteignait les composés d’utilisation quotidienne, tels que l’essence et les boîtes de conserve, en raison d’un composé appelé tétraéthylplan. Depuis, il fut proposé de lutter pour l’interdiction de cette substance. Son principal adversaire était Ethyl Corporation, la société leader dans la production d’additifs au plomb.

Il en suivi une persécution sans fin pour Clair Cameron Patterson. Les grandes multinationales commencèrent à utiliser tout leur pouvoir et leur influence pour que les portes se ferment aux scientifiques. En fait, elles réussirent à lui faire perdre un contrat de recherche avec le service de santé publique des États-Unis.

En 1971, il se vit refuser la participation à un panel du Conseil national de recherches sur la contamination par le plomb dans l’atmosphère, même si personne au monde n’en savait autant sur le sujet.

Cependant, en 1978, il fut invité à faire partie de ce panel et autorisé à préparer un document avec les mesures à prendre pour éviter la contamination par le plomb.

Son combat permit, à la fin du siècle, de réduire de 80% du niveau de plomb dans le sang des Américains. Patterson décéda le 5 décembre 1995 et, jusqu’au dernier jour, il ne cessa son combat pour un air plus pur dans le monde.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Haute sensibilité environnementale : signes et caractéristiques
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Haute sensibilité environnementale : signes et caractéristiques

Beaucoup de personnes sont sensibles aux stimulus de leur environnement: le bruit, la lumière, les gens... Comment faire pour gérer cette sensibili...



  • Trigo Rodríguez, J. M. (2012). Las raíces cósmicas de la vida (Vol. 5). Servei de Publicacions de la Universitat Autònoma de Barcelona.